Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Salon des Indépendants 2018 au Grand Palais, Paris, du 14 au 18/2/2018

Art contemporain, art actuel, art d’aujourd’hui, art “cutting edge”, figuration ou abstraction ?
Ces définitions n’existent plus dans l’enceinte du Salon des Indépendants. Elles établissent des classifications qui sont autant de frontières... Au Salon des Indépendants, aucune norme n’est imposée aux artistes ; ils choisissent la liberté.


Salon des Indépendants 2018 au Grand Palais, Paris, du 14 au 18/2/2018

Cette atmosphère est propice à l’affirmation de la singularité de chacun. Cette émancipation par rapport aux lois du marché est l’essence même du salon qui fait la part belle aux découvertes, à l’émergence de nouveaux talents… et à l’Indépendance.

Dans la liste des exposants aux premières éditions du Salon des Indépendants, créé en 1884, on croise d’immenses artistes, parmi lesquels : Seurat, Signac, Cross, membres fondateurs avec Albert Dubois-Pillet et Charles Angrand, mais aussi Redon, Le Douanier Rousseau, Van Gogh, Toulouse Lautrec, Van Dongen, Bonnard, Munch, Cézanne, Braque, Kandinsky, Modigliani ou encore Marcel Duchamp. Alors qu’ils étaient jeunes et inconnus, ils ont exposé leurs œuvres au Salon des Indépendants.

Aujourd’hui Le Salon entend bien demeurer une pépinière de talents où la seule règle édictée est la passion de la création.

550 artistes de tous les horizons sont réunis au Grand Palais

Dès le début, le Salon des Indépendants fut ouvert aussi largement aux peintres français qu'étrangers.
Plus de trente pays sont représentés, parmi lesquels les Etats-Unis et les principaux pays européens. De plus l’Australie, l’Inde, l’Argentine, la Colombie, la Tunisie, le Cameroun ont rejoint les Indépendants, cette année.
Des échanges culturels ont été instaurés avec des délégations internationales, comme le Canada, la Corée du Sud, la Grèce, le Japon, Taïwan. De nombreux artistes exposant individuellement représentent leurs pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chili, Croatie, Espagne, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Mexique, Maroc, Pays-Bas, Pologne, Russie, Suisse, Turquie, Taïwan, Thaïlande, Ukraine, USA. Pour compléter ce panorama, citons également les associations régionales comme Espace Bourgogne, Artistes du Sud-Ouest et ADAIS (artistes de Senlis), ou regroupés par affinités, comme ARIART, ART’TITUDES plurielles ou encore Bellemur (artistes espagnols), IOVENE, NFF (artistes japonais), Tablinum. De plus, un stand est dédié à une sélection d’artistes de moins de 30 ans, avec le soutien de l’ADAGP, qui leur permet d’exposer gratuitement. D’une manière générale, les jeunes artistes s’inscrivent de plus en plus nombreux pour exposer dans ce climat de liberté, qui confère une place de choix au Salon des Indépendants, dans le paysage artistique parisien.

Parmi les œuvres exposées place au rêve…

Pour sa 129e édition, le Salon des indépendants propose un ensemble diversifié d’œuvres, de grand format.
Si la peinture prédomine, la sculpture, les arts numériques, la céramique et la photographie prennent à leur tour une part significative. Le Salon des Indépendants donne à chaque visiteur l’occasion d’un voyage hors du temps, à travers les techniques et les styles d’artistes dont le dénominateur commun reste une profonde volonté de liberté.
Parmi les thématiques abordées, la ville, les paysages sauvages ou encore le corps féminin sont largement représentés dans les œuvres réunies sous la nef du Grand Palais.

Le rêve est prédominant dans la plupart des œuvres exposées. Est-ce le signe d’un temps marqué par une actualité violente ? On trouvera peu de représentations du réel ou d’interrogations sur les grandes questions sociétales.

La vraie vie est ailleurs ? Empruntons un début de réponse au peintre visionnaire Odilon Redon, premier président du Salon, qui écrivait alors dans les années 1880 : « Un tableau n’enseigne rien, il attire, il surprend, il exalte, il mène insensiblement et par amour au besoin de vivre avec le beau ».

Une nouvelle impulsion

Animés par les valeurs de changement qui ont présidé à la fondation du Salon des Indépendants, ses organisateurs ont souhaité mettre en œuvre de nouvelles initiatives pour donner une nouvelle impulsion à l’édition 2018.

La création de la Galerie des Petits Formats :
Les artistes qui exposent leurs œuvres grandes dimensions dans le cadre du Salon des Indépendants, ont la possibilité d’exposer, dans un espace dédié, des « petits formats » principalement des photographies et des peintures.
Ces œuvres sont mises en vente par les artistes à un prix fixé entre 200 € et 1000 €. Afin de les valoriser et de susciter l’intérêt des amateurs d’art, elles sont réunies au sein d’un espace scénographié, appelé « la galerie des petits formats ».

Des visites guidées, avec le soutien de l’IESA :
L'IESA arts&culture a pour mission de former tous les professionnels de l’art et de la culture à travers quatre grandes filières de formation : Production et diffusion, Communication et marketing, Médiation
socioculturelle et numérique et Marché de l’art.

En accompagnant les étudiants dans la réalisation de projets innovants et en leur proposant d’intégrer son incubateur/accélérateur dédié aux projets culturels et numériques, l’école souhaite former les entrepreneurs culturels du XXIème siècle. Elle place les étudiants, dans une dynamique internationale et forme des acteurs culturels au cœur des sociétés contemporaines et de leurs défis.

L’IESA arts&culture veut former des acteurs de l’art et de la culture engagés et développer des projets faisant écho aux grands défis de nos sociétés contemporaines.

Focus sur l’évolution du Salon des Indépendants :
En exaltant son histoire, « sans jury, sans récompense », le Salon des Indépendants, participe à l’histoire de l’art, à laquelle il a magistralement contribué, par le passé. Pourtant, il a été initié par des artistes novateurs du XIXe siècle, rejetés et décriés par l’Institution du Salon Officiel.

Sa vie mouvementée est jalonnée du succès d’artistes, dont certains font aujourd’hui la gloire des grands musées internationaux. Une exposition est consacrée aux différentes figures, qui ont marqué l’évolution de ce salon qui voulait exposer « les Maîtres de demain » et qui présenta en avant-première les grands mouvements picturaux du XXe siècle. Celle-ci est mise en œuvre, par l’artiste Claude Larrivé.

Le point de vue des organisateurs

Le salon est organisé par la Société des Artistes Indépendants, association de type loi 1901 reconnue d’utilité publique. Les artistes qui exposent deviennent des sociétaires de l’association après 3 années de présence dans le Salon.

Lyliane Merit est Présidente du Salon des Indépendants, depuis 2016. Artiste française née à Marseille, elle a passé son enfance en Afrique, avec un passage par Bordeaux et une formation à l’Ecole des Beaux-Arts. L’art et la mode sont ses deux passions. Elle a travaillé aux côtés d’Yves Saint Laurent et a reçu plusieurs distinctions dans le cadre de son parcours artistique.
Elle expose ses œuvres en France et à travers le monde, dans le cadre de salons et d’expositions collectives. Elle explique ici son attachement au Salon des Indépendants, auquel elle a participé en tant qu’artiste, depuis 1978.

« Pour moi, le Salon des Indépendants occupe une place tout à fait unique dans le paysage artistique actuel : les œuvres exposées sont le fidèle reflet de ce qui se crée aujourd’hui, en France et dans de nombreux pays.
Parmi les participants, certains artistes ont régulièrement des expositions dans des galeries en France ou à l’étranger, d’autres commencent leur parcours. Notre salon est d’une grande hétérogénéité, mais il est connu pour cela, il fut créé pour l’indépendance de ses artistes. C’est aussi son charme ! Il puise sa force dans sa diversité.
Nous, les artistes nous considérons que ce Salon est un vrai contributeur à la liberté de créer. Et nous savons que cette liberté trouve, année après année, dans notre “Société” d’artistes un vrai porte drapeau. Au fil des ans, le Salon des Indépendants s’est forgé un nom et une réputation. Il a son public d’amateurs, de collectionneurs, de galeristes, et de professionnels des musées. 30000 à 40000 visiteurs franchissent tous les ans les portes de notre salon. Il apporte donc une fréquentation importante ce qui est loin d’être le cas de tous les lieux d’exposition ! »
Lyliane Merit, Présidente et Commissaire du Salon des Indépendants

« Depuis quelques années, j’ai le plaisir d’être associé à la vie du Salon des Indépendants. Grâce au changement de Présidente, cette édition 2018 ouvre un cycle innovant. Elle a attiré de nombreuses inscriptions de nouveaux artistes et suscite la curiosité des amateurs d’art, en quête d’une rencontre esthétique ou d’une découverte.
Je tiens à souligner l’importance du partenariat initié cette année avec l’école IESA (Institut d'Etudes Supérieures des Arts). Cette école est mondialement réputée, notamment par son soutien aux professions liées au commerce de l'art et à son expertise.
Ce partenariat a pour objectif de donner à nos artistes sociétaires la plus grande visibilité auprès des collectionneurs d’aujourd’hui et de demain. »
Michel Peisse, Secrétaire Rapporteur de l’association Société des Artistes Indépendants, avocat, conseiller du Commerce Extérieur de la France

Informations pratiques

Ou ?
Grand Palais - 75008 Paris
Métro : Champs-Elysées Clémenceau

Comment ?
Prix d'entrée : 15 €
Tarif réduit : 8 €

Quoi ?
550 artistes
30 pays
Toutes les tendances de l'art actuel représentées

Quand ?
Du 14 au 18 février 2018
De 11h à 20h
Nocturnes le jeudi et le samedi jusqu'à 22h

CONTACTS
Site web : www.artistes-indépendants.fr:// www.artistes-indépendants.fr
Tél. : 01 45 63 39 15
Mail : contact@artistes-independants.fr


Pierre Aimar
Vendredi 12 Janvier 2018
Lu 398 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 207



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Durance Luberon

Durance Luberon


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Tricastin

Tricastin