Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Le Corou de Berra, Église Saint-Vincent, Nyons, le 1er février 2013

Concert de chants et polyphonies alpines du Corou de Berra, proposé dans le cadre de l'Alicoque, la fête de l'huile nouvelle et de la saison Nyons en scène 2012-2013.


Une promenade entre Pays Niçois, Provence et Piémont.
 


Le répertoire du Corou de Berra est en perpétuelle évolution, il va du chant traditionnel des Alpes du Sud dans sa plus pure expression jusqu’aux créations contemporaines les plus inattendues.
Sa musique est vivante, jamais figée, elle repose sur la mémoire musicale populaire des alpes, profane ou sacrée, matinée d’influences sardes, ligures, provençales et piémontaises.
Le Corou de Berra travaille sur les manuscrits, latins ou niçois, italiens aussi, et ne s’interdit aucun chemin. Il explore toutes les pistes, punk, rock, jazz, il jette des passerelles et rares sont celles qui s’effondrent.
Le Corou de Berra, Église Saint-Vincent, Nyons, le 1er février 2013

Le groupe vocal et musical

Le Corou de Berra est un chœur polyphonique composé de cinq voix mixtes issu de la tradition. Après plus vingt ans d'activité, des centaines de concerts, 11 CD édités, de nombreuses créations et de nombreuses ouvertures vers d'autres genres musicaux, le Corou de Berra fait référence en matière de chant polyphonique Alpin ouvert.
Les membres du groupe ont en partage la musique dans le sang et l’amour de leur pays, un pays qui danse sur les cimes et entre les vallées des Alpes du Sud, sans se soucier des frontières, et ne s’interdit pas de flirter avec toutes les rives de la Méditerranée.
Apparu au monde de la musique à Berre les Alpes, village du haut-pays niçois, ce serait une grossière erreur d'enfermer le Corou de Berra dans un paysage aux horizons musicaux limités dans le temps et dans l'espace.

Le 29e Alicoque, la Fête de l’huile nouvelle de Nyons

Le concert ponctuera la traditionnelle fête de l’huile nouvelle, célébrée chaque 1er week-end de février à Nyons. À cette occasion la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier perpétue une très ancienne tradition : la dégustation de l’huile fraîchement pressée sur un crouton frotté à l’ail de la Drôme.
Les nyonsais profitent de cette chaleureuse journée d’hiver pour se retrouver dans la joie. La fête de l’Alicoque, c’est aussi un repas provençal accompagné d’un bal avec orchestre, place du docteur Bourdongle.
Traditionnellement, l’Alicoque s’ouvre par des danses et des chants provençaux et se termine par un aïoli géant. Imprégnez-vous de cette tradition gourmande, le vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 février 2013 !

Pratique

Tout public.
Tarif : 12€
Tarif réduit : 9€ / - de 12 ans : 4€
Le "Pass 4 spectacles Nyons en scène" est possible pour ce spectacle.
Durée du concert : 1h15
Site de la ville de Nyons


Pierre Aimar
Vendredi 18 Janvier 2013
Lu 210 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 79





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...