arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Gouet Dodégbeu, le fils de la femme achetée, de Médard Doha, Vérone Editions. Témoignage

Cet ouvrage autobiographique traite de plusieurs sujets de la vie en société, tels que les origines familiales, la polygamie et ses inconvénients, mais également la reconnaissance des bienfaits


Gouet Dodégbeu, le fils de la femme achetée, de Médard Doha, Vérone Editions. Témoignage
Médard Doha cherche principalement à montrer la résilience d’un petit garçon, pour qui tout n’a pas été simple, et qui aurait pu sombrer dans des comportements déviants. Seulement, à force de courage et d’abnégation, il parvient à dépasser les dures réalités de la vie pour se frayer un chemin vers le bonheur.
Gouet Dodégbeu, le fils de la femme achetée est le témoignage de vie d’un orphelin devenu homme. C’est un hommage aux amitiés, aux belles rencontres, et à la Côte d’Ivoire.

Médard Doha
Auteur résidant à Cornas (07)
Né en 1971 à Mantongouiné, en Côte d’Ivoire, Médard Doha a émigré en France en 2001.
Il exerce la profession de moniteur éducateur dans un Institut Médico-Éducatif (IMP) à Privas, en Ardèche. Il est également conseiller municipal dans la petite commune de Cornas.

Extrait

Originaire du village de Kangui, près de Mahapleu l’actuelle sous-préfecture du canton, Colette était une très belle femme. D’un teint clair, on croirait qu’elle était métisse, elle mesurait 1m69 environ. Après avoir vécu chez son grand frère Gouè Lambert en ville et précisément à Bouaké la deuxième grande ville de la Côte d’Ivoire, elle est venue en vacances dans son village. Alors qu’elle était courtisée par un riche ressortissant baoulé de Bouaké, son grand frère a mis en garde sa maman de cette union. Car si Colette se mariait à cet homme, la maman ne verrait plus sa fille. Ce qui fit peur à la pauvre vieille femme. Mon papa qui était aussi amoureux de Colette en profita pour passer par sa mère et faire des gris-gris à Colette afin de l’épouser. Ce qui a marché. Elle épousa
mon père en 1969, juste après avoir été désigné chef de village. Elle a eu trois enfants avec mon père : Boniface devenu Goue Goue Antoine, Théodore et Nadège. Colette vivait dans sa petite maison au toit de papots dans la nouvelle cour de mon père au milieu des autres coépouses. C’était une femme travailleuse et sans histoire. Elle s’entendait bien avec ses autres coépouses. Elle était très réservée et n’exprimait jamais ce qu’elle ressentait selon les dires de son fils Boniface. Elle était courageuse et n’hésitait pas à tuer toute seule les dangereuses vipères des champs de la forêt tropicale. Elle n’aimait pas compter sur les autres. Elle était autonome et indépendante.

Info+

Gouet Dodégbeu, le fils de la femme achetée
Médard Doha

Vérone Editions
15 x 21 cm – 184 pages
ISBN : 979-10-284-2663-7
Prix de vente  : 16.50 €

Pierre Aimar
Mis en ligne le Samedi 17 Février 2024 à 20:20 | Lu 450 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 45

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements