arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Grenoble, MC2 : Rumble. Je ne connais pas Wounded Knee bien qu’il me hante, du 12 au 22 janvier 2021

« Rumble », en anglais, c’est le grondement, la bagarre. Ce qu’attaquent ici avec panache les dix jeunes interprètes, ce sont nos imaginaires colonisés par des formes prédatrices bien huilées ; formes qui savent si bien nous extirper par la force rires et larmes.


Grenoble, MC2 : Rumble. Je ne connais pas Wounded Knee bien qu’il me hante, du 12 au 22 janvier 2021
Dans la réalité, Wounded Knee est un hameau, aux États-Unis d’Amérique. De lieu de massacre à la fin du XIXe siècle, il est transformé par les sioux Oglalas en état indépendant, en 1973, pendant 71 jours. Avant que le pouvoir central américain ne reprenne les rênes. Sur scène, les dix interprètes de Rumble ne veulent surtout pas témoigner à la place des témoins. Leur constat ? Ce qui nous relie à cet ailleurs lointain est une image stéréotypée, héritière de la colonisation. Pour éviter toute tentation réaliste, la fiction et le langage de la comédie musicale sont adoptés. Le casting est idéal : certains sont en plus formés au cabaret, à l’opérette ou au music-hall façon Broadway. Mais ici, les chansons se méfient des mots, qui servent trop souvent de véhicules aux clichés. Et les codes du show sont revus, comme minés de l’intérieur par ses meilleurs représentants et représentante.

Avec Alejandro Alonso Bazus, Bili Bellegarde, Quentin Gibelin, Myrtille Borel, Claudine Sarzier, Charlène Girin, Colin Melquiond, Florent Barret-Boisbertrand, Guillaume Martinet, Kevin Blanchard

création lumière et régie générale Bérénice Giraud
régie son Jéri Collomb
training physique et rythmique Myrtille Borel
décor Aurélia Zahedi
parures Aurélia Zahedi accompagnée d’Anna Rinzo
archive vidéo Fantin Curtet
illustrateur Gaspar Voisin

Production MiMi Productions (Midi/Minuit) / coproduction MC2: Grenoble, avec le soutien de Le Cube (Hérisson), la Maison des Métallos (Paris), le Centre d’Art de Lugny-les Charolles, la ville de Grenoble, le département de l’Isère

REPRÉSENTATIONS
Mardi 12 janvier 2021 à 20h30
Mercredi 13 janvier 2021 à 19h30
Vendredi 15 janvier 2021 à 20h30
Mardi 19 janvier 2021 à 20h30
Mercredi 20 janvier 2021 à 19h30
Jeudi 21 janvier 2021 à 19h30
Vendredi 22 janvier 2021 à 20h30

Extrait du texte de la pièce

L’hiver 1890.
Toutes leurs armes sauf une.
Wounded Knee.
Il y a une petite rivière qui traverse les charniers.
Il y a beaucoup de neige et de corps raides sur les vieilles photographies.
Au siècle suivant.
Bombe dans le temps.

L’hiver 1973.
Wounded Knee. Wounded Knee encore.
Il y a beaucoup de neige encore sur les photographies.
Les visages aussi sur les photographies. De plus près cette fois.
Même les enfants ont entendu parler des traités, parce que nos grands-parents nous ont transmis ce qu’ils ont appris, de génération en génération. Nous savons tous ce que le gouvernement doit aux indiens et ce qu’il n’a jamais tenu.
19 avril tempête de neige.
27 février 1973, le siège de Wounded Knee commence.
Quand un journaliste demande à Kathy :
— Vous saviez bien que vous ne pourriez pas tenir un état indépendant au sein des États-Unis d’Amérique, que votre siège était voué à
l’échec ?
Kathy répondit :
—Oui nous le savions. Nous sommes lucides. (Rire) Lucidité tranquille. (Rire). Mais j’ai vécu libre 71 jours dans ma vie. Je vous pose à mon tour la question, quel est votre nom d’ailleurs ?
— Patrick. Je m’appelle Patrick.
— Enchantée Patrick. Avez-vous déjà été pleinement libre ne serait-ce qu’une seule seconde ? (Rire) »


Pierre Aimar
Lundi 7 Décembre 2020
Lu 103 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 98