Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Néandertal, l’européen, exposition temporaire au Musée de Préhistoire des gorges du Verdon, du 2 février au 1er novembre 2012

La première communauté européenne est néandertalienne. Que savons-nous de ces hommes de Néandertal, dont l'évolution commence il y a quelque 500 000 ans en Europe ? Quel était leur mode de vie ? Quelles différences anatomiques avec nous? Savait-il parler ?


Comparaison de la morphologie de l’Homme moderne (gauche) et Homme de Néandertal (droite) © DR
Comparaison de la morphologie de l’Homme moderne (gauche) et Homme de Néandertal (droite) © DR
Espèce distincte ou sous-espèce ? Quand et comment ont-ils disparu ? L'exposition Néandertal, l'Européen, visible du 2 février au 1er novembre 2012 au musée de Préhistoire des gorges du Verdon, vous invite à la rencontre d'une fascinante humanité, antérieure à la nôtre, qui s'est éteinte 30 000 ans avant notre ère.
Conçue et réalisée par la Direction de l’archéologie du Service public de Wallonie, en partenariat avec le Musée de la Préhistoire en Wallonie, l’exposition présente les réponses les plus actuelles à toutes ces questions. Véritable ouverture à l’éveil scientifique, les visiteurs y apprennent ce que l’on sait de Néandertal et surtout comment on le sait.
Pensée et conçue pour être une exposition itinérante et modulable adaptable à la Préhistoire locale, Néandertal l’Européen est accueillie pour la première fois en France par le Musée de Préhistoire des gorges du Verdon.

Pourquoi une exposition sur Néandertal ? Néandertal, l'européen, genèse du projet

Créée en 2010 à l’occasion de la présidence belge du Conseil de l’Union européenne, l’exposition Néandertal l’Européen a été réalisée par la Direction de l’archéologie du Service public de Wallonie et le Musée de la Préhistoire en Wallonie. Elle a été présentée en Belgique dans la ville de Namur aux Moulins de Beez du 4 septembre 2010 au 3 avril 2011 avant d’être accueillie pour la première fois en France par le Musée de Préhistoire des gorges du Verdon avec une version adaptée et complétée (Espace Verdon). L’exposition temporaire Néandertal l’Européen a été pensée et conçue comme une exposition itinérante et modulable adaptable à la Préhistoire locale. En 2014, l’exposition temporaire sera accueillie à Lille.

Ce que l’on sait sur Néandertal

L’homme de Néandertal en quelques dates :
· 500 000 avant notre ère : apparition de l’Homme de Néandertal (Paléolithique inférieur)
· 30 000 ans avant notre ère : Disparition de Néandertal après quelques millénaires de coexistence avec Homo sapiens (Paléolithique supérieur)
· 1830 : Découverte du crâne de l’enfant d’Engis (Belgique), premier fossile néandertalien jamais mis à jour. Celui-ci sera reconnu comme néandertalien un siècle après sa découverte.
· 1856 : une calotte crânienne et des ossements humains sont exhumés près de Düsseldorf (Allemagne). Cette découverte bien que postérieure à l’enfant d’Engis est à l’origine du nom Homme de Néandertal.
· 1866 : découverte d’une mandibule dans la caverne de la Naulette (Belgique). Cette découverte est considérée comme le premier argument donnant raison aux théories de Charles Darwin sur l’évolution de l’Homme.
· 1886 : les fouilles à la grotte de Spy (Belgique) démontrent définitivement que l’existence de Néandertal est plus ancienne que l’Homme moderne.
· 1908 : Découverte majeure en Corrèze (France) dans la commune de la Chapelle-aux-Saints - Une sépulture nous permet d’apprendre que Néandertal est le premier homme à enterrer ses morts.

D'où vient le nom de Néandertal ?

En 1856, des ossements néandertaliens sont découverts en Allemagne, dans la vallée de la Düssel, également connue sous le nom de vallée de Neander en l’honneur du poète et compositeur Joachim Neumann (1650-1680) qui en était fervent admirateur. Au XVIIe siècle, il était de mise d’helléniser le nom patronymique des artistes. Neumann devient Neander (ce qui signifie en grec « homme nouveau ») et la vallée de Düssel devient vallée de Neander.
L'Homme fossile qui y sera découvert en 1856 portera donc le nom d'Homme de Néandertal.

Les questions les plus courantes

Pourquoi a-t-il disparu ?
Extinction violente ou d’origine infectieuse, fusion génétique, absorption par la population Homo sapiens… les hypothèses sont nombreuses mais aucune ne fait unanimité dans la communauté scientifique. Les fouilles archéologiques et recherches génétiques en cours permettront bientôt d’en savoir d’avantage. Elles puisent leur légitimité dans le questionnement sur nos origines et notre devenir. Car l’extinction de l’humanité néandertalienne, si proche de nous, interpelle et fournit un modèle d’étude sur les causes de la diminution de la diversité et sur la fragilité de la vie, y compris celle de notre propre espèce.

Que mangeait néandertal ?
Néandertal était un grand amateur de viande. On le sait grâce aux teneurs isotopiques des tissus des êtres vivants - animaux comme humains - reflètent celles des aliments consommés. En utilisant des échantillons de dents ou d’os, il est ainsi possible de déterminer le régime alimentaire des hommes fossiles.

Neandertal : un cannibale ?
C’est possible. Plusieurs indices permettent de déterminer la présence de cannibalisme : la présence de marques faites par l’homme sur les os humains et l’identité de traitements des os humains et animaux d’un même site. De tels indices apparaissent parfois sur les ossements de Néandertaliens, bien qu’il soit difficile de déterminer la nature exacte du cannibalisme qu’ils pratiquaient. Rituel ? Guerrier ? Alimentaire ? La question n’est pas tranchée.

Néandertal savait-il parler ?
Oui. Des indices anatomiques combinés aux indices culturels fournissent de bonnes raisons de croire que Néandertal utilisait un langage articulé. En effet, les savoir-faire techniques mis en oeuvre dans sa production d’outils et la réalisation de sépultures exigent une capacité de transmission que seul un langage complexe peut assurer. Par ailleurs, une étude récente annonce que Néandertal possédait le gène FOXP2, un gène très impliqué dans le langage.

Portait-il des vêtements ?
C’est vraisemblable. La présence de stries laissées par des outils en silex sur certains ossements de mammifères indique une récupération de la peau même si aucune trace de vêtements néandertaliens n’a jamais été retrouvée.

Pratique

Néandertal, l’européen, exposition temporaire au Musée de Préhistoire des gorges du Verdon, du 2 février au 1er novembre 2012
Musée de Préhistoire des gorges du Verdon
Route de Montmeyan
04 500 Quinson
Tel : 04 92 74 09 59
Site internet : www.museeprehistoire.com

Tarifs 2012 (audio-guide compris)
Adultes : 7 €
Enfants (à partir de 6 ans) : 5 €
Forfait famille : 2 adultes + 2 enfants : 20 € | Enfant supplémentaire : 2,50 €
Tarif réduit (étudiants, chômeurs, personnes handicapées) : 5 €
Ce site participe au réseau Passeport départemental des musées 04. Tarif
passeport : 5 €
Horaires 2012
Février/ mars : 10h - 18h
Avril/mai/ juin* : 10h - 19h
Juillet/ août* : 10h - 20h
Septembre* : 10h - 19h
Octobre/15 décembre* : 10h - 18h


Pierre Aimar
Vendredi 10 Février 2012
Lu 2196 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...