Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)


Hugo Pratt, lignes d’horizons. Exposition événement au Musée des Confluences, Lyon, du 7 avril 2018 au 24 mars 2019

« Désert et mer me fascinent : cette ligne d’horizon, je ne cesse de me demander ce qu’il y a au-delà » - Hugo Pratt


Corto Maltese – Portrait (1983) © Cong SA. Suisse. Tous droits réservés Affiche du film « Il Trono Nerpo » (Le Rois des Îles) de Byron Haskin avec Burt Lancaster (1954)
Corto Maltese – Portrait (1983) © Cong SA. Suisse. Tous droits réservés Affiche du film « Il Trono Nerpo » (Le Rois des Îles) de Byron Haskin avec Burt Lancaster (1954)

Hugo Pratt considérait la curiosité comme la première des qualités. A l’image de son personnage fétiche Corto Maltese, il vécut intensément de voyages, de lectures et de rencontres. Interrogeant les géographies et les cultures, son œuvre s'est ouverte sur l’Ailleurs. Voyage immersif, l’exposition propose d’embarquer vers les territoires chers à Pratt, du « Grand Océan » au « Grand Nord ».

Pour la première fois, un musée consacre une exposition à Hugo Pratt où sont confrontés ses dessins avec des pièces d’ethnographie, représentatives de l’univers visuel qui l’a tant fasciné.

Lieu de rencontres, dédié à la connaissance et au merveilleux, le musée des Confluences met en évidence ce dialogue, constant et documenté, constitutif de l’imaginaire de l’artiste.

Initiation : ses influences

L’exposition s’ouvre par quelques repères succincts : graphiques avec Milton Caniff, littéraires avec de grands auteurs d’aventure anglo-saxons tels Jack London et Robert Louis Stevenson, cinématographiques avec Burt Lancaster dans His Majesty O’Keefe, jusqu’à la création du personnage phare de son œuvre, Corto Maltese.

Horizons : le cœur de l’exposition

La carte de l’imaginaire prattien se dessine en 6 géographies : le Grand Océan (Océanie), Amazonie(s), les peuples du Soleil (Amérique précolombienne, île de Pâques), l’Afrique des masques et des guerriers, le temps des Indiens (d’Amérique), le Grand Nord (américain). L’exposition se déploie sur ces territoires.
Pour chacune de ces régions du monde sont présentées les planches originales de son œuvre. Certains de ses dessins sont reproduits à très grande échelle : de gigantesques cases de bande-dessinée d’où s’échappent les objets ethnographiques.

Le travail de recherches mené par le musée des Confluences révèle qu’Hugo Pratt s’est souvent inspiré d’objets provenant de grands musées occidentaux et de leurs catalogues imprimés. L’exposition propose pour la première fois la confrontation de ses dessins et des objets, issus principalement des collections du musée et de quelques emprunts à d’autres grandes institutions.

Imaginaires

A l’issue de ce voyage, le visiteur traverse une lanterne magique et s’immerge dans un univers graphique et sonore. Les ombres s’animent pour illustrer les thématiques récurrentes dans l’œuvre d’Hugo Pratt telles que la transe des corps et la musique, le chamanisme et la divination, les signes et symboles, l’ombre et le double, l’homme marionnette…
A la fin du parcours, une bibliothèque permet de répondre à la curiosité éveillée et de consulter ses ouvrages en différentes langues sous le regard des 500 personnages qu’il a nommés à travers toutes ses œuvres.

Pratique

Hugo Pratt, Lignes d’Horizons
Un exposition conçue et scénographiée par le musée des Confluences
Du 7 avril 2018 au 24 mars 2019
Salle 11 – 750 m2

Musée des Confluences
86 quai Perrache
69002 Lyon – France
(+33) 04 28 38 12 12
Horaires : du mardi au vendredi de 11h à 19h samedi et dimanche de 10h à 19h jeudi nocturne jusqu'à 22h


Musée des Confluences
Samedi 16 Décembre 2017
Lu 9295 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 207



Inscription à la newsletter

Festivals 2018, cliquez sur l'image pour télécharger le magazine