Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Johanna Heeg, « Partir, l’enfance de l’âme », les peintures de l’âme au Théâtre Toursky, Marseille, du 25 mars au 22 mai 2019

« Les peintures de Johanna Heeg sont comme de petites fenêtres qui ouvrent sur la vie intérieure. » (Michel Bouquet)


Johanna Heeg, L’approche des ombres - acryl sur toile 27 x 30 cm
Johanna Heeg, L’approche des ombres - acryl sur toile 27 x 30 cm
Mardi 2 avril 2019 à partir de 18h30 aura lieu au Théâtre Toursky le vernissage de l’exposition des peintures de Johanna Heeg « Partir, l’enfance de l’âme »
Johanna Heeg est née à Amsterdam le 11 novembre 1950. Elle est diplômée de l’Académie Rietveld d’Amsterdam. Elle vit et travaille à Aix-en-Provence depuis 1970.

A l’occasion de cette exposition, Jean-Pierre Cramoisan, commissaire de l’exposition, a écrit un texte - reproduit ici dans son intégralité - qui exprime avec les mots ce que Johanna transmet dans ses toiles : une douceur sybilline, une lumière par touches, une sublime spiritualité.

« Partir, ne jamais revenir, ne pas se retourner, ainsi va la peinture de Johanna Heeg ; ainsi l’effaçure du temps accompagne-t-elle ses silhouettes rescapées de la brume ; ainsi son monde se construit-il dans une patiente recherche où le silence ravive le pays rêvé de l’enfance et ses promenades dans des lieux qui relient les êtres à tout ce qui les entoure.
Partir, aller au plus loin de soi, ne rien oublier, emporter son village dans des valises alourdies de peines et de joies, tenir bon ce fardeau du départ jusqu’à la fin du voyage où la tristesse creuse les visages, où la force du malheur est un désir qui tue.

Partir, ne jamais se démettre des gestes futiles du quotidien, des simples attentions qui donnent tant de densité à la quête d’une réalité rallumant les coloris de l’inquiétude attardés dans des morceaux de nuit.

Entrer en mémoire, c’est aussi s’enfoncer dans les vivantes lumières du vitrail de la mélancolie, s’approprier la couleur de l’émotion, cette étincelle de l’âme qui donne aux choses les traces enchantées de l’imprévisible ; c’est refaire tableau après tableau la comédie d’un monde oublié par-delà les loin bleuissements du ciel où se risque le foisonnement d’un petit peuple en errance. Le sien.

Aller ailleurs, recoudre les lambeaux du temps, faire vibrer les moments discrets de la vie, aller vers les autres, les abandonnés aux tendres sourires effacés.
La peinture de Johanna est un morcèlement de souvenirs hantés de personnages qui font reculer le doute en se frayant leur chemin à travers le turbulent exil des formes, ce sentiment né de très anciens carnavals peuplés d’affriolants et terribles déguisements laissant paraître l’en-dedans des êtres. L’œuvre de Johanna Heeg buissonne, résonne de récits jalonnés d’allégories qui traduisent les gestes et les attitudes d’un temps en allé. C’est toujours un peu de la Hollande dont il est question, avec ses remembrances surannées, dolentes, lointaines comme des ramures de vie.

Johanna a ce don particulier de mettre l’univers dans un sourire et de convier la pluie à la ferveur des larmes. Les masques y conjurent le sort et l’infortune ; la griserie joyeuse s’habille en costumes de festives noces ; les ombres se mêlent à un bestiaire fantasque de visages troublés par la crainte d’un espace heurté d’apparitions ; la troublante transparence des tulles côtoient les broderies de robes inventées ; et tout ce monde d’invités s’accommode de décors inquiétants où se dressent parfois l’extravagance de chapeaux d’autrefois venus nous raconter les bouleversantes pudeurs de la vie. Johanna ne retourne pas dans le passé, elle y entre pour en ressusciter ses amis fantômes de toujours ; elle écartèle le temps pour mieux nous faire découvrir les visages outragés des errants de la vie rendus à eux-mêmes, compagnons de rêveries, passagers de solitude que l’on voit parfois sourdre d’ébouriffés brouillards.
La mémoire de Johanna est vaste comme la mer qui retourne toujours sur elle-même. Sa peinture délivre les silences, révèle les coulisses d’un théâtre où des acteurs s’apprêtent à jouer des rôles inattendus.
La vie libre dans sa simplicité. Partir, ne retenir que les gestes du pinceau qui s’affrontent à la toile, emportant vers l’ailleurs et l’incertitude des cauchemars ; partir, ne garder que le mystère des souvenirs qui collent à l’âme ; partir pour retrouver jusque dans les plissures du papier ce qui reste d’espérance enfouie dans l’humain.
Partir d’ici comme si on était de nulle part, compagnon d’infortune aux mains toujours ouvertes.
Offertes.

La peinture nous raconte l’abandon et la lassitude des âmes penchées sur elles-mêmes, égarées dans des lieux jamais nommés, à la naissance même où la couleur crée la vie, et l’entraîne dans des moments de tendresse glanés sur d’inopinés regards qu’elle sait si bien faire pleurer, sourire, rire et danser. N’importe, il faut partir, sortir des longues flâneries, c’est la loi des images qui enfante la toile ; tenter l’impossible jusqu’à la disparition, même s’il faut pour cela trébucher tomber, se relever, renaître, ne jamais s’arrêter. On y découvre des visages profonds comme des gouffres, des horizons cernés de brumailles, quelque enchanterie où la magie des ténèbres commande aux diableries du monde, des langueurs emprisonnées dans de vastes nuanciers, une nostalgie qu’accompagne une ronde de frêles et claires jeunes filles, une juste part de paix partagée auprès de bêtes étranges, d’oiseaux prêts à quitter un ciel pour un autre, des migrations sans lendemain, sans possible retour…

Une mémoire que la peinture cherche, obstinément.
Partir, préserver les siens, ceux d’avant, ceux qui viennent, porter son baluchon, traverser des désespérances muettes, mettre ses pas dans la trace des pauvres morts, marauds, mendiants, magiciens, aventuriers de l’âme, silhouettes effilochées dans la pulvérulente lumière d’un soleil qui se meurt.
Où aller ?
Souvent la nuit se charge d’illunée poudre vermeille.
Il y a bien au ras de la dernière ligne d’horizon des masures aux toits touchant presque le ciel, la dernière limite de l’oubli basculant dans les replis d’un bleu d’outre-monde que l’on ne peut atteindre.
Des oiseaux saoulés d’enfance survolent ce misérable exode endeuillé de souffrance. L’important n’est-il pas pour chacun d’entre eux de poursuivre son chemin, s’en aller, quoi qu’il en coûte, comme si le poids de la fatalité les poussait à s’enfoncer plus avant dans un nouveau décor, un autre pays, carrefour d’illusions, une terre sans âge ni attache où les formes en mouvement tentent en vain de rattraper l’au-delà de leur ombre. Aller plus loin, c’est rechercher la connivence et la magie des heures de nostalgie, un sourire maternel protecteur éloignant la menace de figures menaçantes, l’ombre du croque-mitaine, le marchand de sable qui, à l’orée du sommeil, infiltre dans les yeux des petits enfants la poussière dorée qui éloigne la menace des spectres de la nuit.
Quand monte au ciel les voix fantomales qui font la part belle au catafalque des nuages, aux secrets délivrés, apparaît un visage par l’effroi agrandit et qui appelle, appelle toujours et encore.
Ainsi passe la peinture, ainsi passe-t-elle couleur après couleur, forme après forme, ainsi le temps s’effrange-t-il au rythme des saisons.

Combien d’oiseaux ont chanté le retour de la vie d’avant qu’elle ne s’use et disparaisse dans les vallons de l’absence et de l’oubli ? Partir, se retrouver dans un temps intact tissé d’harmonie, une aspiration inlassable vers le goût d’une beauté idéale.
Traverser tant d’hivers, de nuits peuplées d’hideux démons, et éclaircir les brumes comme on dénoue le morne remords des longues journées de veille.
La peinture de Johanna révèle et dévoile ce qui ne se voit pas, ce qui se passe dans l’invisible, de l’autre côté des choses.
Elle a cette singulière semblance d’être née des effaçures d’une arrière-vie ; elle s’emplit de printemps renaissants aux fleurs étonnées, d’oiseaux insensés aux ailes éprises de ciel, et d’automnes en ballets de feuilles qui retournent à la terre sans regret. » (Jean-Pierre Cramoisan)

Danielle Dufour Verna

Pratique

« Partir l’enfance de l’âme »
Commissaire de l’exposition Jean-Pierre Cramoisan
Exposition du 25 mars au 22 mai 2019
ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 20 h et le samedi de 10 h à 21 h (les jours de spectacle uniquement)
Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré
13003 Marseille
tél : 04.91.02.58.35


Danielle Dufour-Verna
Mercredi 27 Mars 2019
Lu 386 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 226



Inscription à la newsletter



Annulation des festivals estivaux : la triste liste


Report de la Biennale d'art contemporain de Lyon à septembre 2022
La Biennale de Lyon, en accord avec Sam Bardaouil et Till Fellrath, commissaires invités, et les partenaires publics, a décidé de reporter à septembre 2022 la 16ème édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon, initialement prévue en 2021.

Transformation du festival d’Ambronay 2020
C’est avec regret que le constat suivant s’est imposé à l’association : la programmation telle que prévue pour le 41e Festival d'Ambronay ne pourra avoir lieu compte tenu des contraintes sanitaires connues à ce jour.
Le Conseil d'Administration a approuvé l'idée d'un travail pour définir une nouvelle forme de proposition artistique pour la rentrée culturelle (septembre-octobre 2020).

Report de la 9e édition du Festival De l'écrit à l'écran à Montélimar
En raison de la crise sanitaire actuelle et dans un souci d’assurer en toute sécurité et dans des conditions optimales l’accueil du public, la 9ème édition du Festival De l’écrit à l’écran, qui devait initialement se dérouler du 18 au 26 septembre 2020 à Montélimar, est reportée.
Elle se tiendra du 10 au 15 novembre 2020 à l’Auditorium Michel Petrucciani et dans les salles de cinéma partenaires.

Grignan - Les Fêtes nocturnes reportées à 2021
Malgré une volonté forte et collective de maintenir ce rendez-vous estival incontournable dans la Drôme, le capitaine Fracasse n'entrera pas en scène cet été à Grignan. Il faudra patienter 1 an pour assister, au château, à l'adaptation fougueuse et originale du roman de Théophile Gautier par Jean-Christophe Hembert.

Lodève annulation de l'édition 2020 du festival Résurgence
Mais l'envie de vous revoir autour de propositions artistiques reste intacte. Nous cherchons des solutions pour imaginer la prochaine saison.

Le Festival du Château de Solliès-Pont est reporté à 2021
Suite au décret du 11 mai 2020, les évènements réunissant plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu’au 31 août 2020.
Le Festival du Château de Solliès-Pont n’est donc pas épargné et nous sommes donc contraints de le reporter à l’année prochaine. Nous travaillons actuellement sur le report de la programmation du festival et nous vous tiendrons informés, dans les plus brefs délais, sur celle-ci ainsi que sur les modalités de billetterie.

Annulation du festival de Chaillol
Tristesse à l'heure d'annoncer, le cœur lourd mais l'esprit clair, l'annulation sans report de l'intégralité de la 24e édition du Festival de Chaillol.
Michaël Dian, le bureau et l'équipe de l'Espace Culturel de Chaillol

Un été sans Woodstower à Miribel-Jonage
En concertation avec notre partenaire et terre d’accueil le Grand Parc Miribel Jonage, nous avons dû prendre cette triste décision : le festival Woodstower n’aura pas lieu cet été. On vous donne rendez-vous l’année prochaine du Jeudi 26 au Dimanche 29 août 2021 pour de nouvelles (et belles) aventures.

Dijon - pas d’édition 2020 du VYV Festival
La triste nouvelle est donc qu’il n’y aura pas d’édition 2020 du VYV Festival.
La bonne nouvelle est que la deuxième édition du VYV Festival se tiendra les 12 et 13 juin 2021 au Parc de la Combe à la Serpent, sur les hauts de Dijon.

Cusset (Allier). Les Nuits d’été programmées du 17 au 19 juillet 2020 sont annulées
Prévu du 17 au 19 juillet 2020, le Festival Nuits d’été est annulé en raison des mesures de sécurité sanitaire et de distanciation sociale. Les grands rassemblements culturels n’étant pas autorisés par les pouvoirs publics, la Ville de Cusset va procéder au remboursement des billets des festivaliers.
Les billets achetés pour l’édition 2020 pourront être remboursés à partir du 15 Juin.
- Sur les sites de la Fnac, Billet Web et de Carrefour en se connectant sur la plateforme,
- Pour les billets achetés au Théâtre de Cusset, contacter la régie au 04 70 30 89 47.

L'exposition « Monaco et l’Automobile, de 1893 à nos jours » est annulée.
La crise sanitaire du Covid-19 et ses multiples conséquences rendent son organisation impossible ; Monaco et l’Automobile, de 1893 à nos jours, était programmée du 11 juillet au 6 septembre 2020.

Le Festival de Cornouaille présente sa collection Automne-Hiver !
Le Festival de Cornouaille, qui se tient habituellemnet au mois de juillet à Quimper en Bretagne, se déroulera exceptionnellement en fin d'année.
Le premier événement de l'édition 2020 : Le Cyber Fest Noz #22, le plus grand fest-noz du monde, organisé le 19 décembre par le Festival de Cornouaille et An Tour Tan.

Ambronay - La 23e Academy reportée en 2021
L'EEEMERGING+ Academy, héritière de l'Académie baroque européenne d'Ambronay, devait se dérouler entre mai et juillet sous la direction de Geoffroy Jourdain. Dans la situation exceptionnelle que nous traversons, la mobilité très incertaine des artistes à l'échelle européenne et l'annulation des neuf dates de la tournée d'application nous ont obligés à reporter cette Académie d'un an avec la même équipe artistique.
Rendez-vous en 2021 !

Annulation de la 12e édition du Festival Résonance, Avignon
Elle devait se dérouler du 30 juillet au 2 août 2020.
Rendez-vous donc du 29 juillet au 1er août 2021 pour qu’Avignon résonne à nouveau au son des musiques électroniques.

Le 10e festival AMERICA reporté à septembre 2021
En raison de la crise sanitaire sans précédent que nous traversons, et de ses multiples conséquences, il nous semble impossible d’assurer en toute sécurité en septembre prochain le voyage et le séjour de dizaines d’écrivains originaires du continent nord-américain, tout comme d’accueillir dans des conditions satisfaisantes à Vincennes des milliers de passionnés de littérature.
C’est pourquoi nous avons pris la décision, en accord avec la Ville de Vincennes, de reporter d’un an la dixième édition du festival biennal AMERICA, qui devait initialement se dérouler du 24 au 27 septembre 2020. Elle accueillera les mêmes invités réunis autour de la thématique Voix d’Amérique du 23 au 26 septembre 2021.

Festival FiestA Sete report 24 juillet 6 aout 2021
Face à la pandémie que nous traversons, à l’impossibilité d’accueillir des artistes internationaux due à la fermeture des frontières, de disposer des lieux d’accueil des concerts et surtout tenant compte de l’état d’urgence sanitaire de notre pays, nous avons le regret de vous annoncer le report à l’été 2021 de la 24e édition du festival Fiest’A Sète qui devait avoir lieu du 21 juillet au 6 août 2020.

Le 30e Festival de Thau met le cap sur l'automne !
Nous avons envisagé ce 30e festival autrement, en proposant toute une partie de l’édition couplée avec les 9es Automnales du Festival de Thau, événement de territoire mêlant rendez-vous musicaux et rendez-vous éco-citoyens se déroulant en novembre. Nous proposerons ainsi tout un programme sur 8 semaines qui débutera le 2 octobre 2020, avec concerts, expositions, éco-dialogues, tables rondes, projections, randonnée artistique, stage de percussions... Ce sera le Festival de Thau en automne !

Report de la Biennale d'art contemporain de Lyon à septembre 2022
La Biennale de Lyon, en accord avec Sam Bardaouil et Till Fellrath, commissaires invités, et les partenaires publics, a décidé de reporter à septembre 2022 la 16ème édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon, initialement prévue en 2021.
La situation sanitaire internationale actuelle ralentit considérablement les possibilités de résidences et de productions, les interactions entre les projets artistiques et le monde économique, et les collaborations avec le tissu associatif. Dans ce contexte particulier, ce report s’impose afin de préserver la qualité des liens entretenus avec les artistes qui fait la renommée de la Biennale de Lyon.

Festival Mima annulation de la 32ème édition - Rendez-vous en août 2021 !
Ce n’était presque plus un secret, mais il faut à présent l’écrire et l’officialiser, nous vous donnons rendez-vous en août 2021 pour la prochaine édition du Festival Mima.

Annulation du 13e Festival Flamenco de Rivesaltes 2020
Les conditions ne sont plus réunies pour qu’ait lieu la 13e édition du Festival Flamenco prévue à Rivesaltes du 17 au 22 Août.
Lorenzo Ruiz, Directeur Artistique du Festival Flamenco de Rivesaltes

La XX° édition du festival Opéra en plein air est décalée à 2021
Nous sommes contraints de reporter à l’été 2021 notre production de Madame Butterfly de Giacomo Puccini, dans la mise en scène d’Olivier Desbordes. Le Piccola Opera, créé spécialement par Nicolas Slawny pour les très jeunes mélomanes, est également reporté à l’été 2021. Lieux des présentations : Domaine départemental de Sceaux, Domaine national de Saint-Germain-en-Laye, Hôtel national des Invalides, Cité de Carcassonne, Château de Gerbéviller.

Annulation du festival Jazz à Junas
Nous avons jugé qu’il n’était pas possible de réunir toutes les conditions fondamentales et cette situation nous a obligé à annuler cette 27ème édition " Retour vers l’Angleterre ".

Report du Festival International de Mandoline de Castellar à 2021
L’édition 2020 du Festival International de Mandoline de Castellar n’échappe pas à la règle et doit donc être annulée. La bonne nouvelle est que la majorité des musiciens nous ont déjà confirmé leur participation pour l’édition de 2021 (21 – 24 juillet) de notre Festival .
Claude-Christian Pierre, Président ; Sabine Marze, Directrice Artistique

Annulation du Crest Jazz Festival
C’est avec émotion et tristesse que nous vous annonçons l’annulation de cette édition 2020 du Crest Jazz Festival. Nous vous donnons rendez-vous du 30 juillet au 7 août 2021 pour une 45 ème édition de Crest Jazz Festival qui n’en sera que plus belle et plus émouvante.

Annulation 64e édition Gstaad Menuhin Festival
Pour la première fois en 64 ans d'existence, le Conseil d'administration et la Direction du Festival sont contraints d'annuler l'ensemble des concerts et événements du Gstaad Menuhin Festival & Academy prévus durant l'été 2020.
Le 29 avril, le Conseil fédéral a interdit la tenue de grandes manifestations de plus de 1000 visiteurs jusqu'à fin août 2020.
Active depuis juin 2017, la plateforme digitale continue à fonctionner sans frais et offrira régulièrement ces prochains mois de nouveaux contenus exclusifs et originaux.

Avignon, La Fabrik' Theatre jette l'éponge
Vous pouvez retrouver les spectacles qui devaient se jouer à la Fabrik’Théâtre à l’occasion du Festival OFF d’Avignon 2020 en cliquant sur le lien

Annulation de la Semaine de Convivència à Arles
Pour cause de Coronavirus et, à ce jour, faute de directives sanitaires et réglementaires claires, nous nous voyons contraints d'annuler la Semaine de Convivència qui devait se dérouler du 13 au 18 Juillet 2020, square Léon Blum à Arles et dans le quartier de Griffeuille.

La 5ème édition d'Urban Art Fair est annulée !
Urban Art Fair a envisagé, depuis plusieurs mois, différents scénarios afin de maintenir la foire tout en respectant les mesures imposées. Après un examen attentif et des discussions approfondies avec les galeries et partenaires, l’équipe d’Urban Art Fair a décidé d’annuler la 5e édition de la foire. Urban Art Fair reviendra en avril 2021 avec une programmation plus belle encore !

Annulation du Hadra Trance Festival
Depuis plusieurs semaines, nous sommes suspendus aux prises de paroles gouvernementales afin de connaître le sort de la treizième édition du Hadra Trance Festival. Mardi, la nouvelle est tombée et c’est le cœur serré que nous devons nous résigner à annuler le Hadra Trance Festival 2020.

9e Intergalactiques lyonnaises reportées
Rendez-vous est donné du 15 au 20 avril 2021 autour de notre thématique : La Forme de l’Autre !

Report du Festival Interceltique de Lorient à 2021
L’année 2020 aurait dû être un grand moment festif, celui de l’année de la Bretagne et du 50e anniversaire du FIL. À cause de l’épidémie du COVID-19, il n’en sera rien. Le FIL fêtera donc l’année de la Bretagne et ses 50 ans du 6 au 15 août 2021.

A Thou Bout d’Chant, fin de saison et reports des concerts

Annulation du Millau Jazz Festival 2020 (12-18 juillet)


Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.