arts-spectacles
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


La Follia en concert dimanche 20 juillet 2014 18h30 à l’Eglise de Bergheim (Haut-Rhin)

La Follia donnera le concert Ces diables d’Italiens dimanche le 20 juillet 18h30 à l’Eglise de Bergheim (Entrée libre – plateau).


Le programme reprendra l’essentiel des œuvres écrites pour le violon par les compositeurs italiens : Corelli (La Follia), Tartini (Les Trilles du Diable), Paganini (La Campanella), Puccini (Crisantemi), Mascani (Cavaleria Rusticana), Respighi et Vivaldi. L’ensemble sera dirigé par Hugues Borsarello, violon solo et directeur artistique.
Le concert est donné dans le cadre des « Concerts Décentralisés » soutenus par le Conseil Général du Haut-Rhin.

La Follia, Orchestre de Chambre d’Alsace a été créé en 1971 par des musiciens professionnels de la région rhénane. Cette formation s’est forgée une réputation d’excellence qui a rapidement dépassé les frontières, tant par la qualité de ses interprétations que par ses choix en matière de programmation. Les racines de La Follia sont en Alsace et, malgré les nombreuses sorties de l’Orchestre hors de sa région, les musiciens souhaitent que cet Orchestre de Chambre réputé reste bien ancré sur son territoire et y affirme son identité, notamment au travers des actions pédagogiques destinées aux jeunes.




Pierre Aimar
Lundi 7 Juillet 2014
Lu 115 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 94



Inscription à la newsletter



Sète, une île ancrée au soleil

Par Jacqueline et Pierre Aimar
64 pages - The BookEdition
Version papier ou numérique

Cliquez sur l'image. Achat sécurisé

Sète, île ancrée au soleil, offre une visite sortant des sentiers battus du tourisme habituel.
Les lieux d’exposition et les centres d’arts sont au cœur de cet opus. C’est la découverte de mondes artistiques contrastés que dévoile ce port qui ne vit le jour qu’en 1666. 
C’est à dire, hier.