Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Arles, Galerie Flair, Return to Eden, exposition de Salvatore Puglia du 1/12/18 au 5/1/19

Dessins, broderies et céramiques de Salvatore Puglia


Eden 13, 2018 Plan de cadastre, broderie sur PVC 40 x 30 cm © DR
Eden 13, 2018 Plan de cadastre, broderie sur PVC 40 x 30 cm © DR
Les compositions baroques de Salvatore Puglia mêlent photos, dessins, broderies et documents, auxquels s’ajoutent des céramiques, pour mettre en scène une curieuse ménagerie : s’y côtoient animaux sauvages et domestiques, espèces disparues et familières, figures répertoriées et imaginaires. Une faune plurielle qui renvoie à la forêt primitive, aux grottes préhistoriques, à la mythologie antique, au répertoire fantastique du Moyen-âge, aux planches anatomiques de Buffon et à divers contes et légendes et autres joyaux de la littérature. Un étonnant voyage dans le temps…

Les œuvres de Salvatore Puglia superposent, par transparence, différentes sources iconographiques comme autant de couches géologiques : reproductions numériques, dessins à main levée, travaux d’aiguille… Des assemblages inspirés par des souvenirs personnels de ballades en forêt, par la découverte de sites archéologiques en déshérence, par des planches scientifiques et quelques précieux récits… Une longue traversée entre les strates de la mémoire humaine soulignant le lien qui nous unit aux animaux depuis la nuit des temps. Et une invitation à prendre conscience de la fragilité de ce lien, fil rouge de notre vie sur terre.

Les quatre séries présentées par FLAIR Galerie, (qui avait déjà exposé l’artiste en 2015 sous intitulé « Eden »), donnent la mesure de la richesse plastique de l’univers de Salvatore Puglia et de sa portée poétique et philosophique. Historien d’origine, il reste fasciné par les vieux parchemins et autres archives révélateurs de choix sociaux, économiques ou politiques. Ici, il reproduit, entre autres, des cadastres comme symbole de la mainmise des hommes sur un territoire, restreignant, de fait, l’espace naturel octroyé aux bêtes sauvages, comme aux étrangers. De même, met-il en exergue des planches scientifiques reproduisant avec forces détails les animaux féroces ou exotiques, leur opposant, plus humblement, par un trait malhabile ou par des points de couture, la silhouette de ceux qui nous ont permis de survivre. Il dessine, également, en surimpression, des scènes tirées de textes décrivant le paradis terrestre où bêtes et hommes vivaient en harmonie, que ce soit d’après La Divine Comédie de Dante ou d’après Le Songe de Poliphile de Francesco Colonna, un des plus beaux romans illustrés du 15e siècle.

Quant aux travaux en céramique, assiettes et carreaux, ils ont été réalisés dans la petite ville de Vietri, située sur la côte amalfitaine, spécialisée dans cet art populaire. Ses illustrations animalières naïves renvoient aux dessins étrusques. Mais plus que tout, en Italie, le pays où il est né, Salvatore Puglia aime découvrir des fouilles archéologiques abandonnées qu’il photographie : « Je suis fasciné- explique-t-il- par ces lieux qui témoignent du retour de la civilisation à l’état sauvage » Un avertissement ? Probablement…
Elisabeth Couturier, 2018


Né à Rome en 1953, Salvatore Puglia vit et travaille dans le sud de la France.
Après avoir travaillé dans le domaine de la recherche historique, Salvatore Puglia se consacre à l’art visuel depuis 1986. Depuis lors, son activité d’artiste s’est toujours accompagnée d’investigations sur les sources documentaires de ses images, selon une pratique qui considère les traces de l’histoire comme de la matière à transformer.
La genèse du travail de Salvatore Puglia consiste à subtiliser des images du passé, puis à les reproduire tout en jouant sur la transparence des supports ainsi que sur la lecture de ces derniers. Selon Jacques Derrida, “Salvatore Puglia inscrit l’autre“ et travaille donc par greffes d’identités successives.
Parallèlement à ses expositions, l’artiste plasticien a publié dans les revues Quaderni storici, Détail, Linea d’ombra, Revue de Littérature Générale, Vacarme, Mediamatic, Issues in Contemporary Culture and Aesthetics, Any, Ecrire l’histoire, et Mediapart.
Salvatore Puglia est représenté par la Galerie Sit Down, Paris

Pratique

Horaires d’ouverture : du mercredi au samedi de 11h à 13h et 15h à 18h



Pierre Aimar
Jeudi 15 Novembre 2018
Lu 90 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 212



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs