arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Paris, BnF : Julien Gracq. La forme d’une œuvre, site François-Mitterrand du 11 juillet - 3 septembre 2023

La BnF célèbre Julien Gracq, l’une des figures les plus marquantes de la littérature du XXe siècle, en exposant pour la première fois les manuscrits qu’il lui légua à sa mort en 2007.


Julien Gracq, par Claudine Guéniot, vers 1970 © BnF, département des Estampes et de la photographie
Julien Gracq, par Claudine Guéniot, vers 1970 © BnF, département des Estampes et de la photographie
Témoignages émouvants de la fabrique d’une œuvre exigeante, les manuscrits littéraires de Julien Gracq sont présentés aux côtés de photographies, de gravures, d’articles et même de ses cahiers d’écolier...

Une centaine de pièces - dont certaines sont commentées par des personnalités qui ont lu ou connu Gracq - permettent ainsi de (re)découvrir un écrivain à l’écart des modes, affranchi des prescriptions de l’opinion, qui refusa le prix Goncourt 1951 pour Le Rivage des Syrtes et qui n’a jamais admis pour son art que trois impératifs : la liberté, la qualité et l’intégrité.
À sa mort en 2007, Julien Gracq a légué à la Bibliothèque nationale de France l’ensemble de ses manuscrits, depuis les copies autographes d’Au château d’Argol jusqu’aux textes encore inédits et dont quelques-uns ont depuis été publiés sous les titres Manuscrits de guerre (2011), Terres du couchant (2014), Nœuds de vie (2021) et La Maison (2023).
Ce fonds exceptionnel, qui compte environ quinze mille pages manuscrites, n’a jamais été montré jusqu’à aujourd’hui.
Gracq lui-même n’était « pas partisan de faire à l’invité visiter les cuisines ». Sans doute pressentait-il malgré tout l’intérêt que l’on pouvait trouver à ses manuscrits, puisqu’il les a conservés et légués à la BnF.
« Vrais restes matériels d’un écrivain », ces manuscrits témoignent de son travail en cours, tel qu’il prend forme sous sa plume.
Les différents états (brouillons raturés, copies corrigées, mises au net minutieusement écrites) de romans comme Le Rivage des Syrtes (1951) ou Un balcon en forêt (1958) côtoient dans l’exposition ceux de fragments choisis et organisés parus dans les livres critiques comme Lettrines (1967) ou En lisant en écrivant (1980). On y découvre également les carnets de notes qui accompagnaient l’écrivain dans ses périples géographiques et le manuscrit de La Maison, le dernier inédit en date de Gracq, paru le 30 mars 2023.
C’est la fabrique d’une des œuvres majeures de la littérature du XXe siècle que donne à voir l’exposition de la BnF.
L’exposition est conçue comme une introduction à l’œuvre de Gracq et voudrait inciter à rouvrir ses livres.
Pour mettre au cœur de l’exposition la relation au lecteur, la Bibliothèque a proposé à Pierre Bergounioux, Aurélien Bellanger, Anne Queffélec, Emmanuel Ruben, Maylis de Kerangal, Pierre Jourde ainsi qu’aux successeurs de l’éditeur José Corti, Marie de Quatrebarbes et Maël Guesdon, de commenter, par écrit ou sous forme audiovisuelle, l’une des œuvres de « l’ermite de Saint-Florent-le-Vieil », illustrant ainsi ce que l’on « gagne » à marcher sur le « grand chemin » de Julien Gracq.


Julien Gracq, de son vrai nom Louis Poirier, est né en 1910 à Saint-Florent-le-Vieil, sur les bords de la Loire. Très attaché à cette terre des Mauges qu’il célébra dans Les Eaux étroites (1976), l’écrivain y est toujours revenu et s’y est établi lors de sa retraite.
Normalien et agrégé, il a enseigné l’histoire et la géographie à Nantes, Quimper, puis à partir de 1947 au lycée Claude Bernard de Paris. Il a mené en parallèle sa carrière littéraire, qui a commencé en 1938, avec la publication d’Au château d’Argol chez José Corti, qui éditera tous ses livres.
Ses œuvres ont également été réunies en deux volumes et publiées - de son vivant - dans la « Bibliothèque de la Pléiade ».

Info+

BnF I François-Mitterrand
Quai François-Mauriac - Paris XIIIe

Galerie des donateurs
Du mardi au samedi 10h > 19h, dimanche 13h > 19h
Fermeture lundi et jours fériés
Exposition gratuite
Exposition en partenariat avec Le Figaro littéraire

Pierre Aimar
Mis en ligne le Mardi 23 Mai 2023 à 23:20 | Lu 301 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 395

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements