Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Georges Braque, exposition au Musée Guggenheim Bilbao du 13 juin au 21 septembre 2014

À l’occasion du 50e anniversaire de la mort de l’artiste, le Musée Guggenheim Bilbao présente la rétrospective Georges Braque consacrée à l’une des figures de proue de l’avant-garde du début du XXe siècle.


Nature morte à la nappe rouge, 1934. Huile sur toile, 81 x 101 cm. Collection particulière. Georges Braque © VEGAP, Bilbao, 2014. Photo © Leiris SAS Paris
Nature morte à la nappe rouge, 1934. Huile sur toile, 81 x 101 cm. Collection particulière. Georges Braque © VEGAP, Bilbao, 2014. Photo © Leiris SAS Paris
Présentée selon un parcours chronologique, celle-ci couvre toutes les étapes de la carrière de l’artiste, depuis les débuts liés au fauvisme jusqu’aux dernières séries : les Ateliers, les Oiseaux et les Paysages de Varengeville. Il s’agit de la rétrospective la plus importante sur Georges Braque (1882–1963) présentée en Espagne à ce jour.

Grâce aux prêts exceptionnels consentis par le Centre Georges Pompidou ainsi que par d’autres grandes collections publiques ou privées du monde entier, l’exposition rassemble près de 250 œuvres, parmi lesquelles certains des plus grands chefs-d’œuvre de celui qui fut l'inventeur avec Picasso du cubisme et l’inventeur de la technique du collage avec les papiers collés.
Par ailleurs, l’exposition, organisée avec le soutien du mécénat de la Fundación BBVA, met en lumière l’étude des natures mortes chez Braque avec les séries des Guéridons ou des Compotiers, celles des Canéphores et des Billards de l’Après-guerre. En clôture de l’exposition, les séries des Ateliers et des Oiseaux, réalisées par l’artiste au soir de sa vie, viennent élargir et résumer l’ensemble des recherches de celui-ci.

L’exposition Georges Braque établira d’autres et passionnantes perspectives sur des facettes plus personnelles de l’artiste notamment par le biais de matériels documentaires et photographiques souvent inédits. Signalons en particulier la collaboration de Braque avec Pablo Picasso pendant les années du cubisme, l’étroite relation de son art avec la musique - il jouait de plusieurs instruments, dont l’accordéon, la flûte et le violon -, son amitié avec le compositeur Erik Satie ou les liens de complicité qui l’unissaient à des poètes tels Pierre Reverdy, Francis Ponge et René Char, ainsi qu’à certains intellectuels de son temps comme Carl Einstein ou Jean Paulhan.
Enfin, une importante section de cette rétrospective est consacrée aux décors de théâtre que Braque réalisa dans les années 20, et qui pourront être contemplés à l’occasion d’un montage unique conçu en relation avec l’édifice de Frank Gehry.

Musée Guggenheim Bilbao
Avenida Abandoibarra, 2
48009 Bilbao
Téléphone : +34 944 35 90 00
Email : informacion@guggenheim-bilbao.es



Pierre Aimar
Vendredi 23 Mai 2014
Lu 416 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...