arts-spectacles.com
Sortir ici et a
Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Expositions et parcours « Art et sport » dans les musées de la Ville de Paris

Pleinement engagés pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, les musées et sites de la Ville de Paris prennent part à cet événement planétaire en proposant au public des parcours « Art et sport » au sein de leurs collections, des expositions thématiques comme « La Mode en mouvement » au Palais Galliera et de nombreux rendez-vous et événements culturels dans le cadre de l’Olympiade Culturelle


L’Olympiade Culturelle

Dès l’origine des Jeux, la culture s’est imposée comme l’un des trois piliers de l’Olympisme, avec le sport et l’éducation. À Paris, la culture se concrétise notamment par l’Olympiade Culturelle, une programmation culturelle qui explore le lien entre l’art, le sport et les valeurs olympiques. Pilotée par la direction de la culture des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l’Olympiade Culturelle mobilise l’ensemble des acteurs du sport et de la culture grâce à l’implication de nombreuses parties prenantes, dont le ministère de la Culture, le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, la Ville de Paris, la Région Île-de-France, le Département de la Seine-Saint-Denis et la Ville de Marseille. Jusqu’aux Jeux, Paris 2024 encourage les artistes, les compagnies, les associations, les collectivités et le mouvement sportif à être acteurs de la programmation culturelle des Jeux dans toute la France. Déjà plus de 2000 projets ont été déposés (spectacles, performances, expositions, ateliers, projets participatifs, initiations sportives et culturelles…) partout en France.
Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Expositions et parcours  « Art et sport » dans les musées de la Ville de Paris

Les expos

Les chevaux de Géricault • Musée de la Vie romantique
Les chevaux de Géricault • Musée de la Vie romantique
Les chevaux de Géricault - Musée de la Vie romantique
15 mai – 15 septembre 2024
À l’occasion du bicentenaire de la mort du peintre Théodore Géricault (1791-1824), le musée de la Vie romantique présente une exposition inédite qui explore le thème du cheval, un motif puissant et omniprésent dans l’oeuvre de l’artiste. Réunissant une centaine d’œuvres exceptionnelles, du cheval antique aux courses de chevaux en passant par de nombreux portraits équestres, l’exposition propose un nouveau regard sur le peintre romantique et les sports hippiques.

La Mode en mouvement # 2 - Palais Galliera, musée de la Mode de Paris
26 avril 2024 – 5 mai 2025
Avec plus de 250 nouvelles œuvres présentées, ce deuxième volet de l’exposition La Mode en mouve-ment retrace une histoire de la mode du XVIIIe siècle à nos jours et développe la thématique transversale du corps en mouvement, permettant d’appréhender la place du vêtement dans la pratique d’activités physiques et sportives.
Le vêtement conçu pour le sport (équitation, tennis, golf, bicyclette...) est mis en regard du vestiaire de ville.
La section balnéaire s’intéresse quant à elle aux bains de mer et à la natation, symboles de la démocratisation de la pratique sportive dès la fin du XIXe siècle et permet de découvrir l’importante collection de costumes de bain, maillots de bain, tenues et accessoires de plage, conservés au Palais Galliera. Elle met en exergue l’évolution du rapport au corps à travers son dévoilement dans la sphère publique tout comme la notion de pudeur et de décence et aborde la transformation des canons de beauté, notamment à travers la question du bronzage.
Avec des prêts exceptionnels du musée national du Sport (Nice), de la Fondation Azzedine Alaïa, de la Bibliothèque Forney (Paris), de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, du musée Carnavalet - Histoire de Paris, du Patrimoine de CHANEL, de la collection Émile Hermès ou encore de la maison Yohji Yamamoto.

Le musée Carnavalet entre en jeu(x). Parcours des collections - Musée Carnavalet-Histoire de Paris
30 avril – 8 septembre 2024
(Gratuit)
Le musée Carnavalet-Histoire de Paris présente plus de 70 œuvres dans le parcours des collections autour des disciplines olympiques et des activités sportives. La sélection comprend une grande diversité d’œuvres de plusieurs départements du musée : peintures, photographies, objets, médailles, dessins, timbres et affiches sont au rendez-vous. Parmi les œuvres à découvrir : la série des lutteuses, ces athlètes des Folies Bergère, les objets-souvenirs conçus spécialement pour les Jeux Olympiques de 1924 à Paris ou encore un ensemble d’édifices sportifs construits à Paris dans les années 1960-1970. La salle contemporaine présente quant à elle un ensemble d’œuvres autour de la Seine, espace de la cérémonie d’ouverture. Avec notamment les œuvres de : Iván Argote, Jean Béraud, Edgar Chahine, Gérard Dalla Santa, Georges Garouste, Henri Gervex, France Gouge, Thomas Pesquet, Plantu, Michael Kenna, Corinne Vionnet…

Le sport avant les jeux – l’olympisme à l’heure de Balzac - Maison de Balzac
27 mai – 22 septembre 2024
(Gratuit)
Parisiennes et Parisiens n’ont pas attendu la restau-ration des Jeux Olympiques par le baron Pierre de Coubertin pour découvrir les joies du sport. Dans la première moitié du XIXe siècle, l’exercice physique devient un loisir. On joue encore sur les Champs-Élysées à la longue paume, l’ancêtre du tennis, mais cette époque est surtout marquée par l’apparition des piscines (des baraques en bois implantées dans la Seine), l’ouverture de salles d’escrime, de bâton ou de boxe. L’équitation se pratique aux Tuileries ou dans le bois de Boulogne, on régate sur la Seine…
Quel rapport entre les performances présentées par Honoré Daumier ou Gavarni et celles des athlètes qui se disputent aujourd’hui les médailles ? Le visiteur jugera si la première devise des Jeux Olympiques « citius, altius, fortius » (plus vite, plus haut, plus fort) s’applique aux Parisiennes et Parisiens quand ils s’adonnent à leurs loisirs.

Ossip Zadkine – La sculpture est un sport de combat - Musée Zadkine
14 mai – 22 septembre 2024
(Gratuit)
Né en 1888, Ossip Zadkine, sculpteur d’origine russe arrive à Paris à l’âge de 22 ans. Délaissant rapide-ment l’enseignement académique pour se rapprocher des jeunes sculpteurs d’avant-garde, maître de la taille directe, il pratique tous les matériaux de la sculpture : le bois, la pierre, mais aussi la terre cuite et le bronze. L’accrochage donne à voir une sélection de ses œuvres sur le thème du sport et du corps en mouvement, dont de rares et magnifiques gouaches spécialement présentées en lien avec les Jeux Olympique et Paralympiques.

Hugo s’escrime - Maison de Victor Hugo
25 avril – 15 septembre 2024
(Gratuit)
La maison de Victor Hugo s’associe aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, prenant appui sur la pratique de l’escrime au sein de la famille Hugo pour en dévider un fil symbolique permettant d’évoquer les grands combats de Victor Hugo, les valeurs universelles qu’il a défendues et auxquelles font écho les valeurs de l’olympisme.
En partenariat avec le PUC (Paris Université Club) et les « Jeux poétiques » de Paris

Le Corps en mouvement - Petit Palais- Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
15 mai – 17 novembre 2024
(Gratuit)
Scénographié au sein des collections du Petit Palais, Le Corps en mouvement met en lumière à travers le prisme du corps, de l’anatomie et du sport, près de 50 œuvres du musée, de l’Antiquité jusqu’au début du XXe siècle dont certaines spécialement sorties des réserves. Différentes thématiques sont abordées : l’origine des Jeux Olympiques avec des représentations de sportifs sur les vases antiques, la danse, le corps héroïque, les femmes et le sport... Un parcours inédit qui s’enrichit de vidéos d’athlètes qui partagent avec les visiteurs, leur regard de sportif sur ces peintures, sculptures, objets d’art mais aussi dessins et estampes des collections du Petit Palais.
Cette exposition bénéficie du soutien de

La Vie Moderne - Musée d’Art Moderne de Paris
Jusqu’à fin décembre 2024
(Gratuit)
Le musée d’Art Moderne présente dans ses collections un choix d’œuvres et de créations d’artistes emblématiques de la scène contemporaine dont les thématiques évoquent directement ou indirectement le sport. En effet, le rapport au corps ou au mouvement, d’un point de vue plastique ou symbolique, en relation avec les évolutions de la société, suscite depuis toujours l’intérêt des artistes, parmi lesquels, Henri Matisse et son monumental triptyque La Danse (1930-1933) mais aussi les peintures de Marcel Gromaire présentant des femmes et des hommes pratiquant la boxe, l’haltérophilie, le tennis et le canotage et des œuvres de Katherine Bradford, Robert Delaunay, Raoul Dufy, Jean Dunand, ou encore Enrico Prampolini.

Champions de la liberté. Portraits de sportifs résistants et français libres - Musée de la Libération de Paris – musée Jean Moulin –musée du Général Leclerc
Jusqu’au 18 août 2024
(Gratuit)
Ce parcours met à l’honneur des portraits de grands sportifs, qui, au cœur de la Seconde Guerre mondiale, se sont engagés dans la Résistance ou dans la France Libre. Réalisé à partir des biographies de Jean-Christophe Notin « Paroles de combattants », il rend hommage à une vingtaine de sportifs de renom avant la guerre : Auguste Delaune, Rino della Negra, Camille Leclanché, Jeanne Matthey, Georges Tainturier etc. Aujourd’hui méconnus, ils et elles étaient champions et championnes de tennis, d’escrime, de saut en hauteur, de course à pied, footballeur… et ont choisi le combat pour la Résistance.

L’art équestre dans la Chine ancienne - Musée Cernuschi – musée des arts de l’Asie de la Ville de Paris
4 juin – 29 septembre 2024
(Gratuit)
C’est par l’histoire de l’art équestre dans l’empire Céleste que le musée Cernuschi aborde les Jeux, en clin d’œil aux épreuves d’équitation. Le cheval occupe en effet une place centrale dans la civilisation de la Chine ancienne. Indissociable de la maîtrise du vaste espace constitué par l’empire céleste, il est devenu un sujet privilégié pour les artisans et les artistes. D’abord cultivé à des fins défensives en association avec le tir à l’arc, l’art équestre dépasse les frontières de la sphère militaire, pour embrasser tous les aspects de la vie sociale pendant la période qui sépare les dynasties Han (-206 ; +220) et Tang (618-706). Ce millénaire constitue une forme d’âge d’or de l’art équestre en Chine, mais le parcours dans les collections comprend aussi des ouvertures sur la Chine prémoderne et contemporaine.

La Nuit européenne des musées

Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Expositions et parcours  « Art et sport » dans les musées de la Ville de Paris
À l’occasion de la 20e édition de la Nuit européenne des musées le 18 mai, Paris Musées propose au public de (re)découvrir, à travers de nombreuses animations, les riches collections des musées de la Ville de Paris et leur parcours à tonalité olympique.

Visites guidées, performances, ateliers, musique et poésie sont au programme de cette soirée sportive et artistique, dont nombre de propositions émanent du partenariat avec le Paris Université Club et le Théâtre de la Ville dans le cadre des Jeux Poétiques de Paris parmi lesquelles :
« Phrases d’arme » à la maison de Victor Hugo, une performance mêlant escrime et création musicale par l’artiste Alexandra Riss, accompagnée par Richard Robin, maître d’arme épée et directeur technique du PUC escrime, complétée par des initiations à l’escrime avec des escrimeuses et escrimeurs du PUC, sport que pratiquait la famille Hugo.
Ping-Pong, musique et poésie au Palais Galliera qui propose au public de s’initier au Ping-Pong accompagné par le pongiste Laurent Pinon, le comédien de la troupe de l’imaginaire Fosco Perinti et le musicien du Concert de la loge, Lucien Alfonso avant ou après la visite de l’ex-position « La Mode en mouvement # 2 », accessible gratuitement pour l’occasion.
En partenariat avec des danseurs, musiciens et comédiens du conservatoire Camille Saint-Saëns, le Petit Palais fête le sport autour de son accrochage « Le Corps en mouvement ». Il propose également de nombreuses animations comme le dessin d’anatomie dans la Galerie des sculptures ou des activités physiques comme la gymnastique animée par le comité régional Île-de-France de la Fédération Française de Gymnastique Volontaire.

Les expositions présentées durant les Jeux Olympiques et Paralympiques

Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Expositions et parcours  « Art et sport » dans les musées de la Ville de Paris
Dans la Seine. Objets trouvés de la Préhistoire à nos jours
Jusqu’au 31 décembre 2024
L’exposition dresse un portrait de la Seine pari-sienne à partir d’une série d’objets recueillis dans son lit ou sur ses berges, présentés dans le parcours des vestiges de la Crypte archéologique de l’Île de la Cité, en plein centre de Paris.

Théodore Rousseau : la voix de la forêt
5 mars – 7 juillet 2024
Le Petit Palais présente une exposition inédite consacrée à Théodore Rousseau (1812-1867), artiste bohème et moderne, qui a fait de la nature le motif principal de son œuvre, son monde et
son refuge.

Paolo Roversi
16 mars – 14 juillet 2024
L’exposition Paolo Roversi au Palais Galliera dévoile 50 ans de photographies, et révèle comment l’artiste s’est emparé de la mode pour créer une œuvre unique. Il s’agit de la première monographie consacrée au photographe à Paris.

Jean Hélion, la prose du monde
22 mars – 18 août 2024
Le musée d’Art Moderne de Paris propose une exposition rétrospective de l’œuvre de Jean Hélion (1904 - 1987), peintre et intellectuel dont l’œuvre traverse le XXe siècle : Jean Hélion est l’un des pionniers de l’abstraction qu’il introduisit en Amérique dans les années 1930, avant d’évoluer vers une figuration personnelle à l’aube de Seconde Guerre mondiale.

Paris Brûle-t-il ?
Quand le cinéma réinvente la Libération
27 mars – 22 septembre 2024
À l’occasion du 80e anniversaire de la Libération de Paris, le musée de la Libération – musée Jean Moulin – musée du général Leclerc présente une exposition sur Paris Brûle-t-il ?, un classique du cinéma dont la résonance se substitue parfois à celle des faits historiques et invite ses visiteurs à questionner les représentations de la Libération de Paris.

Luxe de poche. Petits objets précieux au siècle des Lumières
28 mars – 29 septembre 2024
L’exposition Luxe de poche au musée Cognacq-Jay présente une collection exceptionnelle de petits objets précieux et sophistiqués dont les usages varient et traduisent les us et coutumes du siècle des Lumières.

Présences arabes. Art moderne et décolonisation
1908-1988
5 avril – 25 août 2024
À travers une sélection de plus de 200 œuvres, le musée d’Art Moderne de Paris propose de (re) découvrir la diversité des modernités arabes au XXe siècle et de renouveler le regard historique sur ces scènes artistiques encore peu connues en Europe.

La fontaine des Innocents. Histoires d’un chef-d’œuvre parisien
24 avril – 25 août 2024
Le Musée Carnavalet - Histoire de Paris consacre pour la première fois une exposition à un monument parisien, invitant ses visiteurs à découvrir sous toutes ses facettes, la fontaine des Innocents, chef-d’œuvre du célèbre sculpteur Jean Goujon.

La Mode en mouvement # 2
26 avril 2024 – 05 janvier 2025
Avec plus de 250 nouvelles œuvres présentées pour ce deuxième volet, l’exposition La Mode en mouvement # 2 retrace, à travers les collections du Palais Galliera, une histoire de la mode du XVIIIe siècle à nos jours et développe une thématique transversale du corps en mouvement avec notamment un focus dédié à la mode balnéaire.

Les chevaux de Géricault (1791 – 1824)
15 mai – 15 septembre 2024
À l’occasion du bicentenaire de la mort du peintre Théodore Géricault (1791-1824), le musée de la Vie romantique présente une exposition inédite qui explore le thème du cheval, un motif puissant et omniprésent dans l’œuvre de l’artiste.

We Are Here*. Une exploration d’art urbain
12 juin – 10 novembre 2024
Le Petit Palais ouvre ses portes aux artistes d’art urbain, les invitant à engager un dialogue subtil avec ses collections permanentes et son architecture. A travers un parcours d’œuvres inédites, accessible gratuitement, cette exposition réunit des œuvres d’art urbain exceptionnelles pour une expérience unique. Treize artistes majeurs du mouvement Street-art comme Shepard Fairey, Invader, D*Face, Seth, Cleon Peterson, Hush, Swoon, Vhils, Inti, Add Fuel, Conor Harrington investissent le Petit Palais et invitent le public à une déambulation le conduisant à découvrir plus de 200 œuvres présentées dans une salle des collections.
*« On est là »

Pass Collector

Paris Musées lance en édition limitée son nouveau « Pass Collector Paris Musées 2024 ».

Disponible entre mai et septembre 2024, ce pass permettra à tout visiteur de découvrir ou redécouvrir pendant deux semaines, de manière illimitée et coupe-file, l’ensemble des expositions temporaires des musées de la Ville de Paris (hors site des Catacombes).
En vente au tarif de 24 € par adulte (gratuit pour les accompagnants de moins de 18 ans), ce Pass Collector donne accès aux expositions et aux collections des musées de la Ville de Paris ainsi qu’à une remise de 5 à 10 % dans les cafés-restaurants et les libraires-boutiques des musées.

Il sera commercialisé sur la billetterie en ligne de Paris Musées (www.billetterie-parismusees.paris.fr et dans les musées du réseau et disponible également à l’Office de Tourisme de Paris, ainsi que sur les sites de partenaires revendeurs.
Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Expositions et parcours  « Art et sport » dans les musées de la Ville de Paris

Pierre Aimar
Mis en ligne le Jeudi 18 Avril 2024 à 16:36 | Lu 221 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 398

Festivals | Expositions | Opéra | Musique classique | théâtre | Danse | Humour | Jazz | Livres | Cinéma | Vu pour vous, critiques | Musiques du monde, chanson | Tourisme & restaurants | Evénements | Téléchargements