Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


« La Follia, Orchestre de Chambre d’Alsace » commémore le centenaire de la première guerre mondiale

« La Follia, Orchestre de Chambre d’Alsace », propose à l’occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale un spectacle pluridisciplinaire et vivant qui plonge le spectateur au cœur des tranchées, aux côtés des combattants et des musiciens de toute l’Europe.


Des musiciens, un récitant, Alain Carré, et des projections photos et vidéo permettent de découvrir ou redécouvrir des œuvres littéraires et des œuvres musicales variées composées durant la Grande Guerre.
Certains compositeurs engagés dans la guerre, en ont porté les blessures traduites dans quelques-unes de leurs œuvres. Compositeurs allemands et français, au-delà des tranchées et des conflits, donnent ainsi à entendre un message universel, celui de la musique et de la paix. Au-delà de l’horreur des combats, c’est un autre portrait de cette période douloureuse, sensible et artistique, qui est donné à voir et à entendre dans ce spectacle musical réalisé en collaboration avec Alain Carré, récitant.

« La Follia » est un orchestre né en Alsace, au cœur d’un territoire façonné par trois guerres successives : héritière d’une Histoire dense et bouleversante, elle souhaite faire œuvre de mémoire en mettant en lumière les œuvres de l’esprit des hommes de cette époque.

Programmation musicale

La musique reste le cœur du projet avec douze œuvres (ou extraits d’œuvres) interprétées par l’orchestre au complet ou en quatuor, toutes composées par des musiciens concernés, d’une manière ou d’une autre, par la Grande Guerre.
C’est également le cas du compositeur alsacien Jean-Jacques Werner à qui La Follia a commandé une œuvre qui sera créée lors de ce spectacle. Intitulé « Pierre et Paul », elle évoque les destins croisés de jeunes Français et Allemands, pris dans l’horreur des combats.

Les compositeurs : Bela Bartok Musicien austro-hongrois │ Frank Bridge Musicien Anglais │Claude Debussy Musicien Français │Lucien Durosoir Musicien Français│Paul Hindemith Musicien Allemand│Fritz Kreisler Musicien Autrichien│Maurice Ravel Musicien Français │ Albert Roussel Musicien Français│Arnold Schönberg Musicien Autrichien │Arnold Trowell Musicien néo-zélandais│Jean-Jacques Werner Musicien Français│ Eugène Ysaye Musicien Belge│Ralph Vaughan Williams Musicien Anglais

Programmation littéraire

La programmation littéraire s’articule autour d’un fil rouge : L’œuvre de Maurice Genevoix, mobilisé puis blessé dès le début de la Guerre, dont les écrits (« Ceux de 14 », « Sous Verdun », « La Mort de près »...) sont des témoignages fondamentaux de cette période.
En écho, le très célèbre livre de Erich Maria Remarque « A l’Ouest rien de nouveau » fait entendre la voix des combattant allemands.

Projections

La projection d’images est un soutien fort à la musique et au texte : photos de compositeurs, de la vie quotidienne pendant la guerre, reproductions de cartes postales d’époque, françaises et allemandes, gravures et peintures inspirées par les tranchées et de divers documents inédits.

Les acteurs

Alain Carré, récitant
Comédien-metteur en scène, Alain Carré réalise un parcours ambitieux: prouver que l'art de dire est aussi un art de scène. Deux cents prestations par an en Belgique, en Suisse, en France surtout, mais aussi en Allemagne, en Pologne, au Maroc, en Israël, au Brésil, en Espagne... Homme de défis, il a relevé ceux de mettre en scène et d'interpréter La Chanson de Roland, Le Testament de François Villon, l'œuvre intégrale d'Arthur Rimbaud, Les Lettres à un Jeune Poète de R.M. Rilke, les chansons de Jacques Brel, Le Journal d'un génie de Salvador Dali, Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche…
La musique le fascine. Il l'intègre dans la plupart de ses spectacles. Ses rencontres avec Jean-Claude Malgoire et Gabriel Garrido le conduisent à la mise en scène d'opéras qu'il aborde avec passion.
Il met en scène Béatrice et Bénédict de Berlioz, L'Homme de la Mancha de Brel/Cervantès, Don Quichotte, La Patience de Socrate de Telemann, le Balet Comique de la Royne de Beaujoyeux, Les Cantates du Café et des Paysans de J.S.Bach, Les Noces de Figaro et Bastien & Bastienne de Mozart.
Alain Carré est directeur artistique du théâtre LES SALONS à Genève depuis le 1er janvier 2011.
En tant que professeur, il a donné plus de quinze années de formations professionnelles à Bruxelles, Mons, Liège, Annecy et Genève. Il a ouvert un cours d'Art de Dire et de formation théâtrale à Genève au "Petit Salon de Théâtre".

Hugues Borsarello, violon solo et direction musicale
Hugues Borsarello n’est pas seulement né dans la musique, de parents musiciens, on peut dire de lui qu’il est né à la musique, qu’elle l’habite depuis bien avant sa naissance, qu’elle l’a construit et façonné. Il joue ainsi la partition de sa vie sans la moindre hésitation, comme une évidence et toujours en mode Majeur. Il n’a pas choisi le violon, c’est l’instrument qui s’est imposé à lui. Un beau début …
La suite s’enchaîne très rapidement : après un premier Prix au CNR de Paris, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa et crée un trio en compagnie de David Saudubray (piano) et Gautier Capuçon (violoncelle), car musique et relations humaines sont toujours étroitement liées dans son parcours. Depuis 2009, il est violon solo et directeur artistique de l’orchestre de chambre La Follia.
Soliste passionné, Hugues Borsarello transmet au public, avec une émotion sincère et profonde le plaisir qu’il tire de la partition et de ses infimes et multiples facettes, comme autant de clins d’œil au compositeur. Le temps d’un concert, il ouvre à nos sens le monde mystérieux de la musique, façonnant tout naturellement les notes écrites en matière sonore.
Hugues Borsarello joue un violon de Michele Deconet, Venise 1777, ainsi qu’un archet de François-Xavier Tourte vers 1795 mis à disposition par Olivier Gary luthier à Mulhouse.

Orchestre de Chambre d’Alsace, La Follia
Seul Orchestre de Chambre d’Alsace, La Follia défend depuis 40 ans un répertoire unique et diversifié, du baroque à nos jours, proposant dans un même concert des œuvres en résonnance, du XVIIème siècle à la création contemporaine.
Œuvres populaires baroques et classiques ou œuvres injustement oubliées, collaborations artistiques avec les compositeurs d’aujourd’hui, les musiciens de La Follia, placés sous la direction artistique du violoniste Hugues Borsarello, ont à cœur de faire vivre toutes les facettes du riche répertoire d’orchestre à cordes.
La Follia, qui s’est produit plus de 2000 fois en concert, a créé plus de 30 œuvres et son importante discographie a été couronnée par le « Grand Prix de l’Académie du Disque lyrique » et le « Grand Prix de la SACEM » pour son enregistrement du Stabat Mater de Boccherini.
Fidèle à son ancrage sur le territoire alsacien qu’elle sillonne du Nord au Sud, La Follia sait aussi garder son caractère nomade d’ensemble : invité dans des festivals ou saisons dans le Grand Est, partout en France et même bien au-delà de nos frontières. Pour la saison 2013- 2014, c’est l’Opéra National du Rhin qui a invité La Follia à assurer la partie musicale de son spectacle « La Création » de Joseph Haydn dans la version chorégraphique d’Uwe Scholz avec le ballet et les chœurs de l’ONR, plus de 120 exécutants sous la direction de Vincent Monteil. Pour la première fois en France, une compagnie redonne vie à ce joyau de la musique et de la danse.
www.la-follia.org

Les dates, les lieux

Ecomusée Briqueterie de Ciry-le-Noble 22 Juin 2014
Festival des Forêts Tracy-le-Mont/Compiègne 14 Juillet 2014
Le Cateau Cambresis 29 Août 201
Conservatoire Salle Gramont Puteaux 08 Novembre 2014
Théâtre de Saint-Malo 11 Novembre 2014
Chatillon sur Seine 14 Novembre 2014
Strasbourg Colloque d'Histoire 18 Novembre 2014

Prochains lieux possibles
Angers, Gagny, Barcelonnette, Beaune, Mulhouse, Paris, Lunéville, Freiburg, Thüringe ... et d'autres à venir


Pierre Aimar
Mercredi 14 Mai 2014
Lu 108 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81