Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Grande Messe en ut mineur, Mozart, les Musiciens du Louvre Grenoble, chapelle de la Trinité, Lyon, le 3 avril 2013

La grande messe en ut mineur apparaît comme l’aboutissement de l’art mozartien associé à la découverte et l’influence du maître du contrepoint : le cantor de Leipzig Jean Sébastien Bach.


Marc Minkowski © Marco Borggreve
Marc Minkowski © Marco Borggreve
Et l’on découvre alors l’esprit de piété de Mozart, situé à mille lieux des légèretés du “style galant” dont on l’avait affublé durant tant d’années. Ici Mozart ne joue plus, ne danse plus, ne tire plus sa révérence ; il s’agenouille devant Dieu créateur dans un paroxysme dramatique et tragique. Le génie Mozartien réside en la synthèse parfaite du style contrapuntique sévère de J.S. Bach et de l’éclatant et ornemental arioso du “bel canto” italien de ce XVIIe siècle.

ditte andersen soprano
ana quintans soprano
marianne crebassa soprano
pauline sabatier soprano
carlos mena alto
owen willetts alto
colin balzer ténor
jan petryka ténor
charles dekeyser basse
luca tittoto basse
Les Musiciens du Louvre Grenoble
Direction Marc Minkowski


Pierre Aimar
Mercredi 6 Mars 2013
Lu 303 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81