Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Boulou et Elios Ferré (guitares) et Gilles Naturel (contrebasse) en concert à l’Alpilium, Saint Rémy de Provence, le 10 mai 2014

Boulou, Elios Ferré (guitares) et Gilles Naturel (contrebasse) ...des valses swing au répertoire be-bop en passant par le jazz manouche, Michel Legrand, Serge Gainsbourg et Jean Sébastien Bach...


Boulou et Elios Ferré

Boulou & Elios Ferré © DR
Boulou & Elios Ferré © DR
Boulou Ferré (né en 1951) et Elios Ferré (né en décembre 1958) sont deux guitaristes de jazz français.
Boulou et Elios sont nés dans une famille où la guitare manouche est omniprésente. Leur père, « Matlo » Ferret (1918-1989) a, comme ses deux frères Baro et Sarane, accompagné Django Reinhardt et Stéphane Grappelli au Quintet du Hot Club de France.
Boulou commence l’apprentissage de la guitare dès l’âge de six ans: d’abord la guitare jazz avec son père, puis en parallèle la guitare classique. Deux ans plus tard, il donne son premier concert au musée Guimet à Paris. Il a 12 ans quand il accompagne Jean Ferrat et grave son premier disque. À 13 ans, il joue en première partie du concert de John Coltrane à Antibes et participe au « Sacha Show » avec Baden Powell.
Il poursuit sa carrière d’enfant prodige, tant sur scène qu’en studio où il chante et joue de la guitare.

Son troisième disque est enregistré avec les Paris All Stars: Pierre Michelot, Eddy Louiss, Kenny Clarke, Maurice Vander. Au fil des ans, il joue avec Stéphane Grappelli, Gus Viseur, Warne Marsh, Christian Escoudé, Babik Reinhardt, Louis Vola, Dizzy Gillespie, et bien d’autres. Dans les années 70 il explore à fond les possibilités de l’époque, free jazz, guitare électrique, pédale wah avec Jean-Louis Chautemps notamment, gigs avec Bruce Foreman, album « Nosferatu »…où il explore poésie composition et où explose tout un univers bien plus large que le jazz.

Non content de jouer du jazz, il étudie également la composition et l’harmonie avec Olivier Messiaen.

Depuis la fin des années 1970, le duo qu’il forme avec Elios, son frère cadet, se produit un peu partout dans le monde et joue une musique très éclectique, qui va des valses swing chères à Matelo et Baro (Swing valse,Montagne St Geneviève), au répertoire be-bop (All the Things You Are), en passant par Jean-Sébastien Bach (dont Boulou collectionne les partitions originales).
Ils présentent à Saint Rémy un véritable florilège musical qui conjugue avec bonheur le jazz, la musique traditionnelle, la musique classique et la (bonne) variété française. Le cocktail est servi par ces trois virtuoses... Compos personnelles d’Elios, hommage à Michel Legrand avec une interprétation inédite d’un thème des « Demoiselles de Rochefort » et « La valse des Lilas » magnifiquement chantée par Boulou Ferré, hommage aussi à « Serguei Gainsbourg » et à sa planétaire Javanaise sans oublier les thèmes de D. Reinhardt, le répertoire be-bop et les valses swing chères à leur père....

Gilles Naturel (contrebasse)

Gilles Naturel © DR
Gilles Naturel © DR
Gilles Naturel est contrebassiste, son nom lui va à la perfection : son jeu, à la walking bass, en solo pizzicato ou à l'archet, est le confort même, l'aisance, la sûreté. Les musiciens se l'arrachent. Jouer avec Naturel, ça doit être comme rouler en Bentley.
Compositeur, chef d’orchestre et sideman, il possède toutes les qualités d’un très grand contrebassiste : swing, justesse, tempo, inventivité, et par-dessus tout un son exceptionnel qui n’est pas sans rappeler parfois celui de Paul Chambers, avec qui il partage aussi la très rare faculté d’exécuter de superbes solos à l’archet. Lui-même fils de chef de choeur, son goût pour la voix est bien réel et il est devenu depuis quelques années un musicien particulièrement recherché par les chanteurs. Aujourd’hui, il est tout simplement l’un des contrebassistes les plus demandés en France.

En 1998, il compose, enregistre et dirige un album sous son nom ( Naturel – chez JMS, dist. Sony Music) en compagnie de Lionel Belmondo (ts), Guillaume Naturel (ts), Stéphane Belmondo (tp), François Chassagnite (tp), Jacky Terrasson ou Laurent de Wilde (p), Peter Gritz ou Simon Goubert (dms).

Pour mémoire, Gilles Naturel a enregistré de très nombreux albums de jazz depuis le milieu des années 80 et a joué, entre autres, avec Ray Bryant (p), Benny Golson (ts), Art Farmer (tp), Johnny Griffin (ts), Didier Lockwood (vl), Michel Legrand (p), André Ceccarelli (dms), Alain Jean-Marie (p), Jean-Loup Longnon (tp), Laurent Fickelson (p), Laurent De Wilde (p), Jeanne Lee (voc), Sarah Lazarus (voc) ainsi qu’avec de nombreux big-bands.

Informations pratiques

Réservations
Office de Tourisme, place J. Jaurès à Saint Rémy 04 90 92 05 22
Librairie « Voyages au bout de la Nuit » 4 rue Carnot à Saint Rémy 04 90 94 68 35

Tarifs
Individuel : 20€
Réduit (adhérents, groupes, demandeurs d’emploi) : 15€
Jeunes de 12 à 25 ans : 5€
Gratuité moins de 12 ans

Renseignements
06 83 47 50 65
jazzasaintremy.free.fr


Pierre Aimar
Jeudi 27 Février 2014
Lu 492 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27