Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Patricia Petibon, "La Belle Excentrique", nouvel enregistrement chez Deutsche Grammophon / Universal

Après son triomphe en fin d'année dernière en Blanche de la Force dans le Dialogues des Carmélites


Patricia Petibon, "La Belle Excentrique", nouvel enregistrement chez Deutsche Grammophon / Universal
(dont le DVD vient de paraître chez Erato) puis en Ginevra dans Ariodante au Festival d'Aix en Provence cet été, un très bel enregistrement de Poulenc et ses premières Masterclass, la soprano Patricia Petibon nous offre un nouvel opus de mélodies françaises plus pétillant que jamais qui paraît sous le label Deutsche Grammophon et qui fait l'objet d'une grande tournée en compagnie de ses amis musiciens, avant de rejoindre la scène de l'Opéra Comique en février 2015 dans Au Monde de Philippe Boesmans.



Patricia Petibon
La Belle Excentrique
1 CD Deutsche Grammophon / Universal - ref 479 2465

"La Belle Excentrique" : De Fauré à Ferré, une fantaisie sérieuse

Patricia Petibon © bernard-martinez
Patricia Petibon © bernard-martinez
Hommage au monde fascinant de la chanson française à travers les répertoires tels que Erik Satie, Léo Ferré, Francis Poulenc, Manuel Rosenthal ou Gabriel Fauré.

Patricia Petibon conjugue une nouvelle fois fantaisie et profondeur, aux côtés de sa fidèle pianiste Susan Manoff et de quelques amis : Olivier Py, Nemanja Radulovic, Christian-Pierre La Marca, David Levy, François Verly et David Venitucci. De Fauré (1845–1924) à Ferré (1916–1993), du poète Théophile de Viau (1590–1626) à Jaboune (1900–1981), voilà un peu de l’esprit français, irrigué comme il se doit de charme, de mélancolie et de gouaille !

Plusieurs moments du parcours donnent le ton : verve parigote, rêverie, veine tragi-comique, amour et même caprices zoologiques. Le tout placé sous le signe de la Belle Excentrique d’Erik Satie, « fantaisie sérieuse » pour piano à quatre mains composée en 1920 pour un spectacle de la danseuse Caryathis. Les interludes du programme, imaginés par leurs interprètes, font écho à la partition de Satie. Leurs titres sont autant de clins d’oeil à de célèbres danseuses du Moulin Rouge – La Goulue et son partenaire Valentin le Désossé, Gavrochinette, Rayon d’or, ou Nini Pattes-en-l’air, dont l’école, dit-on, n’enseignait pas que le french cancan…


Pierre Aimar
Lundi 1 Décembre 2014
Lu 72 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Sublime baroque - 10/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 84



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



Versailles

Versailles


Pouchain emiliani

Pouchain emiliani


Lizt en Provence

Lizt en Provence


Photaumnales

Photaumnales