Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



8 au 17 avril 2010, Nemo, 12e édtion du festival Arts Numériques d'Arcadi, Live ! Live ! Live ! en Ïle de France

À l’heure où Némo prend ses quartiers au CENTQUATRE et poursuit son irrigation numérique de l’Île-de-France avec de fidèles et nouveaux partenaires, cette douzième édition est aussi une forme de bilan (pour de nouvelles perspectives dans les années qui viennent).
Némo s’est construit sur l’idée d’un nouveau cinéma fait d’infographie, de music video, de design graphique animé, d’installations interactives et de performances audiovisuelles.


Incite / Dualcities (Allemagne)
Incite / Dualcities (Allemagne)
L’événement incontournable de tous les amateurs d’expérimentations visuelles qui s’attache à transfigurer le cinéma en expérience live !

Cette année, le CENTQUATRE (Paris 19e), et 6 lieux de la région Parisienne accueillent le festival et ses performances audiovisuelles, installations, rencontres avec les artistes, projections, workshops et surprises... dans un vivifiant mélange de nouvelles tendances, coups de coeur, talents émergents et joyeuses retrouvailles. Sans oublier le parcours jeunes publics 3D kids. !
Programmation à découvrir sur www.festivalnemo.fr

Le propos de Gilles Alvarez, direteur du festival

En ce qui concerne ces fameuses « nouvelles images », notre Panorama international, qui donne le la de la création visuelle de l’année, fut le témoin d’une incroyable explosion technique et créative depuis dix ans. À l’heure où la plupart des films innovants sont immédiatement visibles sur Internet et alors que nous percevons un seuil atteint (mais espérons-le, provisoire) dans la qualité et le degré d’innovation des projets, cette ultime livraison du panorama sera sans doute l’occasion de débats sur ce qu’il est convenu d’appeler l’horizon post-Avatar.

En termes d’installations multimédias, un choix très raisonné montrera à quel point celles-ci sont à même d’investir désormais et en grand volume nos espaces urbains (Lab[au], Valère Terrier), ou d’être les vecteurs d’actions culturelles très haut de gamme… Le joyau de cette édition est pour nous My Secret Heart, produit par Streetwise Opera : une installation vidéo grandiose autour d’un remix du Miserere d’Allegri par Mira Calix sur des graphismes de Flat-E, le tout interprété (chant et chorégraphie) par une centaine de sans-abris des quatre coins du Royaume-Uni.

Autre spécificité du festival : le cinéma vivant « live AV ». La performance audio-vidéo est aujourd’hui la discipline dominante de la sphère expérimédia, avec un déferlement dont Némo se veut l’imposante vitrine, avec pas moins de vingt performances AV et toutes les postures possibles, du very high-tech au (faux) low-tech, de l’échevelé au très clean, du génératif au live transpirant la sueur !

Arcadi, producteur d’oeuvres multimédias, a donc la chance de présenter cette année bon nombre de perfos AV en création mondiale : celles de Yro Ito et Transforma (tout faire pour que la simple manipulation d’objets filmés sur scène ressemble au dernier cri du motion graphic design), d’Olivier Cadiot et de Benoît Bourreau (un post-Chant du Styrène dans le Grand Accélérateur de particules), de Cécile Babiole et Jean-Michel Dumas (déconstruction joyeuse d’objets manufacturés 3D dans une esthétique jeux d’arcade années quatre-vingt), de Incite/ (et leur commandite de live berlino-parisien), de Mickaël Sellam et sa grue Black Metal, d’Abstract Birds (et leur postjazz visuel génératif), et, cerise sur le gâteau, de Kurt Hentschlager (une moitié de Granular Synthesis) et de son Cluster, également en création mondiale à Némo.

Némo va aussi présenter d’autres performances qui ont déjà fait leurs preuves et qu’il faut désormais montrer au plus grand nombre: Vox Humana 2.0 de Raphaël Thibault et Hyun-Hwa Cho (présenté en collaboration avec l’Ircam), In/ject d’Herman Kolgen, ou le Stereoscopic Show de AntiVj et Principles of Geometry.
Néanmoins, même si Némo est un des principaux festivals coproducteurs d’oeuvres multimédias, il ne saurait se passer d’artistes invités, et là, c’est du lourd.
En artiste principal invité, Kode9, véritable star-leader du mouvement dubstep, musicien- producteur émérite et théoricien de la terreur sonique à vocation guerrière, en ces temps orageux. Également de la party, Alva Noto (Carsten Nicolaï/Raster Noton), PurForm (totale groove sur visuels expérimentaux), Dust d’Herman Kolgen (créé juste pour Némo parce que la fidélité, ça compte), Filastine et son AV concert contestataire-post Seattle, les lives visuels techno-hip-rock de Tim Exile et de Jon Hopkins, le vicious tech-trip d’AtomTM, mais aussi Gangpol & Mit et Juicy Panic et leur merveilleuse perfo AV pour enfants, Carton Park...

Nous sommes persuadés que les performances AV sont l’une des formes majeures de l’Art en ce début de siècle, mais nous n’avons pas d’idée précise du contrepoint images/sons du futur et d’ailleurs, à quoi bon?
Comme l’écrivait Gertrude Stein, «les créateurs vivent bien avant les autres dans le temps présent».
Rendez-vous donc à Némo pour un état des choses à venir!
Gilles Alvarez, directeur du festival


pierre aimar
Mardi 30 Mars 2010
Lu 568 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...