Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



« Bronzes » Exposition du 23 janvier au 7 mars 2015 à la Galerie Maeght, Paris, du 23 janvier au 7 mars 2015

Du 23 janvier au 7 mars 2015, la Galerie Maeght met à l’honneur le bronze dans une exposition où les œuvres sculptées des plus grands maîtres dialoguent avec celles, récentes, d’artistes contemporains : de Georges Braque, Eduardo Chillida, André Derain, Alberto Giacometti, Roger de La Fresnaye, Joan Miró, Paul Rebeyrolle, Jean-Paul Riopelle et Raoul Ubac, à Ruth Adler, Nicolas Alquin, Marco Del Re, Joanet Gardy-Artigas, François Lamore, Daniel Milhaud et Manolo Valdés.


L’exposition sera l’occasion de (re)découvrir ce matériau à travers un ensemble d’œuvres originales ou inédites comme l’un des rares bronzes que Raoul Ubac ait réalisé. Couleurs, formes, toucher, classicisme et contemporanéité : Isabelle Maeght a choisi de montrer la fascinante diversité du bronze.
« Matériau aussi mythique qu’exigeant techniquement, le bronze offre aux artistes des possibilités immenses, il leur permet de renouveler leur langage artistique. L’œuvre sculpté de Miró a révolutionné ce champ artistique. « Pur-Sang » de Braque qui semble jaillir de fouilles archéologiques revendique un héritage classique néanmoins pourvu d’une intense modernité », précise Isabelle Maeght.

Miró, sculpteur

L'exposition présente des bronzes de Miró d’une puissance exceptionnelle, témoignant de l’importance que Miró accorde à la matière et aux patines. Sans cesse à la recherche de nouvelles formes et supports, Miró transgresse par le bronze les règles établies et traditionnelles de la sculpture. Il renouvelle le bronze en le peignant de couleurs vives… le bronze devient peinture. Chacune de ses créations est le résultat d’un dialogue étroit et complice avec les maîtres-artisans. Attentif au travail des fondeurs, Miró surveille avec minutie l'élaboration de ses bronzes, guide la main des artisans ou crée lui-même sa patine. « Le travail que je réalise avec plusieurs fonderies me donne à chaque fois de nouvelles idées », avait-il déclaré.

« Les dames de Barajas » de Manolo Valdés

L’œuvre de Valdés, que ce soit en peinture, sculptures ou œuvre graphique, éveille le toucher. Particulièrement avec le bronze, Valdés part à la recherche de textures informelles. Il décide de ne pas polir la fonte brute, recherche la texture, l’éveil des sens. Conçues comme des icônes qui dialoguent à trois, « Les dames de Barajas » se parlent, se regardent, se répondent. Le bronze devient le support tant de la forme que de la voix. « Les Dames de Barajas », qu’il réalise taille réelle ou surdimensionnée, sont figées, immobiles, profondément humaines. Ces bronzes traduisent l’éternité de la matière. Leurs coiffures, volumineuses, étonnantes, renvoient à des expériences plastiques antérieures. La rêveuse, la coquette, la réaliste, les qualifiait l’écrivain Marco Vargas Llosa dans les poèmes accompagnant ce trio de têtes féminines « grands formats » installé dans le nouvel aéroport de Madrid réalisé par Lord Richard Rogers en 2004.

« Assyrien moderne » de Marco Del Re

offre par le bronze une nouvelle lecture de son travail. Son œuvre sculpté est un voyage où se réinventent et se côtoient la tradition classique et le contemporain. Ses bronzes patinés rappellent la pierre des temples romains, évoquent héritages grec ou étrusque et témoignent d’une grande liberté. Les colonnes côtoient escargots de mer, animaux, bateaux de guerre qui se croisent comme autant de références à un univers aussi poétique qu’onirique.

À propos de la Galerie Maeght

La Galerie Maeght est inaugurée avec l’exposition Henri Matisse en décembre 1945 à Paris. Dès 1946, Bonnard, Braque, Matisse, Marchand, Rouault, Baya exposent pour la première fois à la galerie parisienne. En 1956, Paule et Adrien Maeght ouvrent leur propre galerie au 42, rue du Bac à Paris, avec une exposition d’Alberto Giacometti. La nouvelle génération d’artistes « Maeght » y est exposée : Kelly, Cortot, Bazaine, Derain, Tal-Coat, Palazuelo, Chillida, Ubac, Fiedler. Ils sont rejoints dès 1966 par Bacon, Riopelle, Tàpies, Rebeyrolle, Bury, Adami, Monory.

En 1964, Adrien Maeght crée l’imprimerie ARTE en plein Paris où sont réalisées depuis toutes les éditions Maeght. Avec plus de 12 000 titres publiés, Maeght Éditeur est reconnu comme le plus important éditeur de lithographies et de gravures au monde.

Aujourd’hui, la galerie et la librairie Maeght sont dirigées par Isabelle Maeght. Les expositions permettent aux visiteurs et aux collectionneurs de retrouver les œuvres d’artistes historiques tels Miró, Calder, Braque, Matisse, Chagall, Tàpies, Chillida... et de découvrir les œuvres de Gasiorowski, Rebeyrolle, Monory, Del Re, Depin, Doerflinger, Couturier, Levy.

Pratique

Galerie Maeght
42 rue du Bac
75007 Paris
Horaires d’ouverture mardi au samedi 9h30 / 19h, lundi 10h / 18h



Pierre Aimar
Mercredi 21 Janvier 2015
Lu 124 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...