Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)






Chacal, la fable de l'exil, texte Virginie Aimone et Jeremy Beschon, Théâtre de l'Œuvre, Marseille, 19-21 mars 2020

Une mise en scène des fables kabyles et de la mythologie berbère, à partir de 8 ans.


par Manifeste Rien

La comédienne V. Aimone interprète plus de 13 personnages : des dieux, des animaux, des objets animés. Une performance. Un enchantement. Un voyage où se côtoient l'humour et la poésie.

La conteuse est « Settoute », d'abord première Mère du Monde, puis sorcière... Celle-ci fut jadis déchue, ce qui donna aux hommes le prétexte pour dominer les femmes et le monde. D'après elle, nous ne sommes guère différents de nos ancêtres. En ce temps là, les animaux parlaient encore comme vous et moi... le Lion avait le pouvoir ; Chacal était son conseiller ; et le Hérisson avait toujours une ruse qu'il partageait avec ses amis. A travers ces fabuleux récits d’Algérie, nous comprendrons peut-être mieux qui nous sommes et pourquoi nous continuons de nous entre-dévorer.

Alors que la révolte gronde et que la répression s'abat des deux côtés de la méditerranée, la poésie populaire interroge les différentes stratégies pour renverser le pouvoir. Comment dévoiler que ceux qui doivent nous protéger nous dévorent ? Quelles alliances inédites et cohérentes sont à créer pour décupler la vitalité et la solidarité ? Car la révolution ne peut se faire sans générosité ! Comment apprendre aux jeunes générations à grandir sans se renier ? Comment mélanger les choses et les genres pour que la ruse propulse la force ? Et même si ces questions se résolvent dans la lutte, le pouvoir une fois atteint, quelle organisation suivre pour que le nouvel ordre ne soit pas pire que le précédent ?

D'après l'anthropologue Tassadit Yacine (Chacal ou la ruse des dominés éd la Découverte) / Texte : Virginie Aimone et Jeremy Beschon / Mise en scène : J.Beschon / Comédienne : V. Aimone / Musique live : Franck Vrahidès / Création lumière : Flore Marvaud & Cyrille Laurent / Régie lumière : C.Laurent / Électro : Antoine Perrin / Ateliers de médiation : Marie Beschon / Attachée de prod' : Christel Santacreux / Administration : Marie Anne Robveille / Coproduction musée national de l'histoire de l'immigration, exposition Vies d'exil de Benjamin Stora et Linda Amiri


« Une langue savoureuse, baignant à la fois dans la poésie de la légende et l’acidité de la banlieue. Il faut rendre hommage à la comédienne qui assure l’interprétation de treize personnages avec subtilité. (…) Ces fables donnent une belle leçon de résistance » Zibeline - Marseille

« La virtuose comédienne donne une magistrale restitution artistique de la mémoire amazighe dans toutes ses dimensions anthropologiques, sociales, historiques et politiques ! » Journal Le Matin – Béjaïa (Algérie)

« Chaque personnage est double, qu'il soit humain, animal ou divin (…) Les analyses anthropologiques sont bien présentes dans la pièce, mais elles sous tendent le texte et le jeu, respectant ainsi les différents niveaux de lectures des fables animalières » Revue Hommes & Migrations – Paris

Pratique

Théâtre de l'Œuvre
rue Mission de France
Marseille
19 et 20 mars à 20h, 21 mars à 18H
Tarifs : 15 € / 10 € (réduit)
Réservations : www.billetweb.fr/chacal-manifeste-rien
Durée 1H10


Manifeste Rien
Vendredi 14 Février 2020
Lu 172 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 96



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020