Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Après avoir été offert aux chefs d’Etat du dernier G8 de L’Aquila, un exemplaire du sublime ouvrage Antonio Canova vient d’être remis à la directrice de la Bibliothèque royale du Château de Windsor.

La Fondation Marilena Ferrari vient d’offrir un exemplaire de l’œuvre d’art « Antonio Canova, l’invenzione della bellezza » à la Bibliothèque royale du château de Windsor.


Lady Jane Roberts, directrice de la Royal Library du château de Windsor
Lady Jane Roberts, directrice de la Royal Library du château de Windsor
Cette œuvre d’art, publiée en vingt-cinq exemplaires seulement, se consacre entièrement au grand sculpteur italien Antonio Canova, premier ambassadeur du génie créateur italien dans le monde. L’ensemble de l’ouvrage a été réalisé à la main : du papier jusqu’au bas-relief en marbre sur la couverture, qui reproduit un détail de la sculpture de Canova Vénus et les Grâces dansant devant le dieu Mars.

Ce sublime volume contient également soixante-seize clichés du maître Mimmo Jodice et il symbolise les deux grandes excellences italiennes : à savoir l’extraordinaire patrimoine artistique et culturel du pays et sa tradition du haut artisanat qui remonte à plusieurs siècles.

Marilena Ferrari, présidente de la Fondation éponyme, a remis l’ouvrage à Lady Jane Roberts, directrice de la Bibliothèque royale du Château de Windsor, à l’occasion d’une cérémonie parrainée par Monsieur Giancarlo Aragona, Ambassadeur d’Italie à Londres, et en présence de la Princesse Alexandra, l’Hon. Lady Ogilvy.

En juillet dernier, ce précieux ouvrage avait déjà été offert aux chefs d’État qui participaient au sommet du G8 de L’Aquila. Toutefois, la version remise à la Bibliothèque royale du Château de Windsor se distingue des autres par ses cinq gravures à l’eau-forte, qui représentent les sculptures que Canova dédia aux hommes et aux femmes de pouvoir : de George Washington à Pauline Borghèse, de Ferdinand IV à Marie-Louise d’Autriche et Léopoldine Esterházy.

Antonio Canova. L’invenzione della bellezza. Le livre en quelques chiffres

- poids de l’œuvre d’art : 24 kg - format : 71 x 44,5 x 11 cm
- poids du bas-relief : 9,5 kg – dimensions : 60 x 42 x 2,7 cm
- poids de l’écrin : 25 kg - dimensions : 56 x 84 x 23 cm
- poids total de l’ouvrage : 49 kg
- 248 feuilles
- 77 photographies originales signées Mimmo Jodice
- 31 planches appliquées à la main et gravures
- 23 maîtres artisans
- 46 différents types de matériaux
- 18 anciennes techniques manuelles
- 19 villes italiennes qui ont participé à la réalisation de l'œuvre
- Prix : 140 000 €


pierre aimar
Jeudi 5 Novembre 2009
Lu 593 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...