Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Julien Martineau, mandoline, concert au Mas Riquer, Catllar (66) le 15 août 2020 à 18h

« Mon 3e concert solo de cet été aura lieu samedi 15 août à 18h dans un lieu extraordinaire, la chapelle Sainte-Marie de Riquer, consacrée en 1073, près de Prades.»


Julien Martineau, mandoline, concert au Mas Riquer, Catllar (66) le 15 août 2020 à 18h
La chapelle de Mas Riquer possède une acoustique extraordinaire où les merveilleuses Célia Oneto Bensaid et Camille Pépin seront présentes le 22 août.
Très peu de places en raison des mesures sanitaires, il faut donc réserver assez vite pour les dernières places pour ces deux concerts au 06 15 43 50 60.


Julien Martineau est l'un des mandolinistes les plus remarquables et passionnants d'aujourd'hui. Il pose sur la mandoline un regard à la fois lucide et passionné, qui réduit à mal tous les clichés: si l’instrument est connu du grand public pour quelques pièces emblématiques, son répertoire, du baroque à aujourd'hui, est immense et riche pour qui veut bien l'explorer et l'émanciper de sa famille des cordes pincées. Ou Julien Martineau a cette âme d'aventurier, cet appétit du chercheur et cette conscience toute ouïe du musicien qui lui fait embrasser la singularité de son instrument dans la perspective de grands horizons. Soliste invité aux victoires de la musique n 2017, il fait ses débuts avec l’orchestre Philharmonique de Radio France en décembre 2018 sous la direction de Rinaldo Alessandrini avec qui il a enregistré son un album de concertos (Naïve, 2018).

Ses collaborations concertantes avec des formations telles que l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, l'Orchestre national de Bordeaux Aquitaine, Pygmalion, l'Orchestre métropolitain de Lisbonne, l'Orchestre de chambre de Heilbronn, l'Orchestre de chambre de Toulouse entre autres, lui permet de mettre en lumière la virtuosité mais aussi la délicatesse de son instrument, tout autant que ses concerts au Théâtre du Châtelet, au Théâtre des Champs-Élysées, au Grand Théâtre de Provence, à la Halle aux Grains à Toulouse, au Victoria Hall, au Grand Théâtre à Genève, à la Folle Journée (Nantes, Russie et Japon). Il est à l'initiative de propositions inédites réalisées avec des partenaires de choix: avec le pianiste Bertrand Chamayou, il imagine un programme de sonates pour mandoline et piano du XVIIIe siècle à nos jours; il accompagne les chanteurs Natalie Dessay, Sabine Devieilhe, Thomas Hampson, Florian Sempey et Laurent Naouri; en 2016, il crée, avec l'Orchestre national du Capitole de Toulouse, le Concerto pour mandoline de Karol Beffa, dont il est dédicataire. Il enregistre également l 'intégrale des préludes de Raffaele Calace en solo comme l'équivalent des Caprices de Paganini pour la mandoline,



Pierre Aimar
Vendredi 7 Août 2020
Lu 210 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 100



Inscription à la newsletter




Coup d'œil sur une page