Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



19 novembre au 9 janvier, Francesco GATTONI, Mathilde MACCARIO, Louise NARBO et Carolle BENITAH, Voyage imaginaire à la galerie Claire Corcia

Quatre photographes (Francesco GATTONI, Mathilde MACCARIO, Louise NARBO et Carolle BENITAH) se rencontrent pour parler du sentiment d'évasion dans l'image, de perte de soi, du rêve éveillé.


4 photographes exposent : Francesco GATTONI, Mathilde MACCARIO, Louise NARBO et Carolle BENITAH

19 novembre au 9 janvier, Francesco GATTONI, Mathilde MACCARIO, Louise NARBO et Carolle BENITAH, Voyage imaginaire à la galerie Claire Corcia
"Vivre je voudrais...", Francesco GATTONI
"Vivre je voudrais, endormi dans la douce rumeur de la vie". La série présentée par Francesco GATTONI est un hommage au poète italien Sandro PENNA. "Incantato" désigne un état particulier : parfois, en regardant fixement une scène captivante, notre esprit divague, il est ailleurs. L'artiste s'imprègne de ces moments rares où les bruits de la vie s'estompent et les images deviennent comme un rêve éveillé.

"Pause", Mathilde MACCARIO
Mathilde MACCARIO s'empare des images les plus ordinaires quotidiennement déversées par la télévision. Elle les transcende et en révèle une beauté invisible et inattendue, recréant pour le spectateur un objet de contemplation et de mystère. Car quelque chose est arrivé ou est sur le point d'arriver. L'orage n'apparaît jamais, pourtant il est tapi sous la surface. "Pause" n'a ni début ni fin. Les images sont en flottement, dans un état d'imprécision, d'interrogation et de mystère. (Sara Arvidsson).

"Mémoire de papier", Louise NARBO
Louise NARBO aime garder les choses surtout par défaut de mémoire. Les objets lui rappellent les moments passés avec eux, ils balisent le temps. Travailler avec ces vieilles photographies, c'est pour elle une façon de s'en approcher et de les posséder. C'est le moment où les images arrivent à se détacher du poids des souvenirs pour commencer un voyage dans la lumière et l'apesanteur. Entre l'envol et la fuite.

"Jardin de ville", Carolle BENITAH
Carolle BENITAH vit en rez-de-jardin, au coeur de la ville. Pendant un an, elle a photographié cette parcelle de terre au rythme des saisons, enregistrant les mouvements de la vie de ses divers occupants. Une tranquillité absolue se dégage de ces images qui fixent la lenteur, l'immobilité, le temps suspendu. Elle photographie son jardin à l'image de sa vie, montrant les petits drames et les joies qui se nouent au fil des jours. L'observation de ce microcosme est un prétexte pour aborder ses préoccupations, pour parler du temps qui passe et de la mort. Cette série de photographies est une métaphore du cycle de la vie interrogeant la naissance, l'épanouissement, la maturité et le déclin.

Pour toute information :
www.galeriecorcia.com
contact@galeriecorcia.com

GALERIE CLAIRE CORCIA
323, rue Saint Martin
75003 Paris
Tel : 09 52 06 65 88
Métro : Arts et Métiers ou Réaumur Sébastopol
Parking St Martin à proximité
Du 19 novembre 2009 au 9 janvier 2010
Vernissage jeudi 19 novembre à partir de 18 h
Entrée libre du mardi au samedi de 11h30 à 19h
Mardi - samedi : 11h30 - 19h


claire.corcia@yahoo.fr
Samedi 7 Novembre 2009
Lu 1064 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...