Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



24.11 > 20.12.10 : Le meilleur des mondes à l'Université Jean Moulin Lyon 3 et à la Manufacture des tabacs

Le meilleur des mondes, vu par Etienne Bossut, Laurent Grasso, Alex S. Maclean, Pascal Poulain, João Tabarra à l'Université Jean Moulin Lyon 3 et à la Manufacture des tabacs, 6 rue Rollet, Lyon (8e) du 24 novembre au 20 décembre 2010


Alex S. McLean, Sun City, 2005 © DR
Alex S. McLean, Sun City, 2005 © DR
A l’invitation du Club pour l’Art Contemporain (CLAC) de l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’Institut d’art contemporain, Villeurbanne/ Rhône-Alpes présente, dans la salle d’exposition de la Bibliothèque Universitaire de la Manufacture des Tabacs, l’exposition Le meilleur des mondes composée d’oeuvres de sa collection. Ce projet répond à la volonté de l’IAC et du CLAC, à travers le dispositif E-STUDIO, de sensibiliser les étudiants à l’art contemporain et de renforcer les liens entre l’enseignement supérieur et la création plastique et visuelle.

Le meilleur des mondes (dont le titre est emprunté au roman d’anticipation dystopique*1 d’Aldous Huxley, 1932 – titre français s’inspirant lui-même d’une phrase tirée du Candide de Voltaire) réunit des artistes qui, par différents modes d’expression plastiques, s’attachent à restituer leur environnement tout en manifestant un regard acide sur la réalité de la société. On note en effet un intérêt nouveau pour ces textes d’anticipation sociale dont l’avenir, décrit par des auteurs visionnaires, semble aujourd’hui s’accomplir. A l’ère du clonage, de la télésurveillance, du formatage intellectuel par les médias et de la faillite de la société de consommation, un nouvel esprit critique s’impose pour pallier les dérives d’un monde plus que jamais incertain.

Les oeuvres des artistes réunis dans l’exposition expriment des « utopies*2 contrariées » en dépeignant de manière cynique la société contemporaine.

*1 Dystopique : une dystopie – ou contre-utopie – est un récit de fiction peignant une société imaginaire, organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur, et contre l’avènement de laquelle l’auteur entend mettre en garde le lecteur.

*2 La notion littéraire d’Utopie a été inventée par Thomas More en 1516 (Utopia), elle avait pour ambition de décrire une société idéale ou de critiquer la situation politique grâce à la fiction et au récit de voyage afin de permettre aux hommes de construire un monde meilleur.

En savoir plus sur Sun City, Arizona, Usa

Sun City (littéralement "la ville du soleil") est une ville américaine d'environ 40.000 habitants, située dans l'état de l'Arizona créée dans les années 1960 par Delbert E. Webb (Del Webb community), située à proximité de la ville de Phoenix. Elle est "réservée"' aux retraités, la moyenne d'âge est de 75 ans et on n'y trouve ni enfants, ni école.
C'est une unincorporated area, c’est-à-dire qu'elle ne dépend d'aucune ville et est autogérée par ses habitants. Elle est également protégée de l'extérieur par une enceinte et un accès contrôlé.
Bref, une immense maison de retraite dans laquelle sont proscrits tout bruit, tout cri, toute manifestation de joie ou de colère. Le meilleur des mondes pour ceux qui ont trois sous à l'heure de la retraite.
A l'heure de la mort, Sun City change de nom et devient Sunset City. Et plus si affinité.
Pierre Aimar (source Wikipédia)
Vue aérienne partielle de Sun City © Google Earth 2009
Vue aérienne partielle de Sun City © Google Earth 2009


pierre aimar
Mercredi 17 Novembre 2010
Lu 2442 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...