Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Maurice Yendt et Michel Dieuaide appellent les amis français et étrangers de la Biennale à la rescousse

La Biennale du Théâtre Jeunes Publics est menacée de disparition par la faute des pouvoirs publics qui comptent leurs sous. L'Etat UMP comme la mairie de Lyon PS serrent la corde de la bourse des secteurs les plus exposés. La culture ? Bof, dirait Nicolas Sarkozy. Sans savoir que la Grèce, puis Rome, ont sombré à partir du moment où fut abandonnée la culture au profit de l'homo economicus


En 1977, nous avons créé, à Lyon, de toutes pièces, et par la suite développé, la « Biennale du Théâtre Jeunes Publics » aujourd’hui reconnue comme l’un des principaux festivals européens de théâtre pour jeunes spectateurs.
Avec une infrastructure technique particulièrement enviable (mise à disposition de tous les théâtres d’une grande métropole) et des moyens financiers qui, jusqu’en 2005, se sont régulièrement accrus.
Nous avions proposé dès 2007, à nos partenaires institutionnels et naturellement à la Ville de Lyon, principal financeur, de transmettre la structure à une nouvelle direction artistique, dès l’édition 2009.
Or, en mai dernier, sans aucune concertation sur l’impact international et les enjeux artistiques de la manifestation, sans que notre proposition de transmission soit effectivement étudiée, nous avons été confrontés à la décision unilatérale de la Ville de Lyon de supprimer purement et simplement la
« Biennale du Théâtre Jeunes Publics ». En accord semble-t-il, personne n’est parfait, avec l’administration du Ministère de la Culture de l’actuel gouvernement.
Un peu mal à l’aise, on le serait à moins, le nouvel adjoint à la culture de Gérard Collomb, maire de Lyon, nous a proposé, comme solution de remplacement, une annualisation de l’événement « Intermezzo » (que nous avons organisé en 2006 et 2008) mais avec un niveau de financement aussi inadapté que dérisoire (la crise financière favorise tous les coups tordus).
Dans ces conditions, et tant que sa position restera inchangée, nous dirons « non » aux propositions dévalorisantes de la Ville de Lyon. Nous refusons, en effet, de cautionner artistiquement un projet au rabais indigne des grandes heures de la Biennale et dont les moyens misérables sont une injure au parcours effectué, à la considération privilégiée que nous portons aux publics d’enfants, à leurs parents, à leurs enseignants comme à ces milliers de femmes et d’hommes de théâtre des cinq continents qui disent avoir trouvé à Lyon, avec la Biennale du Théâtre Jeunes Publics, un exemple sans équivalent dans le domaine de la recherche et de la création théâtrale contemporaines pour jeunes spectateurs.

Apportez votre soutien

Merci d'adresser vos messages et réactions par e-mail ou par courrier postal.
Please send us your messages and reactions by email or post.

Biennale du Théâtre Jeunes Publics /Lyon
Direction artistique Maurice Yendt / Michel Dieuaide
2, avenue Adolphe Max 69005 Lyon
T : 00 33 (4) 72 77 02 30 · F : 00 33 (4) 78 37 22 52
info@biennale-tja.fr · www.biennale-tja.fr


pierre aimar
Mercredi 14 Janvier 2009
Lu 1089 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 63



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine