arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Toulon, centre d’art du Département du Var : Joana Vasconcelos « Exagérer pour inventer » exposition jusqu'au 18 novembre 2018

Le centre d’art du Département du Var dédie l’ensemble de ses espaces à l’artiste internationale Joana Vasconcelos.


Détail de la nouvelle Valkyrie © jc Lettde
Détail de la nouvelle Valkyrie © jc Lettde
Après le Château de Versailles en 2012, le Pavillon du Portugal de la biennale de Venise en 2013, le Palazzo Grassi en 2015 et le Guggenheim de Bilbao à partir du 30 juin, c’est à Toulon que cet été l’artiste d’origine portugaise a choisi d’installer ses étonnantes créations, dont une toute nouvelle « Valquíria » produite spécifiquement pour l’exposition.

L’exposition propose de plonger le visiteur dans l’univers de cette immense artiste qui ne cesse d’interroger, non sans ironie et fantaisie, le féminin, dans sa dimension sociale et politique. Le commissaire précise : « Le sous-titre « Exagérer pour inventer » est une sorte de manifeste : c’est par l’exagération des formes, que l’art d’aujourd’hui retrouve son inventivité. La nature du processus créatif de Joana Vasconcelos est fondée sur l'appropriation, la dé-contextualisation et la subversion des objets préexistants. Ses sculptures et installations, révélatrices d'un vrai sens des proportions et de la couleur, défient les pesanteurs du quotidien.

Joana Vasconcelos travaille avec des objets de tous les jours et des traditions artisanales portugaises comme les carreaux, la céramique, le tissu, la broderie et le crochet, avec de somptueuses explosions de couleurs et de matériaux. Partant d'ingénieuses opérations de déplacement, qui ont pu évoquer les ready-made et les pratiques du Nouveau Réalisme, l'artiste offre une vision complice, mais aussi critique de la société contemporaine. Elle évoque, toujours avec distanciation, le statut de la femme ou l'identité nationale.

Pour cette nouvelle proposition, elle a choisi d’envahir les espaces avec une « Valquíria » [Valkyrie] inédite, produite par l'HDA Var. Cette nouvelle pièce s’inscrit dans la série des Valquirias que Joana Vasconcelos a développé ces dernières années, et qui prennent la forme de créatures textiles proliférantes, comme celle que l’on a pu découvrir en 2016 à l’ARoS Aarhus Art Museum au Danemark.

L’exposition à Toulon présente également plus de vingt œuvres importantes conçues par l’artiste ces dernières années, parmi lesquelles un choix d’œuvres iconiques comme celles réalisées à partir des modèles animaliers du grand artiste portugais Rafael Bordalo Pinheiro, recouvertes de crochet. Les créations textiles sont également à l’honneur avec Big Booby, ainsi que des pièces incorporant les azulejos, ces carreaux de faïence portugais qui ornent palais et maisons ou encore les carreaux de la fabrique traditionnelle Viúva Lamego.
L’exposition revient sur des pièces plus anciennes et peu présentées dans les dernières grandes expositions consacrées à l’artiste comme Bundex Car (2002), Neoblanc (2002), Euro-Visão [Euro- vision] (2005) et Passerelle (2006) à l’ironie grinçante. Sera également réalisée pour l’HDA Var une nouvelle version d’une pièce ancienne Fashion Victim.

Toutes ont en commun d’offrir au visiteur la possibilité de regarder le quotidien autrement et, ainsi de le transcender, tant chacune d’elle l’invite à plonger dans un monde alternatif, qu’il soit dérangeant, ludique ou enchanté

Informations pratiques

Hôtel Départemental des Arts – Centre d'art du Var (HDA Var)
236 Boulevard Maréchal Leclerc
83000 Toulon
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h Entrée gratuite



Pierre Aimar
Lundi 22 Octobre 2018
Lu 192 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 210



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine