Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Un nouveau portail des bibliothèques suisses, livres anciens accessibles d’un clic de souris

De grandes bibliothèques suisses donnent désormais gratuitement accès à leurs imprimés précieux en ligne dans le portail erara.ch. Quelque 800 ouvrages parus entre le XVIe et le XIXe siècles sont déjà disponibles; à la fin de l’année 2011, le portail contiendra plusieurs milliers de titres.


Johannes Honter . Rudimenta cosmographica. Zürich, Christoph Froschauer, 1548
Johannes Honter . Rudimenta cosmographica. Zürich, Christoph Froschauer, 1548
Les livres précieux des bibliothèques suisses sont très convoités. Chaque année des dizaines de chercheurs du monde entier affluent en Suisse pour les étudier et les bibliothèques reçoivent presque chaque jour des demandes de reproduction de ces sources intéressantes. Nombre de savants ont besoin
d’avoir accès à des oeuvres rares qui n’ont pas connu de réédition moderne.
Les mettre à la disposition de tous sur la Toile va non seulement grandement faciliter la recherche nationale et internationale, mais aussi profiter aux profanes en la matière. Les bibliothèques suisses ouvrent un nouvel accès au patrimoine imprimé en rendant leurs trésors bibliophiliques accessibles d’un clic de souris dans e-rara.ch.
E-rara.ch est un projet national mis en oeuvre dans le cadre du programme d’innovation et de coopération E-lib.ch : Bibliothèque électronique suisse. Les partenaires sont la Bibliothèque de Genève, la Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zürich, les bibliothèques universitaires de Bâle et de Berne, ainsi que la Bibliothèque centrale de Zürich. La numérisation des ouvrages s’effectue de manière décentralisée, sur leur lieu de conservation, au moyen d’une technologie de pointe. La Bibliothèque de l’École polytechnique fédérale de Zürich est responsable de la gestion du projet, de l’hébergement et du fonctionnement du portail. Les impressions suisses du XVIe siècle constituent le premier corpus thématique accessible en ligne. De manière plus générale, le portail sert de réservoir pour tous les imprimés anciens des bibliothèques suisses, c’est-à-dire tous les documents parus entre les commencements de l’imprimerie et 1900 environ. Le but est de publier en ligne plus de 10 000 titres, soit quelque 2,5 mio de pages, avant la fin du projet et de continuer d’élargir l’offre au delà de cette date.

L’âge d’or de l’imprimerie

Mettre l’accent en priorité sur les impressions du XVIe siècle se justifie à plus d’un titre. Avec ses éditions de la Bible, ses éditions de luxe, ses ouvrages illustrés de cartes, ses traités réformés et ses placards le XVIe siècle fait figure d’âge d’or de l’imprimerie en Suisse. Tandis que les imprimés bâlois jouent un rôle de premier plan dans l’histoire des idées européennes en diffusant l’humanisme, la médecine (Vésale, Paracelse) et les classiques de l’Antiquité, les ouvrages sortis des presses zurichoises et genevoises (Zwingli, Bullinger, Calvin, etc.) ont exercé une influence déterminante sur la Réforme et sur sa réception en Europe.

L’importance d’e-rara.ch

Depuis des années les bibliothèques suisses caressent le désir de coordonner la numérisation de leurs imprimés anciens, mais les moyens et les initiatives concrètes faisaient jusqu’alors défaut. « Dans le domaine de la numérisation, la Suisse a du retard sur la scène internationale. L’Allemagne soutient de tels
projets à coups de millions », rapporte la cheffe de projet Franziska Geisser.
« E-rara.ch permet de rattraper rapidement ce retard – d’autant plus que d’autres bibliothèques s’intéressent à ce projet. » E-rara.ch est la première initiative nationale de ce genre, qui rend accessible et disponible en permanence, par-delà les frontières linguistiques, le patrimoine imprimé de la Suisse, en offrant une grande diversité de contenus.

De grandes exigences de qualité

Dès l’origine, les partenaires du projet s’accordaient à dire que le nouveau portail devait répondre à de grandes exigences de qualité. Les documents ont été numérisés dans une résolution de 300 dpi qui permet de les lire sans peine à l’écran, presque comme si l’on avait l’original dans les mains. Comme la recherche
en plein texte ne donnerait que des résultats insatisfaisants avec les caractères anciens, le projet a beaucoup investi dans la structuration des documents.
Titres des chapitres, table des matières, indications sur les illustrations facilitent la recherche et la navigation. On peut télécharger gratis des livres entiers ou des chapitres particuliers au format PDF.

Bibliothèque centrale de Zürich : une célèbre carte du monde zurichoise. (Illustration en tête de page)

L’officine zurichoise de Froschauer a assis la renommée mondiale du réformateur transsylvanien Johannes Honter en publiant à partir de 1546 quatorze éditions de ses Rudimenta cosmographica, dont le tirage moyen atteignait 1’300 exemplaires. Froschauer l’Ancien appréciait tant les dessins geographiques de Honter qu’il décida de les faire graver. Par la suite, il réutilisa ces gravures pour illustrer des ouvrages du réformateur saint-gallois Vadian et du chroniqueur zurichois Johannes Stumpf. Peu après 1546, les Rudimenta ont été réimprimés entre autres à Anvers, à Duisburg, à Cologne, à Prague, et traduits en allemand, en français et en italien. Quinze éditions ont paru à Zürich avant 1600 et plus de cent dans une dizaine d’autres villes européennes. Des exemplaires d’éditions zurichoises se trouvent aujourd’hui dans les bibliothèques d’Augsbourg, de Bamberg, de Berlin, de Detmold, d’Erlangen, de Fribourg, de Halle, d’Iéna, de Munich, de Neubourg-sur-le-Danube, de Ratisbonne, de Rostock, de Weimar, de Wolfenbüttel et d’Oslo. La large diffusion de ce titre et sa grande popularité tiennent à son usage fréquent dans les écoles. Les cartes et représentations du monde reproduites dans l’opuscule géographique de Honter ont aussi marqué les étudiants du séminaire de théologie de Zürich. La carte du
monde montrant notamment le continent américain récemment découvert a joui d’une notoriété particulière.
Johannes Honter . Rudimenta cosmographica. Zürich, Christoph Froschauer, 1548 (2e éd.)
Crédit photographique : Zentralbibliothek Zürich


pierre aimar
Mardi 16 Mars 2010
Lu 1828 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...