Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Convivència Arles, Jeudi 17 juillet, Ecole Leon Blum, 17 h : le paradoxe de l'eau

trop par ici et pas assez ailleurs, la gestion de l'eau peut-elle etre confiée à des interêts privés ?


La croisée des idées : rencontres et témoignages


 
  La croisée des idées

Convivència
jeudi 17 Juillet 2008
17 heures, école Léon Blum


Le Paradoxe de l'Eau
témoignages et débat

Tout comme l'air, l’eau n’est pas un bien privé mais un droit universel à la vie. Or les privatisations de la distribution témoignent d’une vision mercantile qui fait de l'eau un produit de luxe, va à l'encontre de la notion de bien commun et accentue gravement les inégalités.
Symbole de vie, qu'elle soit trop rare, trop polluée ou surabondante, l'eau devient paradoxalement porteuse de mort, de désertifications, responsable de déplace-ments massifs de populations, source de discriminations.
Entre le Rhône et l'Afrique, alors que la question de l'eau se pose à l'échelle mondiale, peut-on accepter de la considérer comme n'importe quelle marchandise et concéder aux seules entreprises privées le soin de déterminer qui y aurait droit et qui ne l'aurait pas ?

En co-réalisation avec l'Association Nacicca.
Contributions de :
Jean-PIerre WAUQUIER (association H2O, Festival de l'Eau en Auvergne),
site
Amobé MEVEGUE (Radio France internationale, responsable Afrique),
DIOGAL (musicien sénégalais),
Hervé THOMAS (Attac Pays d'Arles)
.... suivies d'un débat.
modérateurs :
Gael HEMERY (président association Nacicca),
Catherine LE GUELLAUT
(Attention culture !)


Bibliographie :








culture@passionnes.com
Jeudi 26 Juin 2008
Lu 515 fois


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...