Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Exposition de Delacroix à Marquet au Musée d’art moderne André Malraux, Le Havre, du 12 mars au 22 mai 2011

En 2004, Hélène Senn‐Foulds donnait au musée d’art moderne André Malraux la collection de son grand‐père, Olivier Senn, amateur fin et sensible, passionné par l’art de son temps. Parmi les 205 oeuvres (Courbet, Delacroix, Corot, Pissarro, Renoir, Monet, Sisley, Sérusier, Vallotton, Bonnard, Marquet, Matisse, Derain…), un exceptionnel ensemble de 130 oeuvres graphiques inédites.


Edgar Degas, Femme nue s’essuyant la nuque, 1884, pastel. Collection SENN, Musée d’art moderne André Malraux ‐ MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Edgar Degas, Femme nue s’essuyant la nuque, 1884, pastel. Collection SENN, Musée d’art moderne André Malraux ‐ MuMa Le Havre / Florian Kleinefenn
Les dessins de la donation ont fait l’objet d’une exposition en 3 volets :
_ En 2009, les oeuvres de Cross,
_ En 2010, les oeuvres de Degas,
_ En 2011, le dernier volet de la collection qui comprend des œuvres de Delacroix, Guys, Whistler, Boudin, Guillaumin, Eva Gonzales, Marquet

Le 3e volet de cette présentation propose 64 dessins provenant de la donation Senn, 26 oeuvres de Boudin et de Marquet issues des collections du musée et 15 dessins et peintures de Marquet et Guillaumin provenant de collections particulières et publiques.
Comme sa collection en témoigne, Olivier Senn manifeste un réel intérêt pour le dessin. S’il semble acheter régulièrement des pièces en galerie ou en ventes publiques, il sait surtout profiter d’occasions exceptionnelles pour enrichir de manière spectaculaire son fonds. Ainsi, la dispersion de l’atelier d’Edgar Degas en 1918 -1919 lui permet d’acquérir plus de 80 dessins de cet artiste. Deux ans plus tard, celle de l’atelier du néoimpressionniste Henri Edmond Cross, lui fournit l’opportunité de devenir le propriétaire de 40 oeuvres dont un important ensemble de dessins, aquarelles et pastels.

Les choix d’Olivier Senn se portent très logiquement sur quelques artistes dont il achète les peintures et des dessins. Boudin, en premier lieu, est présent dans la donation avec trois peintures, 17 études précoces de ciel et 7 aquarelles de bords de plage datées des années 1865 -1867.
Très proche de ces artistes, Senn collectionne avec autant de passion les huiles que les pastels colorés de Guillaumin ou les lavis rapidement brossés de Marquet.

D’Armand Guillaumin, il se porte acquéreur, de deux peintures et deux aquarelles réalisées à Crozant, et d’un ensemble de 11 pastels. Les thèmes choisis sont variés. Des paysages vallonnés de la Creuse, de châteaux en ruines aux rives souriantes de la Sédelle, des côtes découpées de l’Esterel en passant par les plaines de l’Isère, la collection de dessins d’Olivier Senn évoque les nombreux voyages que Guillaumin entreprend tout au long de sa vie. Deux beaux portraits de la femme de l’artiste, saisie dans l’intimité du quotidien, viennent compléter cet ensemble.

Olivier Senn aime tout particulièrement l’oeuvre de Marquet dont il achète de nombreuses peintures, aquarelles et encres de chine. Les dessins à l’encre, d’une économie de moyens toute japonisante, évoquent le tourbillon pressé de la vie parisienne. En quelques traits posés au pinceau ou à la plume, Marquet croque les personnages, chevaux, carioles et réverbères, qu’il réintroduit par la suite dans ses peintures. Olivier Senn acquiert 21 dessins de rue de Marquet parmi lesquels un beau portrait de l’ami Matisse aux côtés duquel il pratique ce dessin instantané. Ces silhouettes furtives sont présentées en regard d’une sélection de peintures parisiennes de Marquet issues de collections publiques et privées.

Les deux vues plongeantes du Quai des GrandsAugustins de la collection Senn et du legs Marande sont ainsi réunies et établissent un dialogue avec l’ensemble des dessins. En dehors de ces trois grands ensembles autour des dessins de Boudin, Marquet et Guillaumin, Olivier Senn a également fait l’acquisition d’un très beau pastel de Whistler, projet de décoration d’une mosaïque, de séduisants lavis de Constantin Guys, ou encore deux très beaux dessins du symboliste Odilon Redon.

La collection de dessins d’Olivier Senn

Olivier Senn (1864 1959), négociant havrais, amateur éclairé, féru de l’art de son temps, commence à acheter des oeuvres à partir des années 1890. Pissarro, Renoir et les impressionnistes ont vite sa préférence. Il fréquente les grandes galeries parisiennes (Druet, Bernheim-Jeune) et bien sûr les salles des ventes. Sa collection de dessins s’enrichit de manière magistrale lors des quatre ventes successives de l’atelier de Degas entre 1918 et 1919. Les 47 dessins de Degas maintenant conservés au musée Malraux dénotent un goût original pour l’oeuvre de jeunesse de l’artiste et une passion évidente pour le trait. L’autre artiste que Senn semble avoir particulièrement apprécié (si l’on en juge par le nombre de pièces achetées) est Henri_Edmond Cross. Des premiers achats d’aquarelles chez Bernheim_Jeune après la mort prématurée de l’artiste en 1910 sont suivis d’une acquisition importante à la vente qui disperse l’atelier Cross en 1921. Senn y acquiert La Plage de la Vignasse, (1891-1892), belle toile de la période néoimpressionniste, quelques études peintes mais surtout un fonds très conséquent de dessins. L’amateur complètera ensuite sa collection par des aquarelles de Boudin, des pastels de Guillaumin, un bel ensemble de lavis de Marquet, auxquels s’ajouteront plus ponctuellement des dessins de Delacroix, Constantin Guys, Rodin, Whistler, Eva Gonzales...

Pratique

De Delacroix à Marquet
12 mars – 22 mai 2011
Musée d’art moderne André Malraux
2, boulevard Clemenceau
76600 Le Havre
Tel. : 02.35.19.62.77 / Fax : 02.35.19.93.01
Courriel : museemalraux@lehavre.fr
Site : musee‐malraux.ville‐lehavre.fr
Site des musées de Haute‐Normandie www.musees‐haute‐normandie.fr
Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi de 11h à 18h
Le samedi et dimanche de 11h à 19h
Fermé le mardi et les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 11 novembre, 25 décembre 2011.
Tarifs : Plein tarif : 5 €. Tarif réduit : 3 €. Gratuit pour les moins de 26 ans et chaque premier samedi du mois.


pierre aimar
Mardi 4 Janvier 2011
Lu 1237 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...