Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Coup de projecteur sur le nouveau Jazz Club Etoile !

Créé en 1975 au sein de l'hôtel Le Méridien Etoile à Paris, le mytique Jazz Club Etoile revient sur le devant de la scène après plusieurs mois de rénovations : nouvel espace design, cuisine du Chef, cocktails maisons et programmation revisitée donnent le ton !


Coup de projecteur sur le nouveau Jazz Club Etoile !
Ce haut lieu du jazz, de la soul et du blues enchante les nuits parisiennes en proposant des sessions de musique live tous les jeudis, vendredis et samedis soirs, de 21h30 à 2h pour le bonheur des amateurs comme des mélomanes.
La programmation de mai, juin et juillet sera placée sous le signe du swing avec la venue d'artistes et de groupes tels que Big James Montgomery, Jo Harman, Shawn Holt, Claude Bolling Big Band, Glen David Andrews & Twogether ou encore Michel Leeb !
Pensez aussi aux Jazzy Brunch tous les dimanches de 12h30 à 15h

81 Bd Gouvion St Cyr - Paris 17 - Métro/RER C Porte Maillot
jazzclub-paris.com
jazzclub.etoile@lemeridien.com
01 40 68 30 42

Du jeudi 4 au samedi 6 mai BIG JAMES & THE CHICAGO PLAYBOYS
Big James Montgomery (vocal, trombone), Charles Pryor (trompette), Ed Wooten (guitare, vocal), Joe "Goldie" Blocker (claviers, vocal), Derrick Bass (basse), Bryan T (batterie).
Dans le domaine du blues, Big James Montgomery a prouvé que le trombone pouvait susciter les mêmes émotions que la guitare ou l'harmonica. Le blues de Big James, s’il peut être profond et émouvant, sait aussi se faire funky et irrésistiblement dansant, soutenu par une des formations les plus dynamiques de Chicago.

Jeudi 11 mai ZAC HARMON
Zac Harmon (guitare, vocal), Robert Sullivan (guitare), Corey Lacy (claviers), Christopher Gipson (basse), Ralph Forrest (batterie).
Zac Harmon est un colosse au doux regard qui enflamme les foules par son jeu de guitare tendu, hérité d'Albert King, et sa voix de soulman habité. Et, comme l'a écrit Jazz Journal : « Avec ce gros son blues du Mississippi, il peut affronter les meilleurs bluesmen en activité ». Habitué du Jazz Club où il a enregistré un disque live, il est maintenant sous contrat avec le label californien Blind Pig.

Vendredi 12 mai JO HARMAN
Jo Harman (vocal), Nat Martin (guitare), Gary Sanctuary (claviers), Andy Tolman (basse), Martin Johnson (batterie).
En 2013, son premier album a été nommé six fois aux British Blues Arwards. Depuis, elle a élargi et son horizon à la soul et même au meilleur de la pop. Cette chanteuse, qui sait se montrer intimiste ou passionnée, a partagé la scène avec Patti Smith, Joan Baez ou Sinead O'Connor. Son troisième album, enregistré à Nashville et produit par Fred Mollin, vient tout juste de sortir, le Jazz-Club en aura la primeur.

Samedi 13 mai ZAC HARMON
Zac Harmon (guitare, vocal), Robert Sullivan (guitare), Corey Lacy (claviers), Christopher Gipson (basse), Ralph Forrest (batterie).
Zac Harmon est un colosse au doux regard qui enflamme les foules par son jeu de guitare tendu, hérité d'Albert King, et sa voix de soulman habité. Après un disque live au Jazz Club du Méridien ("Shot In The Killer Zone" sur Isabel Records), il revient présenter son tout nouvel album, "Right Man", paru sur le label Blind Pig.

Jeudi 18 mai DR DEE & BAD MULES
Dr Dee (vocal), Sylvain Tejerizo (saxophone), Julien Broissand (guitare, vocal), Bruno Denis.
Sélectionnés pour participer à l'International Blues Challenge à Memphis l'an dernier, les Nantais de Bad Mules se sont aussi produits dans un club de Jackson, Mississippi. C'est là qu'ils ont entendu Dr Dee pour la première fois. Coup de foudre musical et réciproque ! Ils décident d'unir leur passion pour le blues et la soul au cours d'une tournée qui passe par le Jazz Club.

Vendredi 19 et samedi 20 mai NIELS LANDGREN FUNK UNIT
Nils Landgren (trombone & vocals), Magnum Coltrane Price (basse & vocals), Petter Bergander (claviers), Robert Ikiz (batterie), Andy Pfeiler (guitare), Jonas Wall (saxophone, flûte).
Le trombone est décidément à l'honneur cette année au Jazz Club. Après Fred Wesley et Big James Montgomery, c'est au tour de Niels Landgren de s'y produire. Surnommé The Man with The Red Horn, il a une vingtaine d'albums à son actif. Il a fait ses preuve sur la scène suédoise, avant de mettre du funk dans son jazz et d'entreprendre une carrière internationale sous l'égide du label ACT. Puissamment addictif !

Du jeudi 25 au samedi 27 mai SHAWN HOLT & THE TEARDROPS
Shawn Holt (guitare, vocal), Tom Holland (guitare, vocal), Russell Jackson (basse), Vernal Taylor (batterie).
Magic Slim était un habitué du Jazz-Club et sa disparition en 2013 a privé le Chicago blues d'un de ses héros. Par chance, son fils a décidé de reprendre le flambeau. Avec un jeu de guitare qui rappelle forcément son père et une voix bien à lui, Shawn Holt s’inscrit dans la tradition du Chicago blues tout en le régénérant par des influences plus variées.

Jeudi 1er et vendredi 2 juin CLAUDE BOLLING BIG BAND
Christian Martinez, Michel Delakian, Guy Bodet, Patrick Artéro (trompettes), Denis Leloup, Philippe Henry, Jean Christophe Vilain, Damien Verherve (trombones), Philippe Portejoie, Claude Tissendier, Carl Schlosser, Claudio De Queiroz, André Villéger (saxophones), Nicolas Peslier (guitare), Philippe Milanta (piano), Pierre Maingourd (contrebasse), Vincent Cordelette (batterie), Fabienne Medina (vocal).
Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, Claude Bolling est sans doute actuellement l'un des musiciens français les plus réputés dans le monde, dans des domaines allant du jazz à la variété et la musique de film. Son grand orchestre fait vivre son oeuvre à travers ses compositions et ses arrangements avec un enthousiasme qui n'est jamais pris en défaut.

Samedi 3 juin PADDY SHERLOCK
Paddy Sherlock (vocal, trombone), Philippe Dourneau (saxophone), Stan Noubard Pacha (guitare), Laurent Griffon (basse), Philippe Radin (batterie), Jean-Philippe Naeder (percussions).
En ces temps de morosité ambiante il est bon de retrouver Paddy Sherlock ! Au chant et au trombone, cet Irlandais amoureux de Paris a le chic pour fusionner avec gourmandise jazz, rhythm & blues et rock 'n' roll. Avec même une touche de mambo ici ou un soupçon de punk par là. Ses acolytes ont été choisis avec pour mission de corser un peu plus l'affaire. La soirée va être décapante, vous êtes prévenus !

Jeudi 8 au samedi 10 juin MICHEL LEEB PART EN LIVE
Michel Leeb & The Brass Messengers : Michel Leeb (vocal), Dominique Rieux, Tony Amouroux (trompettes), Rémi Vidal (trombone), Christophe Mouly, Jean-Michel Cabrol (saxophones), Florent Hortal (guitare), Thierry Ollé (piano), Dominique Westrich (basse), André Neufert (batterie).
Humoriste, imitateur, homme de théâtre et de cinéma, Michel Leeb est aussi un passionné de jazz. Il l’a prouvé à maintes reprises sur cette scène avec la complicité de Gérard Badini et sa Super Swing Machine. Il a aussi enregistré l’album "Bon Basie de Paris" avec le Count Basie Orchestra. Le « French Frank Sinatra », comme l’appelait Grover Mitchell, revient avec le soutien sans faille des Brass Messengers. Let’s sing and swing.

1ère partie, Carré d'As Jazz Quartet : Jean-Michel Cabrol (saxophone), Dominique Rieux (trompette), Thierry Ollé (orgue), Andre Neufert (batterie).

Du jeudi 15 au samedi 17 juin GLEN DAVID ANDREWS & TWOGETHER
Glen David Andrews (vocal, trombone), Tony Barda (saxophone ténor), Simon Oslender (orgue Hammond), Bart Oostindie (guitare), Jérôme Cardynaals (batterie).
On a vu et entendu son trombone dans Tremé, la série qui dépeint si bien La Nouvelle-Orléans post-Katrina. Glen David Andrews en est un pur produit, tout comme ses cousins Trombone Shorty et Troy Andrews. Enfant du Tremé Brass Band, Glen David aborde aussi bien le jazz traditionnel que ses développements, jusqu'au funk brut et direct. C'est aussi un chanteur plein de fougue à la verve imparable.

Vendredi 23 et samedi 24 juin NEAL BLACK & THE HEALERS
Neal Black (chant, guitare), Mike Lattrell (claviers), Kris Jefferson (basse), Dave Bowler (batterie), Pascal "Bako" Mikaelian (harmonica).
Sa musique est enracinée dans la tradition du Texas blues, mais Neal Black n’est pas un imitateur, c’est un innovateur. Un artiste puissant, un compositeur doué et un guitariste flamboyant. Il s’est produit dans dix-sept pays, mais il a une prédilection avouée pour la France. Un bonheur n’arrivant jamais seul, il sera en compagnie de Bako Mikaelian, un harmoniciste virtuose longtemps associé à Patrick Verbeke.

Jeudi 29 et vendredi 30 juin et samedi 1er juillet KENNY NEAL
Kenny Neal (chant, guitare, harmonica), Fredrick Neal (claviers), Darnell Neal (basse), Bryan Morris (batterie), Alfonso Guillory aka AG (saxophone).
Chez les Neal, le blues est une affaire de famille. Trois de ses membres sont réunis sur la scène du Jazz Club, mais il y aurait pu en avoir d’autres ! L’aîné, Kenny, a fait ses classes à Chicago, où Buddy Guy l’avait invité à venir le rejoindre. Revenu en Louisiane, il a entamé une brillante carrière soliste. En direct, son charisme naturel, sa maîtrise musicale et son sens de la scène font de chacun de ses concerts un grand moment de fête et de partage.

Vendredi 7 et samedi 8 juillet MR SIPP
Castro Coleman aka Mr Sipp (vocal, guitare), Jeffrey Flanagan (basse), Stanley Dixon (batterie), (claviers).
Mr Sipp a tout pour lui : une insolente maîtrise instrumentale, un jeu de scène dynamique assortie de chorégraphies bluffantes, un sourire désarmant. Six mois après la tournée New Blues Generation qui l'a révélé en France, et notamment au Jazz Club, il revient avec la même appétence pour ce blues du Mississippi, contemporain et festif, qu'il a si bien su régénérer.


Pierre Aimar
Mardi 28 Février 2017
Lu 262 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales