Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Le festival de la biographie de Nimes 2016 se dévoile !

« Les yeux sont le miroir de l’âme… » dit le vieux proverbe. Si l’on y regardait de plus près, quelle femme, quel homme découvrirait-on derrière le personnage mis en mots par le biographe, et peint en couleurs par le célèbre portraitiste Edouardo Arroyo sur l’affiche de l’édition 2016 du Festival de la Biographie de Nîmes ?


Eduardo Arroyo, célèbre artiste espagnol attaché au Gard, signe l’affiche du Festival de la Biographie de Nîmes

Eduardo Arroyo représentant de la « nouvelle figuration » ou « figuration narrative », courant apparu dans les années 1960, est connu pour l’originalité de ses portraits, présents dans toute sa carrière artistique.
Ses œuvres sont peuplées de personnages historiques, d’écrivains, de personnages de fictions et regorgent de littérature et d’idées. Ses portraits sont empreints de narrations, de symboles, de vécus. Dans sa peinture la personne est représentée à travers les symboles et les histoires qui la caractérisent. Ses créations expriment toutes l’image, la personnalité et parfois même le triste destin des auteurs.

Le caractère narratif de son œuvre est également visible dans les titres. Cette imbrication entre la littérature et la peinture, entre le mot et l’image, n’est pas étrangère au désir d’Arroyo de se consacrer à l’écriture, ce qu’il a fait d’ailleurs tout au long de sa carrière, parallèlement à son œuvre picturale.
Eduardo Arroyo a également travaillé sur le support photographique, un aspect de son travail moins connu que les autres. Peignant ou dessinant sur les photos qu’il manipule. Le visage moucheté de peinture de couleurs vives et un leitmotiv qui apparait dans ses toiles des années 70 comme métaphore de l’artiste replié sur lui-même. Ce principe utilisé pour l’affiche du festival de la Biographie de Nîmes, au-delà du personnage… très représentatif de son œuvre, fait, comme le souligne l’artiste, « partie de ma propre autobiographie ».

Profondément attaché à la ville de Nîmes, Eduardo Arroyo est très honoré d’avoir été choisi pour incarner les couleurs du Festival : « Joie de ma jeunesse où je venais deux à trois fois par an pour la Feria et les vendanges, je conserve une relation forte avec Nîmes ».

Irène Frain et Yasmina Khadra, invités d’honneur de l’édition 2016 du Festival de la Biographie, du 29 au 31 janvier prochains au Carré d’Art de Nîmes

Le festival de la biographie de Nimes 2016 se dévoile !
Ces deux auteurs nous offrent de façon subtile et aiguisée un voyage de l'autre côté du miroir, là où loin des projecteurs de la vie publique se cache la souffrance ou l'horreur.
Prendre place dans la tête et le cœur d'une icône française comme Marie Curie, véritable image d'Epinal dans l'inconscient collectif français actuel, soumise à la vindicte populaire pour une liaison amoureuse qui bouscula les codes de son époque, ou bien s'immiscer au plus profond de l'esprit d'un tyran sanguinaire comme Khadafi. L'une cherchant à tout prix l'anonymat et prête à tout pour conserver l'homme qu'elle aime malgré la traque médiatique, et l'autre mégalomane prolixe cherchant à briller par la force sur la scène internationale.

Deux ouvrages traitant de destins que tout sépare mais qui questionnent le rapport de l'ego et de l'individualité pris au cœur de la société.


Pierre Aimar
Mardi 1 Décembre 2015
Lu 1573 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...