Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Nice. Exposition « Jean Mas, Tribute to the Douanier Rousseau » au Musée International d’Art Naïf Anatole Jakovsky. Jusqu’au 6 avril 2020

« Jean Mas, Tribute to the Douanier Rousseau » met en lumière, autour d’une œuvre figurant l’ombre du Douanier Rousseau, une douzaine de toiles représentant des ombres de fleurs ainsi que les liens tissés par l’artiste depuis de nombreuses années entre ses Cages à Mouches et le Douanier Rousseau.


Jean Mas. L’Ombre du Douanier Rousseau, n.d. Technique mixte. 105 x 65 cm
Jean Mas. L’Ombre du Douanier Rousseau, n.d. Technique mixte. 105 x 65 cm
Construit sur la base d’une rencontre entre Jean Mas et Henri Certigny, biographe du Douanier Rousseau, cet évènement s’inscrit en dialogue avec les collections de l’établissement, lesquelles recèlent une œuvre de cet immense artiste Naïf.

Né à Nice en 1946, Jean Mas vit et travaille à Roquefort Les Pins (France). Il s’ancre en 1973 dans la mouvance artistique niçoise (Ecole de Nice) et le mouvement Fluxus. Il y est reconnu avec la production d’un objet caractéristique : La Cage à Mouche. Cet objet princeps, véhicule essentiel de l’expression de Jean Mas, est perçu comme une mythologie individuelle dans le cadre d’un Art d’Attitude. Artiste « du signifiant », il développe une prolifique matière artistique, dont la « PerforMas », qui est une performance de Jean Mas, une signature.

Musée d'Art Naïf Anatole Jakovsky
06200 Nice
nice.fr
04 93 71 78 33


Pierre Aimar
Lundi 9 Mars 2020
Lu 90 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 225



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.