arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Labeaume en Musiques, Ardèche : Un bal (pas si perdu) pour le plaisir (26/7/19)

Soirée d’aventure comme on en a connu bien d’autres à Labeaume ; des soirs donnés au temps, au sale temps - vite calmé, mauvais orage rageur et tornade maligne …


Un beau refuge pour fuir les intempéries © Pierre Aimar
Un beau refuge pour fuir les intempéries © Pierre Aimar
Repli dans l’église - qui en a connu d’autres -, nid chaud vite comble et dont l’excellente acoustique est très hospitalière à tous les genres musicaux. Et aussi à l’Art Sonic, sale poison mais belle soufflerie sous forme de quintette d’instruments à vent ; fruit de l’amitié qui unit le flûtiste Joce Mienniel et le clarinettiste Sylvain Rifflet autour de la fantaisie, de l’inattendu, du petit bal pop et incontestablement du plaisir de jouer et de plaire. Pour bien des goûts et pour tous les âges, mêlant habilement musette, polkas et petites valses, jazz et musique contemporaine arrangée, ou encore Ligetti et l’accordéon.

Un concert souffle coupé
Ce soir-là, musique ininterrompue, valses et valses dont rien ne peut briser le souffle et qui enchaîne ses refrains, variant les formules ; là une introduction - on peut aussi dire un prélude - qui sous entend et ne dit rien et tout à coup fait éclater sa chanson, bien connue : ailleurs des murmures qui ne présagent rien, et s’effilochent sur un air familier, comme une ritournelle. Ou une drôle de valse désaccordée. Mêlons si vous le voulez bien un cor, pour un jazz très atonal, le basson de Pierre et le Loup ; basson et accordéon jouent ou tentent de s’accorder, créant une fameuse atmosphère à laquelle viennent se mêler les autres, flûte traversière, piccolo, clarinette et accordéon. Et tout au fond, l’accordéon qui sert de fondement, avec le basque Didier Ithursarry. Il génère alors une musique de chambre qui se joue des genres et des catégories : B.O. de films imaginaires, électro.
Remarque : à la source de la musique française la valse est dominante. Grâce à la mémoire de ce Paname populaire qui passe alors par Jo Privat et le Balajo issus du quartier de la Bastille.

Des recherches en musiques
Après une rencontre au Conservatoire de Paris, Joce Mienniel et Sylvain Rifflet s’intéressent au souffle des instruments assistés par ordinateur et travaillent sur un matériau totalement acoustique : ils fondent Art Sonic avec Cedric Chatelein et Sophie Bernado. Un véritable quintette à vent.
Il y a eu aussi l’Orchestre Ephémère avec clavecin, célesta, harpe et cristal Baschet mêlé de percussions métalliques et aquatiques.
Comme on le voit, avec Art Sonic il s’agit autant de plaisir à jouer, à amuser, à surprendre que de recherches en tous genres sur les musiques : de la musique en somme.
Jacqueline Aimar

Un extrait du concert



Samedi 27 Juillet 2019
Lu 132 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 68