Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



Huong Yongyu. Les carnets d'un peintre chinois, de Paris à Florence

Le regard neuf et singulier d’un artiste chinois sur l’Europe.


Huong Yongyu. Les carnets d'un peintre chinois, de Paris à Florence
J’ai l'oeil accueillant, je pose mon pinceau et me repose, bois de l’eau et fume une cigarette, je me lève et regarde autour de moi.
Huang Yongu a planté son chevalet aux quatre coins de Paris, Rome, Sienne ou Florence. Son carnet de voyage fourmille d'anecdotes où Modigliani, Raphaël et Dante voisinent allègrement avec ses amis chinois et ses souvenirs. Il rêve sur les ponts, s'allonge dans l'herbe au pied d'une statue de Bourdelle, se hasarde à des comparaisons sur la poésie et la peinture, marche beaucoup avec son barda de peintre sur le dos, comme une fourmi solitaire. Je n'ai rien vu et m'étonne de tout, dit-il.
Une curiosité joyeuse, une parole libre et fantasque, le regard original d’un créateur qui n’a jamais
fréquenté d’école d’art et a tout appris de la vie et de ses rencontres.

Huang Yongyu est né en 1924 dans la province de Hunan.
Il a quitté l'école très tôt et appris par lui-même la peinture et la littérature, ce qui lui donne un style unique qui se distingue de toutes les écoles, marqué par une vitalité exceptionnelle. C’est un artiste reconnu pour ses gravures sur bois et peintures à l’encre, mais aussi pour ses poèmes, essais et romans. Autodidacte, il est aujourd'hui l'un des artistes les plus influents de son pays.

En librairie le 1er février 2018

Editions Philippe Picquier
Traduit du chinois par François Sastourné
240 p.• 978-2-8097-1313-8•25 €


Pierre Aimar
Vendredi 24 Novembre 2017
Lu 352 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...