Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Not quite midnight, Minuit et des possibles, mardi 17 mars 2020, Théâtre de l'Olivier, Istres

Cie Cas public (Québec) Chorégraphie Hélène Blackburn Musique Martin Tétreault


Not quite midnight, Minuit et des possibles, mardi 17 mars 2020, Théâtre de l'Olivier, Istres
Avec Alexander Ellison, Cai Glover, Robert Guy, Daphnée Laurendeau, Carson McDougall et Danny Morissette

Au rythme des coups de l’horloge, d’où le titre de la pièce Not quite midnight (Il n’est pas encore minuit), six danseurs et danseuses virtuoses émergent de la brume, chaussent et déchaussent leurs chaussons et nous offrent un ballet contemporain féérique, teinté de technique classique sur pointe, sur la musique des opéras de Rossini et Prokofiev.

Après avoir présenté avec succès au Théâtre de l’Olivier plusieurs de ses créations, la compagnie québécoise Cas Public revient à Istres avec cette rêverie dansée inspirée de Cendrillon. Ethnologue de formation, la chorégraphe Hélène Blackburn s’est imprégnée des multiples versions du conte : celles des frères Perrault et Grimm bien sûr, mais aussi celles de centaines de récits moins connus portés par la tradition orale.

Durée 1h Tarif C 12€ 10€ 6€ 3€ - Tout public à partir de 9 ans

Théâtre de l’Olivier
place Jules Guesde
13800 Istres
T. 04 42 56 48 48



Pierre Aimar
Mardi 10 Mars 2020
Lu 227 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 26



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020