Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



L’Opéra au Village, Satan, le Diable rouge en invité à Pourrières, Var, les 23 et 24 juillet et les 26 et 27 juillet, à 21h30

Pourrières petit village du Var, on a l’habitude de la musique et on propose des concerts au long de l’année ; mais on a aussi l’habitude de l’opéra, au Couvent des Minimes, dans sa chapelle ou sa cour à larges colonnes, joyaux d’architecture du XVIe siècle, et cadre idéal de soirées d’été. Et l’opéra, croyez-nous, ce n’est pas facile à monter !


L’Opéra au Village, Satan, le Diable rouge en invité à Pourrières, Var, les 23 et 24 juillet et les 26 et 27 juillet, à 21h30
Satan, le diable, Belzébuth
Cette année l’emblème des soirées d’été est défini : un diable anguleux tout vêtu de rouge, regard aigu et attitude menaçante. Il dit assez le thème choisi par Bernard Grimonet, le directeur artistique du festival de Pourrières : le diable et la femme, jeux de séduction. Et cela au travers de deux opéras comiques, Les Trois baisers du Diable de Jacques Offenbach et, de Claude Terrasse,
Faust en Ménage.
Le XIXe siècle, on le sait, n’a été ni généreux ni tendre avec la femme, il n’est d’ailleurs généreux avec personne bien que cossu et rigide de principes. Jacques Offenbach qui a abandonné l’opéra bouffe pour la féerie, telles Les contes d’Hoffmann, compose en 1858 les Trois baisers du diable. La cabane est pauvre et Gaspard, inquiétant voisin des pauvres Jacques et Jeanne, diablement tentateur, car il doit sauver son âme grâce à trois « Je t’aime » : bijoux et riches vêtements, il tente Jeanne…Y parviendra-t-il ?

Faust en ménage, fantaisie lyrique en un acte, joue les parodies du Faust de Gounod, à la fois vaudeville et pastiche : car son compositeur, Claude Terrasse est surtout connu pour avoir mis en musique Ubu Roi. Ici, il donne l’âme de Marguerite à Satan en échange de celle de Faust. Mais hélas on lui rend un Faust retombé en enfance… puis trop vieux… « J’arrangerai cela » dit-il...
Les artistes ont été sélectionnés par un jury professionnel, tel Thibaud Desplantes en Méphisto-Gaspard, et Claire Baudouin en Jeanne, et sont placés sous la direction musicale de Luc Coadou.

L’Opéra au village est le fruit du travail d’une association qui a acquis la notoriété et mobilise plus de 50 bénévoles Elle produit aussi des concerts tout cela dans deux lieux remarquables et proches du Couvent des Minimes : la Place du Château et le Château de Roquefeuille avec ses chais accueillants. Adossés aux monts Auréliens, face à la Sainte Victoire, on peut y randonner par le col du Rocher de l’Olympe, et réaliser ainsi un véritable retour à l’Antiquité…
Jacqueline Aimar

Programme

Les Trois Baisers du diable, de Jacques Offenbach
Distribution :
Claire Baudouin, soprano
Thibaut Desplantes, baryton
Olivier Hernandez, ténor
Raphaël Pongy, contre-ténor
Annabelle

Faust en ménage, de Claude Terrasse
Distribution :
Claire Baudouin
Béatrice Giovannetti, comédienne
Olivier Hernandez
Raphaël Pongy

samedi 23 et dimanche 24 juillet, 21 h 30 - Place du Château
Tarif 35 € / réduit : 30 €
Restauration libre à partir de 20 h
mardi 26 et mercredi 27 juillet, 21 h 30 - Château de Roquefeuille
Tarif 35 € / réduit : 30 €
Repas traiteur à 20 heures : 15 €

Renseignements 06 98 31 42 06


Pierre Aimar
Dimanche 5 Juin 2016
Lu 358 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 22





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...