Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès, du 12 au 19 novembre 2015 à La Comédie de Valence

L'histoire d'un tueur en série recherché par toutes les polices dans les années 80 a inspiré l'un des plus grands textes du théâtre contemporain.



© Jean-Louis Fernandez
© Jean-Louis Fernandez
Soudain, le jeune homme se transforme en ennemi public. Il devient ce tueur en série à la beauté fabuleuse recherché par toutes les polices. Inspiré d’un fait divers des années quatre-vingts, Roberto Zucco est la dernière pièce de Koltès – l’un de ses plus grands textes et, par bien des aspects une pièce élisabéthaine. Un Hamlet contemporain. L’humour y est aussi éclatant que la pensée, la violence y jaillit.

C’est l’histoire du couple improbable que Zucco forme avec celle que l’on nomme « la Gamine ». Celle aussi des multiples personnages du jour et de la nuit qui tracent ou croisent leur chemin. Deux points de jonction, deux trajectoires, deux courses folles, deux évasions, deux fuites éperdues pour se perdre et se trouver. Bête sanguinaire ? Enfant en mal d’amour ? Philosophe ? Au propre comme au figuré, Zucco est insaisissable.

Pour suivre sa trace et passer sans crier gare du métro à la cuisine, du jardin public à l’hôtel borgne, dire l’apparition et la disparition, la transparence et l’obstacle, relier les lieux où le visible et l’invisible se confondent, Richard Brunel et sa scénographe ont imaginé un espace mystérieusement mouvant. Une grande troupe d’une douzaine d’acteurs – Pio Marmaï dans le rôle-titre – peuplera le monde insaisissable… et saisissant de Zucco.

Texte Bernard-Marie Koltès / Mise en scène Richard Brunel / Avec Axel Bogousslavsky, Noémie Develay-Ressiguier, Évelyne Didi, Valérie Larroque, Pio Marmaï, Babacar M’Baye Fall, Laurent Meininger, Luce Mouchel, Tibor Ockenfels, Lamya Regragui, Christian Scelles, Samira Sedira, Thibault Vinçon / Dramaturgie Catherine Ailloud-Nicolas / Scénographie Anouk Dell’Aiera / Lumières Laurent Castaingt / Costumes Benjamin Moreau / Son Michaël Selam / Maquillage et coiffures Christelle Paillard / Assistanat à la mise en scène Louise Vignaud / Régie générale Nicolas Hénault / Production La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche / Avec le soutien de l’École de la Comédie de Saint-Étienne – DIESE # Rhône-Alpes / “Roberto Zucco” est publié aux Éditions de Minuit

Pratique

Jeudi 12/11/2015 20h00
Vendredi 13/11/2015 20h00
Samedi 14/11/2015 20h00
Lundi 16/11/2015 20h00
Mardi 17/11/2015 20h00
Mercredi 18/11/2015 20h00
Jeudi 19/11/2015 20h00

La Comédie
Place Charles Huguenel
26000 Valence
comediedevalence.com
+33 4 75 78 41 70



Pierre Aimar
Lundi 9 Novembre 2015
Lu 454 fois


Commentaires articles

1.Posté par Frcd le 18/01/2016 23:57
Richard Brunel est passé à côté de l’indémodable Roberto Zucco

Primo, j’adule Koltès, à travers son style d’écriture et ses personnages. Son Roberto Zucco, que l’on idolâtre malgré sa folie meurtrière, est le résultat d’une dramaturgie envoutante. Un personnage perdu, étranger à lui-même, tel le Meursault de Camus. Koltès nous plonge dans l’absurde, au croisement des histoires de la gamine et de de Roberto. Il essaie de nous perdre comme l’est son personnage.
Dans la mise en scène de Richard Brunel, Zucco est incarné par le sublime Pio Marmaï, que l’on découvre ici autrement que sur les plate...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...