Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Les poupées sauvages. Claire Deville, Les éditions du Délirium

« Il est minuit, la journée commence. Le tango, c’est comme une maladie : on y tombe à cause d’une faille, et on ne peut bien s’en prendre qu’à soi-même. Une nouvelle lubie, ont dit mes amis – s’ils avaient su. »


Les poupées sauvages. Claire Deville, Les éditions du Délirium
Les poupées sauvages est une histoire triste comme un tango. Une métaphysique de l’abandon, ou comment danser pour ne pas mourir.
Après une carrière de danseuse, Claire Deville travaille à l’Opéra de Paris.
En 2013 après la parution de Canton sous la pluie aux édition de Riveneuve, elle est lauréate du prix Libération-APAJ pour son texte Dernier tango à Bruxelles. À trente ans, Les poupées sauvages est son premier roman.

Les éditions du Délirium
23 Rue de la République
84000 Avignon
www.ledelirium.net
numéro lecteurs 04 90 85 44 56


Pierre Aimar
Mercredi 3 Décembre 2014
Lu 407 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...