Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


16 au 27 juin, festival Orléans'Jazz, avec Laurent Garnier, Jamie Cullum, André Manoukian, Goran Bregovic, Avishaï Cohen,

Cette année, Orléans'Jazz ne connaît pas de pause ! Tout au moins, la Ville souhaite lui donner une
homogénéité et une véritable continuité sur onze jours. E n 2009, une cohérence entre les différentes
parties constituant le festival s’instaure : on ne différencie plus Jazz Bourgogne d’un côté, le Campo
Santo, ou encore le jardin de l’Evêché de l’autre. Cette année, c’est Orléans qui baigne dans le jazz,
dans plusieurs quartiers, avec différentes programmations et quasiment sans discontinuer durant
les onze jours que dure le festival. Pour donner cette couleur jazz à toute la ville, les établissements
culturels sont aussi de la partie cette année : expositions, concerts, il y en aura pour tous
les goûts.


De l’électro à la New Generation

Il y en aura également pour tous les goûts en terme de programmation puisque cette année
encore, toutes les couleurs du jazz seront représentées, de la teinte électro avec Laurent Garnier à
la « New Generation » avec Jamie Cullum. Et quel bonheur de pouvoir aller écouter (gratuitement!)
André M anoukian au jardin de l’Evêché… Le festival de jazz d’Orléans a pris un virage en 2007 vers
une ouverture et continue sur sa lancée.
Ouverture vers le public, ouverture de la programmation et ouverture sur la ville : tout a été choisi pour que chacun y trouve sa place.

Envies de volupté
Au-delà des célèbres Laurent Garnier, Jamie Cullum et André Manoukian, on pourra écouter cette
année Avishaï Cohen, le fameux contrebassiste Israëlien et New Yorkais d’adoption, Ron Carter
("Dear Miles"), la chanteuse d’origine camerounaise Sandra Nkaké ou encore Goran Bregovic, compositeur de nombreuses musiques de films d’Emir Kusturica (dont le fameux « Arizona Dream »).
Des « Enfants de la balle » seront présents aussi puisqu’on pourra également écouter China Moses,
la fille de Dee Dee Bridgewater, et Kyle Eastwood, fils de Clint, qui sont les preuves vivantes
que le talent peut se transmettre de génération en génération. A u jardin de l’Evêché, les noms des
artistes donneront des envies de volupté et de soleil : Paceo, Romano, Rockingchair…

Pratique

Office du Tourisme :
02 38 24 05 05
Ville d’Orléans :
www.orleans.fr/orleanssjazz
Contact : OrleansJazz@ville-orleans.fr

Billeterie :
23 € : plein tarif
19 € : groupes
(à partir de 10 billets achetés simultanément
pour le même concert)
12 € : moins de 26 ans
7 € : carte JPAS et PAC


pierre aimar
Mardi 19 Mai 2009
Lu 879 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine