Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Mehdi Qotbi et Yahya à l’Institut du monde arabe « Lumière Invisible », du 10 avril au 7 juillet 2013

Peintre des lettres, Mehdi Qotbi et Yahya, sculpteur et designer d’objets d’art, présentent une série d’ œuvres, issues de leur dialogue dans un langage imaginaire, libre héritage de la tradition calligraphique des arts de l’Islam.


2500 x 2500 x 2500 (h) mm Acier Inoxydable Poli Marrakech 2012 (1/1)
2500 x 2500 x 2500 (h) mm Acier Inoxydable Poli Marrakech 2012 (1/1)

C’est la rencontre d’un peintre et d’un sculpteur. Du plein et du plat. Du relief et de la couleur. De l’huile et du bronze. Des mots et des formes. Peintre des lettres, Mehdi Qotbi et Yahya, sculpteur et designer d’objets d’art, présentent dix-sept oeuvres, splendides cristallisations de leur dialogue dans un langage imaginaire, libre héritage de la tradition calligraphique des arts de l’Islam.
Ensemble, ils ont créé ces signes et ces lettres qui s’entrelacent et composent une nouvelle abstraction. Immanente ou transcendante, la lumière s’insinue dans cette calligraphie en trois dimensions et lui confère une aura quasiment magique à ces sculptures présentées pour la première fois à l’Institut du Monde Arabe de Paris, dans le cadre unique du pavillon de Zaha Hadid.
Immobiles, ces sculptures vibrent, dansent et suggèrent un monde d’ombre et de lumière. Sans message explicite, ces formes abstraites composées de signes arbitraires nous racontent pourtant une véritable histoire, épique et poétique, où l’Orient rejoint l’Occident, où les cultures se changent en échangeant, où héritage calligraphique ancestral.
Dans cette exposition exclusive, Yahya et Mehdi Qotbi nous donnent à voir dix-sept objets artistiques non identifiés, comme des étoiles inédites dans le ciel de la création, qui visent avant tout message une perfection formelle. En quête de cette impossible et paradoxale « lumière invisible », Yahya et Mehdi Qotbi rejoignent ainsi la grande aventure de l’art : la recherche de l’absolu.

Yahya est un artiste autodidacte au coeur de tous les métissages. Issu d’un mélange de cultures, de nationalités et de religions différentes, et d’un père juif marocain. Devenu adulte, il se convertit à l’Islam.

Mehdi Qotbi
se découvre une passion pour le dessin qu’il développe aux Beaux-Arts de Rabat, de Toulouse, puis de Paris. Quelques décennies plus tard, en 2005, il retourne vivre au Maroc où il devient membre du Conseil Consultatif des Droits de l’Homme et oeuvre inlassablement pour le rapprochement des cultures.

Pratique

Institut du monde arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed V
75236 - Paris Cedex 05


Afficher Institut du monde arabe (IMA) sur une carte plus grande


Pierre Aimar
Mardi 12 Mars 2013
Lu 600 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 202





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...