arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Emmanuel Bonini nous livre « Le Véritable Yves Montand »

Une plongée en apnée dans la vie d'un couple mythique


Montand, ses films, ses chansons, ses femmes...

On sait depuis ses biographies (désormais de référence) sur Josephine Baker, Romy Schneider ou Dalida qu'Emmanuel Bonini aime les artistes.
Mais voilà : qui aime bien, châtie bien ! Son dernier Opus sur Yves Montand ne fait pas exception à la règle.
Voici disséquée, analysée, radiographiée, passée à la loupe ou par le petit bout de la lorgnette, la vie du plus célèbre comédien-chanteur de l'après guerre avec une intrusion dans sa vie, comme si nous étions de la famille ou de ses amis. Parfois le malaise s'installera à plusieurs reprises...
Avec ce style d'écriture parfait et inimitable qui est le sien, on appréciera comme un clin d'oeil, en fin de chapitre, la pointe de sel ou la dragée au poivre habilement glissée et sans appel qui remet l'église au milieu du village.
Trois ans d'investigation, de rencontres, de voyages, d'interviews, d'attente, de patience pour un pavé de cinq cent pages qui se lit d'une traite, pareil à un thriller ou un long film qui passe du gris clair au gris foncé avec çà et là quelques fulgurances en technicolor.
En véritable «Enquêteur» du show-biz et de la chanson (quel monde fascinant quand même avec ici plus qu'ailleurs ses jalousies, médisances, rancoeurs, manœuvres et complots) Emmanuel Bonini n'y va pas par quatre chemins.
Un portrait teinté forcément d'admiration la plus sincère, mais parfois au vitriol du chanteur des « Grands Boulevards . Un artiste complexe, complet, assumant ses engagements politiques forcés ou pas, mais aussi parfois à côté de ses pompes. L'affaire Drossart ? Un mauvais final qui donne la nausée.
Son entêtant besoin de plaire aux femmes (c'est finalement Piaf qui s'en tire le mieux dans la longue liste de conquêtes) est évoquée sans complexe, tout comme la relation amicalement protectrice et nourrissante de Reda Caire durant la période la plus noire de l'occupation, nous brossent finalement le portrait d'un homme qui en a bavé, qui en voulait à tout prix. Peu importe le montant de la facture.
L'exigeant côté perfectionniste, intransigeant, soit au cinéma soit au music-hall nous dévoile également un homme qui portait haut le respect du public.
Reste bien sûr celle par qui tout est arrivé : la femme, l'épouse, la sœur, l'amie, la complice des bons et mauvais jours, la confidente, la superbe résignée et fière après l'épisode Marylin Monroe, la haute en gueule, en franchise mais aussi en mauvaise foi, l'unique et omniprésente dans tout ce livre... Simone Signoret. Qui en prend pour son grade elle aussi !
De son premier homme (père collabo de la jolie Corinne Luchaire et à qui elle voulait tant ressembler), à son premier vrai mari Yves Allegret (dont on doit aimer le cinéma) jusqu'à l'inévitable rencontre avec Yvo Livi, la présence et l'ombre de la sulfureuse, intransigeante, fascinante mais tant aimée Simone Signoret planent sur toutes les pages de ce fascinant pavé.
Car Elle aussi sincère dans ses engagements, réussites et erreurs.
En conclusion un livre indispensable pour une plongée en apnée dans la vie d'un couple mythique. L'iconographie, riche, rare, bien choisie et bien mise en page achève de nous séduire.

Emmanuel Bonini « Le Véritable Yves Montand »
525 pages – Editions Pygmalion


Christian Colombeau
Lundi 4 Octobre 2021
Lu 311 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 26

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements