Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Histoire d'affiches à Jazz à Vienne, par Bruno Théry et Jean-Paul Boutellier, éditions Lyonnaises d'art et d'histoire

Incontestablement, Bruno Théry est un affichiste de grand talent dont la créativité semble sans limites. Cela fait plusieurs décades que ce dessinateur impose un style très personnel dans le monde de l'affiche. Un style reconnaissable entre tous. Plus qu'une signature, le style de Bruno Théry est aussi puissant que la manière de peindre des grands peintres que l'on identifie au premier coup d'œil : "Tiens, un Van Gogh !", "Oh ! un Caillebotte". Bruno Théry est de leur famille.


Histoire d'affiches à Jazz à Vienne, par Bruno Théry et Jean-Paul Boutellier, éditions Lyonnaises d'art et d'histoire
Les affiches de « Jazz à Vienne » !
Qui n’a pas eu envie de les collectionner, de les afficher, juste pour le plaisir des yeux ? En 160 pages et quelque 400 clichés, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ces affiches signées Bruno Théry : celles auxquelles vous avez échappé, celles qui bousculent les bien-pensants, celles des grenouilles prêtes à éclater, celles des pingouins en marche, de la vache déjantée, du bison fonceur, du rat égrillard, des lapins complices, de l’éléphant indifférent, du canard jouet ou du diablotin qui défraya la chronique d’un festival hors normes créé il y a 30 ans par Jean-Paul Boutellier… Un ouvrage de référence publié par les Éditions Lyonnaises d’Art et d’Histoire, en vente au prix de 32 € dans toutes les (bonnes) librairies. La sortie de ce bel ouvrage est prévue le 15 juin, autant dire à la veille de l’ouverture de la 31e édition du festival « Jazz à Vienne » illustré par la 25e affiche de Bruno Théry annonçant la cérémonie joyeuse des musiques en liberté…

Histoire d'affiches à Jazz à Vienne, par Bruno Théry et Jean-Paul Boutellier, éditions Lyonnaises d'art et d'histoire
Le livre
Depuis 1988, la découverte de la nouvelle affiche de « Jazz à Vienne » sonne dès le printemps, pour toute la région Rhône-Alpes, comme la première note du festival qui arrive. Les affiches de Bruno Théry, c’est la première occasion de rêver de ce festival dont Jean-Paul Boutellier est le père, l’âme et la tête tout à la fois, depuis plus de trente ans… La belle complicité qui lie les deux hommes dans ces Histoires d’affiches à Jazz à Vienne a toujours privilégié la part de rêve et d’imaginaire à débusquer chez chacun de nous, et la rétrospective qu’offre ce livre est l’occasion de replacer les 24 affiches devenues symboles, mais aussi toutes celles auxquelles on a échappé, dans une dimension fidèle au talent de leur créateur. Ses images, qui restent hors du temps ou des modes, nous ont d’abord propulsés dans un univers réaliste, presque froid, puis son fabuleux bestiaire a créé des grenouilles repues, des pingouins en marche, une vache déjantée, un bison fonceur, des lapins complices, un éléphant indifférent ou un canard jouet d’anniversaire. Enfin l’incroyable humanité de ses monstres sympathiques, de ses animaux chimériques tendres et souriants nous emporte aujourd’hui vers cette musique de Jazz qui comble nos désirs d’écoute et de partage. Culture picturale et culture jazzistique de chacun des deux compères, et vice-versa, accompagnent défilé d’images et cortège musical pour le plus grand bonheur des amoureux de « Jazz à Vienne »...

Format : 26 x 24 cm, à l’italienne, 160 pages couleurs, 400 illustrations,
couverture cartonnée, CD « Entretien avec Jean-Paul Boutellier » inclus…
EAN 9782841472918, 32 €
Parution le 15 juin 2011

Les auteurs

Bruno Théry, affichiste de « Jazz à Vienne » depuis 1988
Troisième garçon, zut encore un garçon, réalise une brillante Maternelle, s’ensuit un interminable internat d’où il s’enfuit à bac moins 2 et rentre miraculeusement aux Beaux-Arts sans le bac-Théry. Il y coule des jours heureux entre 1968 et 1972, aux Ecoles de Marseille et de Lyon où il rencontre sa charmante compagne, et après un détour dans les ateliers des décors du TNP avec Richard Pedduzzi, il peint et expose en Rhône-Alpes, et à la capitale avec l’artiste Marino devenue son épouse.
Et y travaille pour un mécène improbable, inclassable…
1982, naissance de Camillelvis.
En 1983, une de ses peintures permet au fondateur et directeur du Festival du Film Fantastique d’Avoriaz, Lionel Chouchan, de réaliser l’affiche de son festival.
Quelques pas dans Molière d’Ariane Mnouchkine. 1985, Daniel Sonzini, le directeur de la Scène Nationale, centre Dramatique d’Annecy, lui confie diverses commandes dont le festival du Film d’Animation.
Les rencontres avec des créateurs se succèdent et les affiches aussi. En 1987, début d’une complicité unique avec Jean-Paul Boutellier, créateur et directeur de « Jazz à Vienne ». Et depuis, 24 années de créations intenses avec de nombreux festivals, spectacles et structures culturelles, des livres d’illustrations, notamment chez Actes Sud, et avec la Région Rhône-Alpes.
Présence de ses images dans les films « Comme une image » d’Agnès Djaoui et le « Fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet.
Ces multiples rencontres de personnalités curieuses et passionnées, ces multiples travaux atypiques et passionnants ont déconstruit ses certitudes artistiques pour le mener vers l’apprentissage de la liberté.

Jean-Paul Boutellier, Fondateur et directeur artistique de « Jazz à Vienne »
Né en 1946 à Lyon, Jean-Paul Boutellier est marié et père de 4 enfants. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur chimiste, il poursuit sa carrière, entre Lyon et Paris, en tant que dirigeant de groupes chimiques et pharmaceutiques, jusqu’en 2008 et son départ en retraite.

Dr Phil, auteur des textes de présentation des affiches
Docteur Phil aime écrire (surtout pour son complice Théry) de petits textes fiction-ailes où il laisse s’exprimer en toute liberté sa verve poético-philosophique – c’est-à-dire la dimension image-in-air de sa pensée.
Sous le pseudonyme de Philippe Barrier il écrit aussi, par ailleurs, des articles et des livres consacrés à la philosophie du soin et à l’éthique médicale – comme son récent La blessure et la force aux PUF, en 2010.
Sous ces deux identités, il aime le jazz et la vie.


Pierre Aimar
Lundi 23 Mai 2011
Lu 3558 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...