Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


FÚRIA Lia Rodrigues au Théâtre de Gennevilliers les 14et 15 mars 2020

Des corps bouillonnent sur le plateau. Ils sont révoltés, en transe, puissants. Ils ont dévoré des choses, en régurgitent des traces, qui apparaissent, se mélangent. Pour dire leur résistance par et à travers la danse, au monde qui les embrase.


FÚRIA Lia Rodrigues au Théâtre de Gennevilliers les 14et 15 mars 2020
Lia Rodrigues a l’habitude de bousculer la place des spectateurs et spectatrices en transcrivant, dans des créations à la frontière de la procession, un peu de la fureur brutale, flottante, de notre monde en mouvement. Une partie des danseuses et danseurs de Fúria est issue de la favela de Maré, dans laquelle la chorégraphe a initié une école de pédagogie artistique, indissociable d’une lutte collective et politique dont l’énergie se ressent jusque dans les postures, sur le plateau. Dressés par la danse, les corps se mettent à construire des mondes intimes, spectaculaires et performés dans des tableaux sans pause, jusqu’à l’épuisement. Et alors jaillissent dans l’espace, la vie et la survie, les colères et les identités.

Avec le Conservatoire Edgar-Varèse de Gennevilliers


T2G — Théâtre de Gennevilliers
centre dramatique national
41, avenue des Grésillons
92230 Gennevilliers



Pierre Aimar
Lundi 9 Mars 2020
Lu 223 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020