Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Les Racines de mai, de Jean Périlhon, Editions De Borée

Découvrez la nouvelle édition du prix des Écrivains lyonnais 2000. Une intrigue forte qui capte l’attention du lecteur jusqu’à la dernière page.


Les Racines de mai, de Jean Périlhon, Editions De Borée
En 1967, Jean Vitrat, ancien militaire, achète une ancienne ferme pour retrouver ses racines…
En acquérant cett e vieille maison en ruine, Jean Vitrat s’achète en quelque sorte une nouvelle vie. Les travaux de restauration lui permettent d’oublier les horreurs qu’il a affrontées pendant tant d’années au service de l’armée, et la douceur de la campagne apaise la rupture encore récente de son couple. Mais cet exilé volontaire intrigue les gens du pays pour qui l’arrivée d’un inconnu est toujours source d’inquiétude.

Après une carrière de journaliste (Le Progrès, Alpes Magazine, La Croix, Associated Press), Jean Périlhon se consacre désormais à l’écriture sous toutes ses formes. Auteur de polars et de récits sportifs destinés aux adolescents, il a également signé Le Passeur de pays (Ramsay, 1997) et Les Racines de mai (Ramsay, 2000), enfin réédité.

Novembre 2010
13,5 x 21 cm, 328 pages, 19 €

Editions De Borée
Côte Saint-Vincent – Route d'Argnat
63530 Sayat
04 73 15 13 67
www.deboree.com://
www.deboree.com


pierre aimar
Jeudi 4 Novembre 2010
Lu 838 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 31



Inscription à la newsletter



Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs

Espagne. Carnet de voyages. Jacqueline et Pierre Aimar. Editions Sortir ici et ailleurs
Espagne, Carnet de voyages rassemble les escapades découvertes dans 14 villes d’Espagne, effectuées ces deux dernières décades et enfin rassemblées.
Coups d’œil et notes de voyage de deux amoureux de l’autre Espagne, éloignée des bords de mer parfumés aux odeurs des crèmes solaires.
Des voyages au cœur de l’été quand l’Andalousie ou l’Extremadure sont écrasées de lumière, de chaleur et d’ombres mystérieuses.
Des périples à la mode des voyageurs du 19e siècle. Avec du temps devant soi pour déguster sur quelque place royale le ballet de la vie ordinaire.

Renseignements :
Pierre Aimar - sortir@wanadoo.fr

Pierre Aimar
20/06/2020