Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Godard, seul le cinéma : un documentaire co-produit par l'INA sélectionné à la Mostra de Venise

Le prestigieux Festival international du film de Venise, dont la 79e édition a débuté ce mercredi, a sélectionné Godard, seul le cinéma, film réalisé par Cyril Leuthy, dans la catégorie « Venice Classics ».


Ce documentaire inédit, monté à l'INA, sera présenté en première mondiale ce 5 septembre à 17h au Lido, avant d'être prochainement diffusé sur ARTE.

Godard, seul le cinéma, co-produit par l'INA, 10.7 Productions et ARTE France, pose un regard unique sur un des cinéastes les plus célèbres du monde, un homme qui n'a cessé de poursuivre une quête absolue du cinéma.

L'INA est fier d'accompagner une nouvelle fois le travail de Cyril Leuthy, après avoir produit son premier documentaire, Barbara, chansons pour une absente, produit en 2017 pour ARTE France et aujourd'hui accessible sur la plateforme INA madelen.

L'INA produit ou co-produit chaque année plusieurs dizaines de documentaires et d'œuvres audiovisuelles originales pour faire vivre la richesse de ses fonds dans des productions inédites aux formats diversifiés (documentaires unitaires, collections, web-séries, programmes de flux, factual entertainment…).
Godard © Anne Wiazemsky
Godard © Anne Wiazemsky

GODARD, SEUL LE CINEMA
Un film de Cyril Leuthy (2022)
Durée : 100'
Une coproduction 10.7 Productions - ARTE France - INA

Il vient d'avoir 91 ans, et plus de 140 films. On le déteste autant qu'on l'adule. D'où vient son aura ? De films légendaires bien sûr, mais aussi de Godard lui-même. C'est un personnage public autant qu'un homme entouré de mystère. Il est tout et son contraire, il a pris tous les chemins possibles. Pas évident de s'emparer d'un tel monstre sacré, énigmatique à force de provoquer et de prendre la tangente. Alors quel repère nous donne-t-il ? L'itinéraire de Godard suit une seule direction : une recherche constamment renouvelée de son art. Il envisage le geste créateur comme un acte nécessaire de critique et de déconstruction. C'est un dynamiteur. "Je pars toujours du négatif. Je suis un homme positif qui part du négatif". L'artiste se réinvente inlassablement, et inévitablement abîme l'homme. Ce portrait veut nous emmener au-delà des clichés d'un mythe devenu parfois caricatural, à la rencontre d'un homme plus sentimental qu'il n'y paraît, un homme habité, parfois dépassé, par son art. Car oui, Godard est humain. Pas seulement une machine à penser et imager. De la chair, du sang, des émois.


INA
Vendredi 2 Septembre 2022
Lu 272 fois


Dans la même rubrique :

Festival d’un Jour - 16/03/2021

1 2 3 4 5 » ... 10

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements