arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Émile Nérini (1882-1967) - Compositeur oublié

Émile Nérini fait partie de cette génération de compositeurs classiques et romantiques du début du XXe siècle un peu oubliés, mais dont le talent et la sensibilité rejoignent les goûts et les attentes des mélomanes d'aujourd'hui. 


Emile Nerini (1882-1967)
Emile Nerini (1882-1967)
Nérini eut très tôt conscience de sa vocation de compositeur. Initié à la musique par son grand-oncle Émile Decombes (professeur de piano au Conservatoire de Paris), il a pratiqué les genres les plus divers, le répertoire pour le piano, la musique de chambre, la musique religieuse, les œuvres scéniques et a excellé dans la composition de mélodies. Celles-ci ont jalonné son existence, puisqu'il a écrit la première à l'âge de treize ans et que l'inspiration ne l'a jamais quitté. Ce qui caractérise l'art d'Émile Nérini est sa manière de s’effacer devant le poème et d'en rendre fidèlement les beautés. C'est la raison pour laquelle ses mélodies, aux accompagnements raffinés, sont d'une richesse et d'une variété remarquables. Les Ânes du Caire, Le Bonheur, La Nuit bleue de Vélizy, Sérénade, Clair de Lune, Les Différences, À une Jeune Mariée, en constituent, parmi bien d'autres, l'illustration.

L'artiste a vingt-cinq ans en 1907 lorsqu'il compose son premier grand ouvrage, le drame lyrique Manoël, suivi en 1910 du Soir de Waterloo, puis d'un mystère intitulé Épreuve dernière. En 1925, il écrit l'opéra Mazeppa. Ces œuvres furent jouées avec succès dans les plus grands théâtres français.

L'ampleur de son répertoire pianistique - des ballades et mélodies les plus douces aux chevauchées les plus virtuoses - le place au niveau des meilleurs de son temps. Ses œuvres pianistiques, qui font autant preuve de puissance que de douceur, d’émotion que de fantaisie, sont autant de facettes d’un tempérament noble et discret, à la forte vie intérieure. Émile Nérini compose en outre des sonates pour violon et flûte.

En mars 1943, il écrit une opérette, Mademoiselle Sans-Gêne, musique légère et pleine d'émotion, représentée pour première fois au Grand Théâtre de Bordeaux en 1966, puis donnée à Radio-France.

Émile Nérini fut en outre un excellent pianiste, à la sonorité remarquable, jouant en public le Concerto de Grieg à l'âge de seize ans. Il interprétait souvent Chopin, certain de rendre avec une parfaite exactitude les intentions du Maître. 

Animateur d'émission radio, membre de nombreux jurys de concours, il fréquente durant l’avant-guerre avec son épouse Germaine, elle-même cantatrice, les salons parisiens les plus en vue, notamment celui de la fille d'Ernest Renan, devenu aujourd'hui le Musée de la Vie Romantique.

Son frère Emmanuel, lui-même grand violoniste, ajoute à la réputation familiale en créant le Concours Nérini, où beaucoup de pianistes firent leurs premières armes.

Ses descendantes cherchent aujourd'hui à faire revivre son œuvre. 

Repères biographiques :

Né à Colombes [Hauts-de-Seine) le 2 février 1882, décédé à Paris le 22 mars 1967.
Conservatoire de Paris : élève d'Emile Decombes (lui-même élève de Chopin]
et de Louis Diemer, pour le piano :
élève de Caussade, pour l'harmonie :
élève de Lenepveu, pour la composition.

Excellent pianiste. Membre du jury aux concours du Conservatoire de Paris.

Lauréat de l'Institut. Joué au Théâtre de la Gaieté Lyrique à Paris, au Grand Théâtre de Monte-Carlo, aux concours Pasdeloup, Lamoureux et Colonne, aux Grands Théâtres de Bordeaux et d'Alger, dans de nombreux autres théâtres de province ainsi qu'à Radio-France.
Interprété par les plus grands artistes de son temps. 
Chevalier de la Légion d'Honneur.

Exraits de la presse de l'époque

LE FIGARO (1910)
Le public a fait le meilleur accueil à l’épisode lyrique en deux actes de M. Emile Nerini : Le Soir de Waterloo. L'œuvre du jeune compositeur a été vivement appréciée. Elle abonde en pages ardentes et colorées, d’une belle intensité d’effet et qui promettent un musicien de grand avenir.
 
PARIS-MUSICAL ET DRAMATIQUE (1910)
Aujourd’hui M. Emile Nerini affirme définitivement sa personnalité, et l'épisode musical qui vient d’être si chaleureusement applaudi le place en très bon rang parmi nos musiciens dramatiques français.
L'action musicale, très soutenue, se déroule sur un thème exclusivement mélodique, aux phrases larges, puissantes et limpides.
L’orchestration est d’une incomparable richesse... Ce sont là des pages d’une grande envolée et qui indiquent chez leur auteur une connaissance approfondie de la technique de son art.
 
LA DÉPÊCHE DE TOULOUSE (1925)
(Edition de Bordeaux). A propos de Mazeppa
M. E-Nerini... fut guidé par une sensibilité qui n’a besoin de se réclamer de personne. Simple et ingénue, coulant à flots clairs et limpides, sa musique dégage un charme inexprimable.…
Son orchestre est vibrant, mais avec tact et mesure. Les timbres y jouent un jeu subtil et raffiné. Il a la force, l’éclat, la couleur.
Son enchantement évoque les formes et les rythmes, crée une atmosphère, commente l’action avec éloquence.
 
SUD-OUEST (1966)
À propos de Mademoiselle Sans-Gêne :
L'œuvre qui nous a été révélée est belle et attachante…. Digne de la Plus haute estime, elle a reçu du public l'accueil qu’elle méritait et, par deux fois, à la fin du troisième acte et à la chute définitive du rideau, Emile Nerini a dû venir s’incliner sous les applaudissements au milieu de ses interprètes.

Emile Nerini. Œuvres pour piano. Philippe Tamborini, piano

Émile Nérini (1882-1967) - Compositeur oublié
Pages d’albums, op.6
1- Prélude
2- Rêverie
3 - La Source
4 - La Fileuse
5 - Romance sans paroles
6 - Feux Follets

7 - Solitude

Dans la vie : 4 petits poèmes 

8 - Les Heures tristes
9 - Les Heures extatiques
10 - Les Heures amoureuses
11 - Les Heures joyeuses

12 - Nocturne N°2
13 - Dense
14 - Thème et variations
15 - Sicilienne
16 - Variations sur un thème de Beethoven
17 - Berceuse
18 - Intermède
19 - La ronde des lutins


Scherzo - Cd-Sch 2017.01

Emile Nerini. Œuvres pour piano. Gabriella Torma, piano

Émile Nérini (1882-1967) - Compositeur oublié
L’Art d’être grand-père 
1 - Préambule
2 - Premiers pas
3 - Nostalgie
4 - Valse de la poupée
5 - Impression
6 - Chanson
7 - La promenade au jardin
8 - Berceau
9 - Cloches de Noël
10 - La sieste
11 - Brigitte parle
12 - Le baiser de mamie
13 - Pastorale
14 - Fuguette
15 - Postlude

16 - Berceuse pour les petits-enfants
17 - Berceuse
18 - Norvégienne
19 - Feux Follette
20 - Sicilienne
21 - La fileuse
22 - Première valse

Sonatine

23 - Premier mouvement
24 - Musette 
25 - Perpetuum Mobile
26 - Thème et variations (18 varations)

Première sonate 

27 - Allegro deciso
28 - Adagio espressivo quasi romanza
29 - Allegretto scherzando
30 - Allegro vivace e grazioso

31 - Ronde des Lutins


Pierre Aimar
Mardi 22 Novembre 2022
Lu 71 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 108

Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements