Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Michel Eisenlohr : D’un Palais à l’autre... Une vision du Palais Longchamp de Marseille. Musée des Beaux Arts-Palais Carnolès, Menton, du 29 septembre 2012 au 7 janvier 2013

Construit entre 1862 et 1869 par l’architecte Henri Espérandieu, le Palais Longchamp est un monument symbolique glorifiant l’arrivée de l’eau de la Durance à Marseille en 1849.


Michel Eisenlohr : D’un Palais à l’autre... Une vision du Palais Longchamp de Marseille. Musée des Beaux Arts-Palais Carnolès, Menton, du 29 septembre 2012 au 7 janvier 2013
Autour de ce château d’eau, la municipalité phocéenne a souhaité organiser un programme multiple, musée des Beaux-Arts, Museum d’Histoire naturelle, jardin public, auxquels se sont adjoints au cours du temps une chapelle des Carmélites, un parc zoologique et un observatoire. Espérandieu a pleinement réussi cette commande qui en fait encore aujourd’hui un lieu de référence pour les marseillais qui aiment s’y balader en famille et dont les souvenirs peuplent les allées et les arcades du nymphée.

Auteur photographe professionnel, Michel Eisenlohr a réalisé ce travail de manière spontanée durant les années 2005 et 2007.
Dans ce travail sur le Palais Longchamp c’est tout autant l’édifice monumental qu’il a souhaité magnifier que l’envers du décor plus secret et méconnu, comme la chapelle Carmélite, l’intérieur du château d’eau et les espaces des deux musées : réserves, salles en cours de réaménagement, escaliers de service, salle d’archives. Il a ainsi arpenté les lieux au fil des saisons, captant le palais aux beaux jours comme sous un manteau de neige, dans la lumière du midi ou durant ses nuits mystérieuses.

Ce travail en noir et blanc offre une nouvelle dimension à cet ensemble, château d’eau, musée, jardin public et observatoire. Il donne à relire ce signe urbain majeur de la ville de Marseille.
En miroir, le Palais Carnolès, élément essentiel de l’histoire de Menton et de son architecture, offre un cadre familier à ces représentations. Musée à musée, palais à palais, les images se mêlent, les styles se complètent. L’eau, souvenir historique du jardin de Carnolès ancien petit Versailles, coule des flots de la Durance au Palais Longchamp. Parc, sculptures, musées, escaliers, corniches, plafonds, tous ces éléments se répondent. L’atmosphère intime des photographies de Michel Eisenlohr permet ce rapprochement de deux lieux aux proportions si différentes ».


Pierre Aimar
Vendredi 21 Septembre 2012
Lu 475 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...