Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Bella Figura ; Heart’s Labyrinth ; 27’52’’ ; chorégraphies, scénographies et lumières de Jiří Kylián, du 8 au 16 septembre 2015 à l'Opéra de Lyon

C’est un « éventail de la diversité de la danse du XXe et XXIe siècles » que propose le Ballet de l’Opéra de Lyon pour cette saison 2015-16, selon les mots de son directeur Yorgos Loukos.


Bella Figura © Michel Cavalca
Bella Figura © Michel Cavalca
En effet ! Quel étonnant programme que celui qui réunit la fine fleur de la création et les grands noms. Roland Petit, Jiří Kylián, Merce Cunningham, Lucinda Childs entraînent dans leur sillage Emanuel Gat, Rachid Ouramdane et Tânia Carvalho. Ainsi la saison s’ouvre sur l’indéfectible et indispensable Jiří Kylián qui a offert pas moins de 10 pièces au répertoire de la compagnie en 30 ans de compagnonnage.

Fidélité
Le premier rendez-vous convoque Jiří Kylián.
La première pièce, Bella Figura créée en 1995 est une ode sensible à la sensualité.
Entrée au répertoire de la compagnie en 2007, elle incarne l’essence du chorégraphe tchèque, musicalité et beauté du geste.
27’52”, initialement composé pour le NDT II, est une brillante variation sur le temps et l’espace, à l’incroyable physicalité et à la délicatesse inouïe.
Une autre facette de Jiří Kylián, brillamment éclairée par Heart’s Labyrinth, une œuvre de 30 ans, hommage à une danseuse de la compagnie qui s’était suicidée. Instant de grâce incarné quand la danseuse, en robe longue, descend un grand escalier, pas de deux superbes, quand les corps se lovent ou se repoussent, trios incandescents, où le talent de l’ancien directeur du NDT s’impose comme une évidence.
Gallia Valette-Pilenko

Bella Figura

Chorégraphie, scénographie et lumières : Jiří Kylián
Musiques :
– Lukas Foss, Lento et andante, extraits de Solomon Rossi Suite
– Giovanni Battista Pergolesi, Ouverture et Quando corpus, extraits du Stabat Mater
– Alessandro Marcello, Adagio, extrait du Concerto pour hautbois et cordes en ré mineur
– Antonio Vivaldi, Andante, extrait du Concerto pour deux mandolines et cordes RV 532
– Giuseppe Torelli, Grave, extrait du Concerto grosso n°6 op.8
Costumes : Joke Visser

Heart’s Labyrinth

Chorégraphie, scénographie et costumes : Jiří Kylián
Musiques :
– Arnold Schoenberg - Musique d’accompagnement pour une scène de film op.34
– Anton Webern - Cinq pièces pour orchestre op.10
– Arnold Schoenberg - Ein Stelldichein
– Antonin Dvorák - Nocturne en si majeur pour orchestre à cordes op. 40

Lumières : Jiří Kylián, réalisée par Joop Caboort

27’52’’

Chorégraphie et décors : Jiří Kylián
Musique : Dirk Haubrich (création inspirée de la Symphonie n°10 de Gustav Mahler)
Costumes : Joke Visser
Lumières : Kees Tjebbes
Entrée au répertoire
En résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015

Les dates

Septembre 2015
mardi 8 20h
mercredi 9 20h
vendredi 11 20h
samedi 12 20h
dimanche 13 16h
mardi 15 20h
mercredi 16 20h
Durée : 2h10 environ

Opéra de Lyon
Place de la Comédie
69203 Lyon cedex 01- France
+33 (0)4 72 00 45 00


Pierre Aimar
Lundi 24 Août 2015
Lu 543 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...