Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



13 septembre au 8 novembre - Paris, galerie la Plank : Elise Florenty, Tch, Tch, Tchara (le charme qui pétrifie)

Tch, Tch, Tchara (le charme qui pétrifie) à été élaboré à partir d'une anecdote du poète futuriste russe Khlebnikov racontant qu' une femme était devenue une célèbre mathématicienne car les murs de sa chambre d'enfant étaient tapissés de pages arrachées de livres d'algèbre avancée.


13 septembre au 8 novembre - Paris, galerie la Plank : Elise Florenty, Tch, Tch, Tchara (le charme qui pétrifie)
Bien qu'elle ne pouvait saisir le sens des signes abstraits, ces derniers avaient influencés inconsciemment son destin.
Renvoyant à l'énigme que pose le mur de Planck – donnée scientifique au-delà de laquelle se heurte la connaissance humaine car le temps et l'espace n'y seraient plus quantifiables puisque complètement discontinus – Elise Florenty propose une tapisserie déclinant "l'alphabet sidéral" de Khlebnikov, censé être universel, et qui, avec la langue poétique du Zaum, tend à une appréhension du monde "en deçà de l'entendement". Prenant à rebours le système de Khlebnikov, Elise Florenty revient aux objets d'où s'enracinent l'élaboration de cet alphabet et s'intéresse aux paradoxes et inconnues de cette fabrique de signes qui convoque à la fois la métaphore et la métonymie. Aller-retour entre mots et choses, mises en tension entre vide et plein, explosion et enfermement, fluidité et paralysie, le sens même "saisi" n'en finit pas de se dérober.

LA PLANCK
ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h
adresse : La Planck / Air de Paris
32 rue Louise Weiss 75013 Paris
www.laplanck.com


pierre aimar
Jeudi 11 Septembre 2008
Lu 365 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...