Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Musée d’art moderne de Céret. Najia Mehadji expose « La trace et le souffle » du 30 juin au 4 novembre 2018

A partir du 30 juin 2018, le Musée d’art moderne de Céret présente l’exposition « La trace et le souffle » une rétrospective de l’œuvre de l'artiste Najia Mehadji.


Najia Mehadji, Spring Dance, 2011 Acrylique sur toile, 200 x 270 cm, collection privée, © Jean-Louis Losi, © Adagp, Paris 2018
Najia Mehadji, Spring Dance, 2011 Acrylique sur toile, 200 x 270 cm, collection privée, © Jean-Louis Losi, © Adagp, Paris 2018
L’exposition permettra d’embrasser l’ensemble du parcours de l’artiste franco-marocaine, et de suivre son cheminement artistique entre Orient et Occident, entre recherche picturale et symbolique. L’exposition réunira une cinquantaine de toiles, provenant de collections publiques et privées, et une centaine d’œuvres graphiques. En contrepoint, des œuvres historiques, provenant notamment du musée d’Orsay, de l’Institut du monde arabe et du musée des Arts décoratifs, souligneront l’universalité des sources d’inspiration de l’artiste.

« Cette exposition au Musée d’art moderne de Céret est très importante pour moi car elle représente une étape signifiante qui montre que le chaos intérieur a été surmonté, pour suivre une trace, un souffle qui sont mes guides. Il y a une petite musique qui résonne comme un refrain au long de mes œuvres » explique l’artiste.

Najia Mehadji vit et travaille entre Paris et Essaouira. Elle puise dans sa double culture des thèmes choisis pour leur universalité et leur symbolique : l’architecture de la coupole qui unit les cultures, les fleurs de pivoine et de grenade, la danse des derviches ou plus récemment des Gnaouas pour la tradition orientale, le mouvement des drapés du Greco, de la danse de Loïe Fuller, de la Valse de Camille Claudel pour le versant occidental.

« Au cœur de l’œuvre de Najia Mehadji : le corps, l’éros et la mystique. Chez elle, tout acte graphique ou pictural s’enracine d’abord et avant tout dans la dynamique du corps dans ce qu’il a de plus vivant et d’animé de pulsion désirante, de plus concrètement ancré dans l’ici et maintenant du sensible, mais qui demeure sans cesse tendu vers l’ailleurs, vers l’univers suprasensible. En effet, c’est toujours à partir de son propre corps agissant sur des supports matériels, papier ou toile, que l’artiste fait naître ses créations à portée spirituelle. » Mohamed Rachdi (Artiste plasticien et commissaire d'expositions)

Ces motifs abstraits, arabesques, enroulements, volutes se déploient au pastel ou à l’huile sur des tableaux de grands formats, réalisés selon une gestuelle à la fois libre et parfaitement maîtrisée, composant une oeuvre s’imposant par sa présence sensible et spirituelle.

Najia Mehadji utilise des médiums aussi divers que la sanguine, la craie, la gouache, l’aquarelle, le graphite, la peinture acrylique ou encore le stick à l’huile.
Elle emploie des papiers de différents formats et pratique également le mode du collage. Trois registres thématiques parcourent l’œuvre de l’artiste, qu’elle a développés au gré de ses pérégrinations artistiques : le géométrique, le végétal et le corporel, mais elle aime à se définir à travers une ligne continue, qui poursuit sa mélodie d’une création à l’autre.

« Si, d’aventure, l’on cherchait à citer – parmi quelques autres - le nom propre d’une artiste contemporaine qui symbolise l’union entre l’Orient et l’Occident, c’est celui de Najia Mehadji. Franco-marocaine ou Maroco-française, née en 1950, ayant vécu son enfance et son adolescence à Paris, séjournant régulièrement à Fès dont sa famille est originaire, diplômée de l’université Paris I où elle a soutenu en 1973 son mémoire sur Paul Cézanne, diplômée de l’Ecole des Beaux-arts de Paris, elle expose dès les années 80 dans des galeries parisiennes et, à partir de 1985, décide de partager sa vie entre son atelier de Paris et celui du Maroc - près d’Essaouira, dans le pays Haha, dans un douar où elle a aménagé un ryad traditionnel. »
Pascal Amel (in Monographie de Najia Mehadji, Editions Somogy 2014)

Nathalie Gallissot, directrice du Musée d’art moderne de Céret, qui connaît l’œuvre de l’artiste depuis son exposition au musée des beaux-arts de Caen et pour l’avoir invitée lors d’une exposition collective en 2014, explique son choix d'une exposition rétrospective : « c’est pour moi une grande joie de réaliser la première rétrospective en France de Najia Mehadji, qui montre la trajectoire de 30 ans d’une femme artiste, qui sans discontinuer poursuit son œuvre qui trace ‘une ligne de vie’. L’œuvre de Najia témoigne d’une recherche à la fois matérielle et spirituelle rare dans l’art contemporain, et s’inscrit dans l’intérêt du Musée d’art moderne de Céret pour les artistes des cultures méditerranéennes. »

L’exposition du Musée d’art moderne de Céret, du 30 juin au 4 novembre est donc un rendez- vous important pour apprécier la vitalité artistique qui anime Najia Mehadji, le parcours singulier d’une artiste femme ayant construit son œuvre en toute liberté et indépendance. Un film sur l'artiste sera réalisé par Brigitte Huault-Delannoy et présenté dans l'exposition.
Avant ce rendez- vous, on pourra voir les œuvres de l’artiste à la Philharmonie de Paris, à partir du 6 avril dans le cadre de l’exposition AL MUSIQA, qui se terminera le 9 aout 2018.

Pratique

Catalogue d'exposition coédité par les Editions d'art Somogy. Textes de Pascal Amel, Christine Buci-Glucksmann, Nathalie Gallissot et Mohamed Rachdi.

Informations pratiques & Contacts
Musée d'art moderne de Céret
Etablissement Public de Coopération Culturelle
www.musee-ceret.com
www.musee-ceret-expo.com
T (33) 04 68 87 27 76

Horaires d’ouverture :
Du 1er juillet au 30 septembre : ouvert tous les jours de 10 h à 19 h.
À partir du 1er octobre : ouvert tous les jours de 10 h à 17 h, fermé le lundi


Sylvia Beder
Mardi 27 Mars 2018
Lu 194 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 211



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine



9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !

9 114 114 pages lues au 18/11/18 sur votre site !
.
Sortir ici et ailleurs / arts-spectacles.com a franchi récemment le cap des 9 000 000 de pages lues. Les chiffres ronds sont sympas mais le chiffre 9 114 114 a une résonance musicale chatoyante.

Photo P.A. : Bonaparte à Valence ne lisant pas Sortir ici et ailleurs