Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jusqu'au 12 octobre. Apt, Vaucluse, Fondation Blachère, Moustapha Dimé 'Je ne rêve que de lumière'. Rétrospective d'un des chefs de file de l’art contemporain au Sénégal.

Artiste généreux, éclectique et étonnant, Moustapha Dimé est décédé il y a dix ans, au moment où tout le monde s’accordait à le reconnaître comme l’un des chefs de file de l’art contemporain au Sénégal. La Fondation Jean-Paul Blachère rend hommage à l’homme et à son oeuvre unique, en l’accueillant pendant près de quatre mois lors d’une exposition événement qui rassemblera une soixantaine de ses oeuvres.


Exposition événement à la Fondation Jean Paul Blachère

Jusqu'au 12 octobre. Apt, Vaucluse, Fondation Blachère, Moustapha Dimé 'Je ne rêve que de lumière'. Rétrospective d'un des chefs de file de l’art contemporain au Sénégal.
Natif de Louga près de Saint Louis au Sénégal, Moustapha Dime se passionne très vite pour le travail du bois et se perfectionne en sculpture et en ébénisterie
à L’Ecole Nationale des Arts de Dakar. Grâce au soutien du président Léopold Sédar Senghor, il obtient en 1980 une bourse d’étude qui lui permettra d’explorer l’univers de la tradition sculpturale africaine (Mali, Burkina Faso, Ghana et Nigeria).
C’est en 1993 que l’artiste créera un espace d’enseignement de l’art, au sein de son atelier situé sur une ancienne tour de guet, l’île de Gorée, l’un des lieux les plus attachants du Sénégal.Féru d’assemblages de tous types d’objets récoltés
sur les plages et les rochers de l’île de Gorée, Moustapha Dime s’inspire de la nature et de ses envies pour obtenir un nombre infini de formes originales.

C’est à partir de ses trouvailles que l’artiste réalise ses sculptures, chacune de ses œuvres est le fruit d’une expression personnelle et d’un savoir faire unique.
Des simples squelettes de ferraille sont peu à peu transformés par l’artiste puis associés à des calebasses et à de simples morceaux de bois. Le fer et le bois sont les principaux matériaux utilisés pour le corps de l’œuvre. Le résultat en est tout simplement d’une sensibilité attendrissante.
Disparu à l’apogée de sa reconnaissance artistique, il y a près de 10 ans, l’exposition « Hommage à Moustapha Dimé » sera l’occasion de découvrir de nouveau la sensibilité de l’artiste, véhiculée à travers ses sculptures.
Gabriel Kemzo Malou, l’élève de l’artiste sera présent du 29 Mai au 15 Juin, il restaurera certaines œuvres de son maître et en réalisera une nouvelle à son hommage.

MOUSTAPHA DIME
Exposition événement à la Fondation Jean Paul Blachère
Du 17 juin au 12 octobre 2008

384 Avenue des Argiles Z.I 84400 Apt
téléphone : 04 90 74 20 95
www.fondationblachere.org <http://www.fondationblachere.org>
Du mardi au dimanche de 14h à 18h30 entrée 3 €


K.mendiguetti@bmrp.fr
Lundi 23 Juin 2008
Lu 1421 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...